AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mia Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mia Johnson

member + join the evolution.
Messages : 329
Inscrit(e) le : 07/11/2017
Points : 1247
Avatar : Bridget Satterlee
âge du perso : 22 ans
Emploi : Antiquaire
MessageSujet: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 21:28

Mia Johnson
------------------------------------------------
Should I be embarrassed for trying to survive?
People are powerful beings.
------------------------------------------------
[nom] Johnson [prénoms] Mia ; Grace [âge] 22 ans. [date de naissance] le 8 mars 1995.[lieu de naissance] New York, Etats-Unis d’Amérique [nationalité et origines] Nationalité américaine. Père : Dean Johnson, américain ; Mère : Jenn Johnson, britanique. [emploi] Antiquaire. [statut civil] Célibataire. [orientation sexuelle] Ça dépend des opportunités et des besoins. [dépistage] positif + pastille bleue. [mutation] Partons d'un principe simple. Lors qu'une personne vit un événement important, l'émotion qui en découle peut ancrer le souvenir de ce moment dans un objet. Mia a accès à ces souvenirs. Mais je n'ai pas trop de nom en tête qui corresponde à sa faculté...je suis ouverte aux suggestions! [groupe] the future is here. [avatar]  Bridget Satterlee [crédits] TAG

---------------------------------------

Si Mia n'était pas née dans une famille de mutants, elle se serait certainement transformée en parfaite petite pimbêche. Heuresement, le sort en a décidé autrement, elle n'est qu'à moitié garce. Le principal défaut de Mia, c'est qu'elle est jolie et qu'elle le sait. Durant son enfance, la majeure partie des adultes se sont acharnés à lui expliquer à quel point elle était belle et brillante. La petite Mia a donc fini par en être persuadée ; ce qui lui a permis de développer une confiance en elle inébranlable. Elle est persuadée d'être la meilleure et se sent prête à faire le nécessaire pour le rester et pour dépasser ses limites. Adorable petite poupée, elle a très vite compris qu'avec quelques sourires il était très facile d'obtenir ce qu'elle voulait. Bien sûr, plus elle grandissait, moins les gens se laissaient amadouer par son visage d'ange et elle comprit rapidement qu'il lui faudrait s'adapter. Soyons très clairs, Mia n'est pas un ange (malgré les apparences) et elle sait s'y prendre pour manipuler son monde. Elle est d'un naturel patient et réfléchis et a développé ses facultés d'observation en grandissant ce qui lui permet de cerner assez facilement les gens à qui elle à faire. Plutôt extravertie de nature ; elle n'a aucun mal à adapter son comportement pour se faire aimer. Cela dit, pas question d'être aimé par n'importe qui. La jeune femme n'est pas en mal d'affection et ne veux pas être vu en compagnie du tout venant. Elle a une très haute estime d'elle-même et considère que certaines personnes ne sont pas dignes d'elle et nuiraient à sa réputation. Ce qui est inenvisageable. Comme vous l'aurait deviné, Mia n'est pas spécialement compatissante, voire pas du tout. Les autres, elle s'en moque ; la priorité de Mia, c'est Mia. Par contre, elle est très pragmatique. Si quelqu'un qu'elle méprise en temps normal peut s’avérer utile, elle prendra sur elle et fera le nécessaire pour s'en rapprocher. Séduisante et séductrice, elle réussit généralement à se faire pardonner plus ou moins facilement à condition de ne pas avoir été trop odieuse par le passé. Évidemment, sa capacité l'aide aussi énormément. Comprendre les gens et voir derrière leur masque, c'est toujours plus simple lorsqu'on peut vivre leurs souvenirs les plus intimes. Et puis, il faut le dire, Mia fait parti de ses personnes avec qui on a envie de s'entendre...belle, drôle, intelligente, cultivée, sûre d'elle. Elle donne l'impression que tout lui réussi. Bien sûr ce n'est qu'une illusion, Mia a ses échecs comme n'importe qui. Sauf qu'elle ne l'admet pas si facilement. Très indépendante, accepter l'aide qu'on lui propose est un vrai calvaire à ses yeux. C'est d'autant plus difficile que la jeune femme est d'un naturel méfiant et ce pour deux raisons. La première paraît assez évidente...en tant que mutante, il ne serait pas raisonnable de partager ses petits secrets à tout va. Mais cette méfiance est aussi héritée de sa mère. Malgré le peu de temps qu'elle a passé en compagnie de sa fille, Mme Johnson a réussi à lui inculquer une leçon : tous les gens mentent et même le plus fidèle des amis peut se retourner contre toi. Même si Mia trouve le point de vue de sa mère très exagéré, ces quelques mots restent ancrés dans la tête de la jeune femme et compliquent beaucoup les choses lorsqu'elle tente de lier des relations sincères.

[001.] Elle est parfaitement consciente d’être le stéréotype de la fille de banlieue riche, privilégiée, jolie, populaire et méprisante de toutes les séries télés. Cela ne la dérange pas, au contraire elle fait tout pour entretenir ce personnage et en jouer. Bien sûr, elle s’adapte à ses interlocuteurs et peut leur renvoyer ce qu’ils ont envie de voir en elle, mais étonnamment, cette version d'elle-même fait toujours beaucoup d'effet. [002.] Mia conduit une Cadillac Eldorado de 1960 décapotable, couleur rose (tant qu’à continuer dans le cliché…), généreusement rénovée par Alex. [003.] La majeure partie des possessions de Mia sont en fait des « cadeaux » venus d’admirateurs en tout genre.  [004.] Lorsqu’elle se déplace à l’extérieur, elle porte en général des gants pour éviter les contacts intempestifs avec des objets potentiellement chargés de souvenirs (à peu près tout ce qu’il y a à l’extérieur). [005.] Mia est passionnée par l’histoire et adore résoudre les mystères traînant depuis des décennies, voir des siècles. [006.] Elle lit tous les livres qu’elle peut trouver sur Jack l’éventreur et s’amuse beaucoup de voir les théoriciens se tromper et passer à des kilomètre de la vérité. [007.]Elle ne ment pratiquement jamais, en tout cas pas de façon directe. Généralement, lorsqu'elle souhaite cacher une partie de la vérité, elle se contente d'omettre certaines choses et d'induire les gens en erreur sans pour autant modifier les faits. Un peu comme ses gens qui font dire ce qu'ils veulent ce qu'ils veulent aux chiffres.[008.] Qu'il s'agisse de meuble, de vaisselle, de vêtements, elle n'achète que du  neuf lorsque c'est pour elle.[009.] Mia tient assez mal l'alcool, ce qui peut parfois lui jouer des tours.[010.] Phobie très commune, Mia a une peur panique des serpents. Une simple photo la met mal à l'aise. Un serpent réel va la faire hurler et partir en courant. Il est aussi possible qu'elle se mette à pleurer.

DÉCRIVEZ L'APPARITION DE VOTRE DON
9 Janvier 2007.
Mia s’était levée tôt, comme à son habitude. Malgré son jeune âge, elle accordait une attention toute particulière à son allure. Elle prenait donc un temps fou à se préparer pour se rendre en cours. Et généralement ses efforts payés, elle était au centre de l’attention. Les premières semaines, elle s’était demandée si le secondaire serait aussi simple pour elle que le primaire. Pour le moment tout se passait très bien, tant sur le plan de réussite scolaire que sur le plan de l’intégration sociale. Mia était très satisfaite d’elle et son père ne cessait de louer ses mérites ; s’en était presque lassant. Sa mère quant à elle ne semblait pas plus impressionné que cela. Rien de bien surprenant, Madame Johnson avait toujours été très exigeante avec sa fille. Mia lâchât un soupir tout en attrapant sa brosse à cheveux. Serait-elle un jour à la hauteur des attentes de sa mère ? Oui certainement. Elle n’en doutait pas une seule seconde, mais elle devait encore travailler, s’améliorer.

Après avoir accordé près d’un quart d’heure à sa coiffure, la petite adolescente décida qu’elle était fin prête. Elle quitta la salle de bain et se dirigeât vers l’immense salon, ouvert sur la cuisine. Mia avait ses rituels, chaque fois qu’elle passait près de la cheminée elle effleurait une statue de plâtre censé représenter une tête de lion. La statue en question était plus vieille qu’elle, c’était un cadeau de mariage de ses parents. Mia avait trouvé l’objet magnifique, même s’il avait cassé. Les traces de colles dépassées grossièrement entre deux morceaux, mais cela donné un relief presque agréable et ajouté au charme de l’objet.

Ce matin-là, lorsque la peau de jeune fille entra en contact avec lion, quelque chose de nouveau se produisit. Cela ne dura qu’une fraction de seconde, pourtant le temps sembla se dilater dans l’esprit de Mia. Elle ressentit d’abord une colère immense, un mélange de frustration, de dégout et de rage. C’était d’une violence inouïe. Puis une image, des sons s’imposèrent à elle. Comme un souvenir qu’elle revivait, mais qui n’était pourtant pas sien.

Elle voyait la statue, entre des mains étrangères à Mia. L’image était floue, brouillée par des larmes qui coulaient de ses yeux. Sa voix tremblait de fureur, elle s’adressait à un homme en lui hurlant dessus. Elle  s'adressait à son père…en tout cas quelqu’un qui lui ressemblait beaucoup. Mais plus jeune peut-être. L’homme balbutiait des excuses, il expliquait que l’autre femme n’était qu’une aventure, qu’elle ne représentait rien. Elle sentait sa tête bouillonner, ses tempes étaient sur le point d’exploser tant la colère était forte. Ses mains serrées tellement la statue que ses phalanges en perdaient toute couleur. Au milieu de tout ça, un gazouillement se fit soudain entendre. Elle se retourna et cria.


"Mia ! Retourne dans ta chambre"


Sous ses yeux, un petit bambin à l’air déçu se mit à pleurer. L’homme se précipita pour aller consoler l’enfant, il l’attrapa dans ses bras et soudain plus sûr de lui s’adressa à elle.


"Jenn. Calme-toi ! Pas devant Mia."  


Elle sentit que la colère montait encore d’un cran. Excédée par l’attitude de l’homme, elle perdit toute retenue et lui jeta la statue au visage.


Mia sentit la colère retomber aussi soudainement qu'elle était venue. Elle était perplexe, elle ne savait pas trop ce qui venait de se passer. Puis elle croisa le regard attendri de son père, il paraissait aussi surpris qu'ému. Mia s'attendait à ce qu'il vienne vers elle pour l'aider à y voir plus claire, mais il n'en fit en rien. Il se contenta de lui poser une question.


"Comment tu te sens ma chérie ?"


Le jeune fille marqua un temps d'arrêt. Il ne le savait pas ? Ce qui venait de se passer...c'était donc ça son pouvoir ? Mais comment ça pouvait bien fonctionner ? (promis ça aura plus de sens quand j'aurai rédigé la partie de l'histoire qui parle un peu de Mia et de la relation qu'elle a avec ses parents)


DÉCRIVEZ LA FACON DONT VOUS MAITRISEZ VOTRE DON

Au moment où son pouvoir s'est déclenché, Mia n'a eu aucun mal à l'accepter. Au contraire, elle était même ravie. Mais elle a vite déchanté. Sans aucun contrôle sur son pouvoir ; elle a absorbé tous les souvenirs, positifs comme négatifs (je ne vous cache pas que c'était plus souvent négatif...) qui se sont présentés. L'un des problèmes majeurs, c'est que la mémoire de Mia n'est pas extensible à l'infini. Elle a rapidement manifestée des pertes de mémoire concernant les événements récents d'intérêt mineur. Heureusement pour elle, ses professeurs ont simplement pris ça pour un manque de travail et d'attention et ses camarades ont considéré qu'il s'agissait simplement de condescendance. Personne n'a envisagé qu'elle pouvait être une mutante. Autre problème, à cet époque, Mia était tellement submergée de souvenir qu'elle n'arrivait plus à distinguer sa propre vie de celle des autres. Certains souvenirs ont également déclenchés des angoisses violentes, des attaques de paniques répétées et ont manqué de peu de pousser dans la dépression. Évidemment, tout le monde concevra qu'avoir le souvenir de "son" assassinat et sentir toute la peur et la douleur associée, ça déstabiliserait n'importe qu'elle adolescente normale. La seule solution pour Mia et ses parents, c'était donc qu'elle reste à la maison en attendant qu'elle réussisse à mieux gérer son pouvoir. La jeune fille a manqué la majeure partie de ses cours, ce qui lui a valu un redoublement, mais elle a réussi à mieux appréhender son pouvoir et à le maîtriser du moins partiellement.

Aujourd'hui les divers tests qu'elle a réalise lui ont permis de comprendre plusieurs choses :

- Son pouvoir s'active quand elle est en contact physique avec des objets. Généralement, sa peau doit toucher l'objet. Ses mains sont les plus sensibles, mais ça fonctionne avec tout son corps. Son pouvoir ne marche pas avec les gens, seulement avec les objets. A noter que si ses propres vêtement l'isole, ceux des autres représente une source potentielle de souvenirs.

- Mia s'est cependant rendu compte que certains lieux étaient également chargés d'émotion. Il s'agit généralement des souvenirs d'une masse importante de gens qui aura ressentit une forte émotion au même moment, au point d'en imprégner le lieu tout entier. Dans ce cas, elle ressent les émotions concernées en s'approchant du lieu. Elle a compris ça le jour où son père l'a amené à New York et lui a proposé d'aller à ground zero. Elle a préféré ne pas approcher la zone. Comme elle ne sait pas vraiment ce qui pourrait se passer, Mia a toujours esquivé ces endroits. Elle suppose qu'elle récupérait les souvenirs de tous les gens présents lorsque les lieux ont été imprégner...ce qui l'inquiète assez. Elle envisage de tester sa théorie sur des champs de bataille antique mais hésite encore.

- Mia a constaté que plus les souvenirs retenus par un objet étaient anciens, plus les émotions qui y étaient associées étaient émoussés. Il lui est donc beaucoup plus aisé de vivre la mort d'un romain que celle d'un soldat de la grande guerre. De plus, elle arrive bien plus facilement à prendre de la distance avec les souvenirs datant d'une époque lointaine et ne les confond pas avec sa propre histoire.

- Quand le pouvoir de Mia se déclenche, elle ressent d'abord l'émotion associée puis elle perçoit le souvenir. Avec de l'entraînement, elle a compris qu'elle pouvait repousser certains souvenirs suffisamment longtemps pour rompre le contact physique avec l'objet qui les porte. Quand elle ne se sent pas d'encaisser des émotions négatives, elle peut les éviter ou mettre l'objet de côté pour en apprendre plus plus tard si elle le désire. Cependant, certains souvenirs négatifs sont trop forts pour qu'elle puisse les repousser.

- Certains objets, généralement anciens peuvent contenir un grand nombreux de souvenir. Mia ne peut pas savoir à l'avance combien de souvenir un objet contient, par contre, elle perçoit toutes les émotions stcokées dans l'objet avant de recevoir les souvenirs. Elle sait qu'il y a donc au moins autant de souvenir que d'émotion. Dès qu'elle reçoit le premier souvenir, elle ne peut plus interrompre le processus.

- Lorsque le pouvoir de Mia s'active, tout se joue en une fraction de seconde. Il est donc pratiquement impossible de réaliser de l'extérieur qu'elle vient de récupérer un souvenir. Si jamais elle se trouve face à un nombre important de souvenirs (plus d'une vingtaine), elle va quand même marquer un temps d'arrêt. Cela dit, pour quelqu'un qui ne connaît pas son pouvoir, elle a juste l'air d'être perdue dans ses pensées.

- Le pouvoir le Mia fonctionne également avec ses propres souvenirs lorsqu'elle les a stocké dans des objets. Elle a essayé de contrôler ce processus afin de pouvoir « sauvegarder » certains souvenirs quoi qu'il arrive, mais pour le moment sans résultat. Elle ne peut pas le faire de façon volontaire.

- Lorsque Mia reçoit trop de nouveau souvenir sur une courte période de temps, ses souvenirs personnels les plus récents en pâtissent et disparaissent. Il y a sûrement une question de proportionnalité, mais Mia ne sait pas exactement comment ça fonctionne et ne compte pas s'amuser à multiplier les expériences. Elle a cependant l'impression que la quantité de souvenirs perdus et supérieur à ce qu'elle a gagné. Jusqu'à présent ses souvenirs anciens n'ont jamais été touchés, ou en tout cas elle ne s'en pas aperçu. Mia suppose que si elle était soumise à une quantité de souvenir trop importante, toute sa mémoire personnelle pourrait disparaître.

- Les souvenirs qu'elle reçoit concerne toujours un moment précis, elle n'a pas d'information sur la vie de la personne qui a ancré ses souvenirs et ne s'approprie en rien ses compétences et connaissances. Mais étonnamment, elle a parfois obtenu des bribes de connaissance théorique liées au souvenir. Elle connaît donc certains mots dans d'autres langues sans les avoir étudiée (voire parfois sans avoir la moindre idée de quelle langue il s'agit...) ou les propriétés de telle herbe médicinale. Le plus souvent ce sont des connaissances sans le moindre intérêt.


PENSEZ-VOUS QUE LE GOUVERNEMENT PROTÉGE SUFFISAMMENT LES TRANSMUTANTS ?
Mia a tendance à considérer que n’importe quel être humain sorti de l'enfance, qu'il soit transmutant ou non, devrait être en capacité de se protéger seul. Elle pense donc que le gouvernement a été largement au-delà de ce qu'il avait à faire en mettant en place des lois censées protéger les mutants. Ceci dit, Mia reste asse lucide. Elle se rend parfaitement compte que le dépistage n'est pas vraiment dans l'intérêt des mutants. Elle déteste l'idée d'être fichée. A ses yeux, seule la loi du plus fort devrait régner. Les mutants ne devraient pas être dépisté de façon systématique, ceux qui veulent (et peuvent…) garder leur don secret devraient avoir l’opportunité de le faire. Quant aux autres, ils n’ont qu’à se défendre par eux-mêmes. En ce qui concerne les humains lambda, c’est la même chose. A eux de faire le nécessaire pour repérer les mutants et se donner les capacités d’intervenir s’ils le souhaitent. De même Mia ne considère pas les Hunters comme des criminels…elle trouve leur existence normale voir saine. Pour elle, c’est le jeu. Au final, pour Mia le gouvernement et toutes les mesure prise ne font que compliquer la vie de tout le monde.
Bonne question...j'ai pas de pseudo +Louise
------------------------------------------------
[ÂGE] 23ans [PAYS OU FUSEAU HORAIRE]France [OU AS TU CONNU LE FORUM] Par Alex Blythe [PERSONNAGE] Mia est  inventée[AVIS SUR LE FORUM] C'est très joli j'aime beaucoup ^^ [UN DERNIER MOT] Je sais pas faire court, donc juste un ça va pas être faisable désolée... Ah si! j'ai une question. Bon du coup c'est plusieurs mots mais bref. C'est pas grave i j'ai séparé en deux la partie découverte du don et la partie maitrise? Parce que je voulais bien expliquer (et encore j'ai eu la flemme de mettre pleins de chose ><" ) et du coup ça faisait moche. D'ailleurs si il faut que je détaille plus de chose ou que j'éclaircisse certains point là dessus (ou ailleurs) dites moi ^^ !--
-->


Dernière édition par Mia Johnson le Sam 11 Nov - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t264-mia-johnson#4388
Mia Johnson

member + join the evolution.
Messages : 329
Inscrit(e) le : 07/11/2017
Points : 1247
Avatar : Bridget Satterlee
âge du perso : 22 ans
Emploi : Antiquaire
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 21:31

STORIES ARE WHERE MEMORIES GO WHEN THEY'RE FORGOTTEN
------------------------------------------------
citation ici, ce que vous voulez, blabla, pas trop long quand même, sur une ligne, c'est bien.

New York - appartement de la famille Johnson - 12 Mai 1996

Mia était assise au milieu du salon. Avec beaucoup de concentration, elle coiffait tant bien que mal sa poupée. Elle adorait ce jouet, c'était un cadeau de sa grand-mère paternelle pour ses un an. Une magnifique poupée ancienne avec de grand yeux vert et de longs cheveux blond. La petite l'avait baptisé Jenn ; comme sa mère. Lorsque Madame Johnson était à Londres, c'est-à-dire pratiquement une semaine sur deux ; Mia reportait son affection sur l'objet. Elle pouvait passer des heures à jouer avec, à la coiffer, à tester l'ensemble de sa garde-robe pour poupée.

Ce jour-là, elle était accrochée à Jenn depuis presque une heure et demie. L'heure de la sieste approchait et la fatigue ne tarderait pas à se faire sentir, mais pour l'heure, la petite avait d'autre projet. Jouer seule c'était bien, mais c'était tout de même mieux d'être au cœur de l'attention. Se redressant sur ses jambes instables, elle tendit les bras vers son père et de sa voix gazouillante lâcha une consigne simple.


‘'Câlin !''


Mia s'était exprimée avec tout l'enthousiasme dont elle était capable, mais il était clair qu'il s'agissait plus d'un ordre que d'une demande. Malgré son jeune âge, le bambin avait déjà un caractère bien trempé et n'aimait pas qu'on lui tienne tête. Seule Mme Johnson réussissait à obtenir l'obéissance de sa fille. Dean quant à lui se laissait toujours amadouer par les grands yeux innocents de la petite. Il avait toujours eu une relation privilégiée avec elle. Pour commencer, c'était lui qui avait insisté pour avoir un enfant. Jenn avait d'abord refusée. Une grossesse, plus tout ce qui s'en suit, ça lui semblait trop contraignant pour son activité professionnelle. Mais à force d'argument et de tractation, Dean avait convaincu son épouse…finalement, ses années de réunions auprès des investisseurs New-Yorkais avaient finies par lui être utiles. Il était devenu très fort en négociation. Par contre les choses étaient claires. Un enfant et un seul. Dean avait accepté cette condition qui rendait Mia d'autant plus merveilleuse à ses yeux.

Durant sa première année de vie, Jenn c'était tenu au minimum de ses devoirs maternelles. Pas qu'elle n'aimait pas sa fille, mais elle n'avait jamais été sensible au charme des enfants. Mia avait beau être adorable, elle puait lorsque sa couche n'était pas changée et elle avait déjà rendu son repas sur l'un des chemisiers hors de prix de sa mère. Dean quant à lui avait été séduit par la petite dès qu'il avait posé ses yeux sur elle. Il avait été d'autant plus heureux lorsqu'il avait compris qu'elle serait certainement comme ses parents, une mutante. D'ailleurs, la mutation de M. Johnson lui avait été bien utile pour assurer son rôle de père. Il était en effet capable de percevoir les émotions et sentiments des gens. Il voyait cela comme une sorte de halo qui entourait la personne. Mais ce don ne fonctionnait pas avec les mutants dont le gêne X avait été activé. Pour ceux dont les gênes était en dormance, il percevait tout de même cette aura, mais comme estompé. C'était le cas actuellement pour sa fille. Cette empathie exacerbée avait permis au jeune papa de répondre au mieux à chacun des besoins de sa petite. Pour l'heure, il savait que Mia était heureuse, c'était pour lui le principal.

Déposant le journal qu'il était en train de lire sur la table, il s'approcha de son enfant et l'attrapa avec douceur. Quelques secondes plus tard, la gamine riait à l'éclat alors que Dean la laçait en l'air. Après avoir joué pendant près d'un quart d'heure avec son père, Mia se sentit soudain très fatiguée. Se laissant brusquement tomber sur les fesses et jeta un regard à son père. Elle lui parlait très peu ; elle savait qu'elle n'en avait pas besoin, qu'il devait ce qu'il avait à faire. Avec tendresse, il attrapa l'enfant et alla la mettre au lit. Une histoire plus tard, les paupières de Mia se fermaient pour quelques heures de repos. M. Johnson profita de ce moment de répit pour ressortir quelques dossiers. S'occuper de la petite lui prenait tout son temps et il accumulait parfois le travail en retard lorsque Jenn était à Londres. Mais il n'avait aucun regret. Il était juste inquiet pour l'avenir. Après avoir pesé le pour et le contre, le couple avait choisi de quitter New-York. Pour que Mia puisse grandir dans un milieu plus calme mais aussi pour raison financière. Même si la famille disposait de ressources plus que confortable, s'offrir une maison à la hauteur de leurs attentes sans avoir à réduire leur train de vie, c'était tout simplement impossible à New-York. Après plusieurs semaines de réflexion, la famille irait s'installer à Manchester dans le New-Hampshire, c'était décidé. Pour Jenn, ça ne changeait rien, elle continuerait à travailler en alternant une semaine à domicile, une semaine à Londres. Pour Dean c'était plus compliqué. Il devrait retourner régulièrement à New-york…au moins deux jours par semaine. Mais ses employeurs les plus courants étaient très satisfaits de ses services et accepté sans problème qu'il monte ses dossiers depuis chez lui. Ils étaient même prêts à financer ses allers-retours pour le garder. Le jeune homme était donc confiant.


Manchester – Ecole primaire – le 4 mars 2003


''Bon parfait ! Donc je suis la princesse en chef. Vous deux vous avez aussi le droit d'être des princesses mais moins bien que moi. Par contre, ça suffit, après on a assez de princesse, il nous faut des villageois, des chevaliers et une vilaine sorcière. Qui veut faire quoi ? ''


Comme souvent, Mia était à l'initiative des jeux dans la cours de l'école. Elle avait un certain leadership auprès des autres enfants et la majorité acceptait de suivre ses règles sans sourciller. Pour les autres, ils allaient simplement jouer plus loin. Pour l'heure, la petite fille était entourée d'une quinzaine d'autres enfants. Elle venait de passer dix minutes à expliquer les règles du jeu et à en établir les contraintes. Bien sûr, en tant que princesse en chef, elle n'était pas concernée par ses propres règles.

Plusieurs garçons se manifestèrent rapidement pour le poste de chevalier. Mia était persuadée qu'ils cherchaient juste à l'impressionner et ça lui allait très bien. Tant qu'elle avait des chevaliers prêts à répondre au moindre de ses ordres, c'était parfait. Enfin…les chevaliers n'avaient d'intérêt que s'il y avait une sorcière maléfique à combattre. Et c'était toujours difficile de convaincre quelqu'un de tenir ce rôle. Mais à sa grande surprise, une de ses camarades se proposa spontanément. Une petite blonde à la tignasse en pagaille. Mia n'avait pas son prénom en tête, mais elle savait qu'elle était dans la classe juste en dessous de la sienne. Avec un sourire radieux elle répondit à l'offre qui lui était faite.

''Très bien ! Tu seras donc notre méchante sorcière ! Mais il faut vraiment que tu sois très vilaine. Hum…Toi là ! On va dire qu'elle t'aura transformé en crapaud et que tu dois lui obéir. Tu es son serviteur. Par contre tu n'as plus le droit de parler.''

Le jeune garçon désigné par Mia ne semblait pas ravi par la décision de la princesse en chef. Etre un crapaud au service d'une sorcière, ça n'était déjà pas très drôle, mais en plus ne pas avoir le droit de parler…c'était vraiment nul. Après quelques protestations, Mia décida de faire preuve de sa clémence.


''Bon…alors, tu auras le droit de parler mais tu dois prendre une voix de crapaud dans ce cas !''


L'affaire étant résolue, Mia détourna aussitôt son attention du crapaud pour désigner les rôles de chaque villageois. Elle était très contente, le jeu allait être génial. Elle avait beau disposer de tous les jouets possibles et imaginables à la maison, rien ne valait la cour de l'école à ses yeux.

Chez elle, elle était toujours très seule. Jenn ne jouait pratiquement pas avec elle, en tout cas pas plus de cinq minutes. Pour son père c'était différent. Dès qu'il avait un instant à lui, il le passait en compagnie de sa fille. Mais depuis qu'ils avaient emménagé à Manchester, il était très fatigué. Les allers-retours vers New-York et la charge de travail qui augmentait sans cesse l'empêcher de se consacrer à sa famille autant qu'il l'aurait souhaité. Régulièrement, Mia était toute seule à la maison avec sa nounou. La petite fille détestait la vieille femme qui avait sa garde lorsque ses parents étaient absents. Mais Mme Jonhson avait été plus que lipide, Mia devait se tenir tranquille et se montrer polie et obéissante avec le vieux dragon. En soit, rien de bien difficile, mais devoir écouter quelqu'un d'autre que Jenn la dérangeait tout de même.

Les jours où ses parents étaient absents, l'école représentait donc un moment d'évasion merveilleux pour Mia. Elle n'avait aucune difficulté scolaire, ses professeurs l'adoraient et les autres enfants acceptés de jouer à tous les jeux qu'elle proposait. C'était parfait. Elle pouvait commander à sa guise.

Quoi qu'il en soit, que ce soit à l'école ou la maison, la petite fille était épanouie et heureuse. Elle n'avait aucune crainte concernant son avenir. Elle allait continuer à grandir et à devenir chaque jour plus jolie et plus intelligente qu'elle ne l'était déjà. Et quand elle serait adulte, sa mère serait très fière d'elle.

Galvanisait par cette pensée, la petite attrapa un bâton qui devait lui servir de sceptre royal et l'élevant bien haut au-dessus de sa tête, elle lança son premier ordre de princesse.


''Chevaliers ! En avant ; nous allons au château !''


Manchester – Maison des Johnson – le 13 avril 2009

Mia regarda l'écran de son portable et lâcha un soupir bruyant . Sa mère venait de lui répondre…elle lui interdisait de sécher les cours pour venir passer quelques jours à Paris avec elle. L'adolescente trouvait cela bien trop injuste. Quelques heures de cours en moins, ça n'était pas la fin du monde. Et puis Mia avait brillamment réussit son année pour l'instant, elle n'avait même pas été absente une seule fois ! Depuis qu'elle avait redoublé sa première année de collège, elle avait eu des résultats exemplaires. En même temps, une fois qu'elle avait mieux su maîtriser son pouvoir, étudier était devenu nettement plus simple. Même si les débuts avaient été difficile, finalement, elle adorait son don. Et en même temps elle le craignait. Elle savait qu'elle devait être prudente lorsqu'elle l'utilisait.

D'un mouvement souple, la jeune fille se leva de son lit. Elle était assez agile, elle l'avait toujours été et avait entraîné cette aptitude naturelle par une pratique poussée de la gymnastique, tout comme sa mère l'avait fait à son âge. D'après ce qu'elle avait entendu dire, elle était même meilleure que Jenn. Sa mère l'avait d'ailleurs félicité pour sa bonne capacité physique. Il n'était pas dans ses habitudes de se montrer positif avec sa fille, elle pointait bien plus volontiers ses échecs, cette remarque avait donc particulièrement touché la demoiselle dont le but premier était de gagner le respect de sa génitrice.

Une fois debout Mia marqua un temps d'arrêt. Elle se sentait contrariée de devoir repousser ses projets shopping dans la capitale française et rester à Manchester. Elle commençait à se lasser de cette ville. C'était trop petit et trop mort pour elle. Elle avait le sentiment de toujours fréquenter les mêmes personnes et ça devenait lassant. Ses escapades avec Londres étaient donc des moments privilégiés pour la jeune fille. Mais elles se faisaient de plus en plus rare. Le cabinet de notaire londonien pour lequel Jenn travaillait ne voyait pas d'un très bon œil qu'elle prenne des heures pour s'occuper de sa fille alors qu'elle n'était présente au bureau que deux semaines par mois. S'occuper...surveiller aurait été un mot plus adéquat.

Mia n'échappait pas vraiment à la rébellion de l'adolescence. Même si la jeune fille ne s'éloignait pas trop de l'idéal que ses parents lui avaient inculqué, elle commençait à réclamer son indépendance. Lorsque sa mère travaillait tard, elle avait pris l'habitude d'arpenter les rues de Londres, voire de se faire inviter par des gens (généralement de hommes) plus vieux qu'elle. Bien sûr Mia n'était pas stupide, même si elle n'avait pas elle-même une grande expérience de la vie, elle avait appris beaucoup sur la nature humaine et gagné en maturité à une vitesse incroyable grâce à son don. A quatorze ans, elle savait ce que cela faisait de mourir ou de donner la vie. Elle était encore vierge mais avait éprouvé les sensations associées au sexe qu'elles soient agréables ou douloureuses. Elle avait ressenti la douleur de perdre un enfant et la joie de voir ses petits enfants pour la première fois. A sa vie venait s'ajouter des fragments de celles de centaines d'autres personnes, enrichissant son expérience et sa compréhension du monde. Elle n'était pas une adulte, loin de là, mais sa perception du monde n'était en rien comparable avec celle des autres jeunes de son âge. Pourtant, elle avait les envies et le tempérament de n'importe quelle gamine de quatorze ans. Et à cet instant, même si elle savait que c'était ridicule, elle était incroyablement frustrée de devoir renoncer à ses projets.

Bien sûr, elle pourrait demander à son père d'intercéder en sa faveur ; il le ferait sans hésitation...mais Mia savait que sa mère n'apprécierait pas. Et pas moyen de lui cacher la vérité. C'était très agaçant. Elle devait se résigner. Une aide extérieure serait la bienvenue pour l'aider à passer à autre chose. Avec une certaine nonchalance, elle se dirigeât vers une étagère couverte de bibelot. Il s'agissait de divers objets trouvés dans les vide-greniers du coin et dont elle aimait particulièrement les souvenirs, ils l'aidaient parfois à dépasser certaines contrariétés. Son regard glissa sur chaque objet jusqu'à ce qu'elle trouve celui dont elle avait besoin. Il s'agissait d'un dès à coudre tout rouillé. L'objet en lui-même ne payait pas de mine, bien au contraire. Mais quand Mia effleura le métal abîmé, elle se sentit envahis par un sentiment de sérénité extrêmement puissant, tel qu'elle n'en avait jamais par elle-même.


Manchester – Centre commerciale - le 19 mai 2012


Mia était assise sur un muret décoratif dans le grand hall du centre commerciale. Elle regardait avec un air consterné les garçons du groupe. Deux d’entre eux s’étaient lancés dans un concours qui avait pour but de déterminer qui pouvait mettre le
plus de marshmallow dans sa bouche. Par moment, elle se demandait comment ces deux-là pouvait être enviés par les autres élèves du lycée. Membre de l’équipe de foot ou non ; ils étaient clairement stupides. Se laissant gracieusement glisser le long du mur, elle se dirigea vers eux et arracha le paquet de marshmallow de leurs mains avant qu’ils aient eu le temps de réagir. L’un d’entre eux, le plus grand, la regarda avec un mélange de surprise et d’incompréhension dans le regard.


" Mia, qu’eche qui a ? T’en veux auchi ? "


La jeune fille leva les yeux au ciel avant de lui répondre sur un ton cinglant.


''Pitié Darren, avale ces trucs, j’ai l’impression de parler avec un demeuré."


Les amis de Mia la connaissaient, il savait qu'elle n'était ni spécialement aimable, ni spécialement délicate, surtout lorsque sa patiente était mise à mal. Et c'était le cas en ce moment. Darren n'avait pas très envie de s'attirer les foudres de la demoiselle. Elle n'était pas bien grande et pas bien forte, mais elle lui faisait tout de même un peu peur, il ne voulait pas s'en faire une ennemie. Pour ce qui ne la connaissait pas, Mia avait l'air parfaitement inoffensive, mais il savait qu'il valait mieux se méfier quand elle se mettait en colère. Elle n'allait lui casser la figure et le violenter…elle n'en avait clairement pas les moyens. Par contre, elle avait cette capacité à connaitre tous les petits secrets des gens et il savait qu'elle n'hésitait pas à les révéler lorsqu'elle en avait après une personne. Et ça, c'était inquiétant. Quelques secondes plus tard, sa bouche était vide et Darren tenta de calmer la petite cheerleader qui lui faisait face et qui semblait toujours aussi contrariée.


"Te fâche pas Mia, il va arriver. Il a juste dû croiser quelqu'un et il n'a pas fait gaffe à l'heure.''


La jeune fille n'était pas convaincue, ça n'était pas une excuse valable. Elle en avait accès d'attendre après son copain. C'était inadmissible. Il devrait la traiter comme une princesse, pas la laisser poireauter dans le hall d'un centre commercial. Il n'était pas conscient de la chance qu'il avait. Parfois, elle se demandait si elle avait bien choisi. Craig était plutôt attirant et en tant que capitaine de l'équipe de foot, il était censé représenter un bon parti dans l'imaginaire collectif. Mais Mia n'était pas toujours satisfaite de son comportement. Il allait falloir qu'ils aient une discussion. La demoiselle était en train de préparer ses arguments quand elle entendit une voix familière l'appeler.

Pas trop tôt…dans un mouvement rapide, elle se retourna vers l'origine du son. Elle affichait une mine boudeuse et maintenait ses poings serrés sur ses hanches en attendant qu'un jeune homme arrive jusqu'à sa hauteur. Avec un sourire d'excuse, il tenta de la prendre de ses bras et de l'embrasser, mais elle le repoussa avant de braquer ses pupilles noisette sur lui. Elle voulait une explication et il avait intérêt d'être convainquant.


''Désolée ma belle, en chemin on a croisé Alex…tu comprends ?''


Non. Elle ne comprenait pas. Et elle le lui fit savoir aussi sèchement que possible.


"Alex…si elle est fascinante au point que tu te permettes de me faire attendre, c'est peut-être avec elle plutôt qu'avec toi que je devrais passer ma nuit."


Sans lui laisser le temps de répondre, elle se tourna et attrapa son sac avant de faire signe aux autres qu'il était temps de bouger. Bien sûr, elle ne le dirait jamais à ses amis, mais elle avait presque de la compassion pour Alex. Elles étaient toutes les deux mutantes après tout et Mia avait l'avantage de pouvoir cacher son don sans problème, ça n'était pas le cas d'Alex. Et puis…elle avait la première à savoir, bien avant que les autres élèves de l'école s'en rende compte. Pour être plus exacte, elle était même surement la seule du lycée à savoir comment s'était passé la toute première transformation d'Alex et comment elle l'avait ressenti. Pour une raison qui échappée totalement à Mia, cette fille utilisait à priori le même T-shirt pour dormir que pour aller en cours de sport…

Mais il était absolument inenvisageable de prendre sa défense devant les autres. Au mieux, elle se contentait d'inciter ses amis à l'ignorer, au pire, elle ne les encourageait pas à la violence. Rien de plus, rien de moins. Et c'était déjà un acte de charité majeur pour la demoiselle. Vu sa position, elle ne se voyait pas vraiment défendre toutes les personnes loufoques et exclues. Elle avait d’autre choses à faire…comme profiter de l’immense piscine de Craig. C’était d’ailleurs le projet l’après-midi. En repensant au maillot de bain qu’elle avait acheté lors de son dernier séjour à Londres, toutes les questions éthiques qui commençaient à se bousculer dans sa tête s’effacèrent peu à peu.



Boston – Downtown Crossing – le 12 mars 2016



Mia avançait les yeux fermés dans les rues de Boston, guidée par son père. M. Johnson était venu passer la semaine avec sa fille. Il avait absolument tenu à être présent pour les vingt-et-un de la jeune femme. Depuis qu'elle avait quitté la maison pour poursuivre ses études à Boston, elle lui manquait terriblement. Il venait régulièrement la visiter, pour prendre de ses nouvelles et surtout surveiller ses fréquentations et leurs intentions, ce qui agacait particulièrement Mia. Dean savait que c'était stupide, que sa fille était grande et qu'elle se débrouillait très bien par elle-même ; mais c'était presque instinctif. Il voulait la protéger, s'assurer qu'elle aurait toujours le meilleur. C'était son rôle de père. Après avoir déambulé pendant presque vingt minutes, M. Johnson s'arrêta enfin. La voix tremblante d'excitation, il s'adressa à sa fille.


"Et voilà ! Nous y sommes, tu peux ouvrir les yeux !"


Mia se retrouva face à la devanture d'un magasin qui faisait l'angle de la rue. La façade du magasin était en bois foncé et malgré son aspect ancien, elle se fondait très bien dans le paysage environnant. C'était certes une très jolie boutique ; mais la jeune femme avait un peu de mal à comprendre la démarche de son père. Il semblait pourtant si fier de lui qu'elle fit de son mieux pour ne pas le vexer.



"Papa…tu sais, j'adore quand tu m'emmènes faire du shopping, mais je ne suis pas certaine de trouver mon bonheur ici. Ça me semble un peu trop…abandonné ?"



Dean regarda sa fille avec amusement. A ce moment, il affichait l'expression réjouie d'un gamin de trois ans qui ouvre ses cadeaux de Noël. Lui, d'habitude si calme et posé, avait du mal à cacher son enthousiasme. Mia attendait patiemment qu'il se décide à lui expliquer ce qui le rendait si heureux car pour l'heure, elle était assez perplexe. Quand il jugea que le suspense avait suffisamment durée ; il se lança dans les explications.


"C'est ta boutique."


Il marqua un temps d'arrêt pour laisser à Mia le temps d'intégrer cette nouvelle information avant de reprendre.


"J'ai commencé à remplir tous les papiers, si tu veux refaire la devanture, j'ai trouvé deux entreprises qui me semblent tout à fait correctes. Tu peux en faire ce que tu veux, une boutique de vêtements, de bijoux, une parfumerie…je te laisse le choix. Je finance tout le matériel dont tu auras besoin et je règle ta première commande. Ensuite, je te laisse gérer !"


Mia ne savait pas trop comment réagir. D'un côté, la nouvelle l'enthousiasmait…avoir sa propre boutique, c'était parfait. Mais en même temps, elle pensait à sa mère. Les conditions de Jenn avaient été lipides. Une fois son diplôme obtenu, Mia avait voulu poursuivre son activité de cheerleader à l'université, ce qui lui avait permis de décrocher une bourse. Une partie de ses frais d'inscription était donc financé par l'université. Ses parents s'occupaient du reste durant ses premières années études, jusqu'à l'obtention de sa licence. Après, elle devait être indépendante financièrement, faire ses preuves. Pour montrer sa détermination, Mia avait suivi des cours supplémentaires tous les étés, ce qui lui permettait d'obtenir son diplôme quelques mois plus tôt. A la suite de ça, elle avait prévu de trouver du travail et de gagner suffisamment pour subvenir elle-même à l'ensemble de ses besoins et poursuivre ses études d'histoire. Evidemment, elle n'était pas chassée par sa famille, s'il arrivait quoi que ce soit, elle pourrait toujours rentrer chez elle…mais elle aurait à faire face à la déception de sa mère. Et ce serait aussi le cas si elle acceptait que son père lui achète une boutique. Elle allait protester, mais son père la coupa avant que le moindre son ne sorte de sa bouche. Même s'il n'était plus en mesure de connaitre avec certitude les émotions de sa fille, il savait parfaitement décrypter ses mimiques et comprenait ce qui se passait dans la tête de Mia.


"Avant que tu ne refuses, sache que c'est une idée de ta mère. Elle a dit que tu nous rembourserais quand tu en aurais les moyens."


Mia marqua un temps d'arrêt. C'était inattendu. Elle ne comprenait pas vraiment. Si Jenn était à l'origine du projet, la jeune femme voyait les choses tout autrement. Ce magasin serait donc un défi. Il fallait qu'elle le relève et avec brio. En fixant le bois mât de ma devanture, une idée lui traversa alors l'esprit. Elle savait très exactement quoi faire de cet endroit. Mais elle ne devait pas se tromper…ses parents aller investir la majeure partie de leur argent dans cette boutique. Avec un sourire, elle soumit son idée à son père.


"Papa, qu'est-ce que tu penses d'une boutique d'antiquité ? Je pense que je devrais pouvoir dénicher des objets de valeur mieux que personne, non ?"

Dean afficha une mine satisfaite, ravi de constater que sa fille relevait le défi. Il était persuadé qu'elle allait très bien s'en sortir. Il était aussi très heureux de voir qu'elle comptait exploiter son don dans son activité professionnelle comme ses parents l'avaient fait avant elle. Avec tout ce qui se passait ces derniers temps, la plupart des mutants se cachaient. Certains allaient même jusqu'à lutter contre leur don, à les cacher ou les laisser se perdre. Voir à se faire vacciner. Mais Mia n'avait pas peur…elle n'allait pas renoncer à sa nature.

La suite de la journée tourna autour de question d'organisation. Il y avait quelques travaux à faire avant que la boutique ne puisse ouvrir. Et Dean avait encore des formalités administratives à compléter pour que sa fille ait le droit de s'installer à son compte dans le local. Un budget fut défini, Mia s'entendit longuement sur la façon dont elle concevait la décoration des lieux. Pour ce type de boutique, l'ambiance lui paraissait essentielle. Si tout se passait comme prévu, le magasin ouvrirait au début de l'année 2017, juste avant que Mia n'obtienne son diplôme. Préparer ses derniers examens et gérer le lancement de la boutique serait peut-être difficile, mais elle s'en sortirait.




Dernière édition par Mia Johnson le Ven 10 Nov - 17:17, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t264-mia-johnson#4388
Acacio Mordho

member + join the evolution.
Messages : 315
Inscrit(e) le : 30/10/2017
Points : 4224
Avatar : Dylan o'brien
âge du perso : 27 longues années écoulées.
Emploi : Etudiante en management, héritier de la boite de son père.
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 21:35

Bridget Mia Johnson  1631756936 Mia Johnson  1631756936 Mia Johnson  1631756936 Mia Johnson  1631756936
Merveilleux choix d'avatar ♥️
Bienvenue la belle et bonne chance pour ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t125-lux-tenebris-acacio
Alex Blythe

member + join the evolution.
Messages : 336
Inscrit(e) le : 31/10/2017
Points : 1543
Avatar : nanda schwarz/evan peters
âge du perso : 21 ans
Emploi : Préposée de morgue/étudiant(e)/barman
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 21:40

BIENVIENDUUUUU contente de te voir :3
Dépêche de finir ta fiche Mia Johnson  2095659106 Mia Johnson  3435270036
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t174-im-a-bad-influence-bu
Wyatt Quinn

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 21:40

Ow elle est cute Mia Johnson  2095659106
Bienvenue sur le fofo Mia Johnson  669829148
Bonne chance pour ta fiche Mia Johnson  2690021564
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
Cesare DeMaggio

Admin + master of the evolution.
Messages : 960
Inscrit(e) le : 29/09/2017
Points : 4276
Avatar : bob morley, l'bogoss².
âge du perso : vingt-neuf ans.
Emploi : il est flic depuis quelques semaines maintenant; c'est pas le savoir qui lui manque, au contraire, il est déjà vu comme très bon - trop bon. mais encore aujourd'hui, cesare n'sait pas si c'est la voie qui a vraiment du sens pour lui.
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 21:47

bienvenuuuue :flirt: Mia Johnson  2095659106
bonne chance pour ta fiche Mia Johnson  3648758549

Si tu as des questions, n'hésite pas Mia Johnson  2152494106

_________________


lost in the thoughts of you.
----------------------------------
it's not easy to express your feelings about how much you care about someone, and how much they've done for you, and shaped you as a person. how can you summarize how he feels in that moment and how much she means to him, in one sentence?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 22:24

Bienvenuuuuuuuuuue!!
Mia Johnson  1284781659
Hmmm c'est vrai que c'est pas facile de mettre un nom sur ta mutation xD
Si j'ai une idée qui me viens, je reviendrais te la poster ici  Mia Johnson  3435270036
Pour la partie découverte de ton don, je ne pense pas que ça dérance Mia Johnson  2095659106
T'as un minimum de 5 lignes et t'as pas forcément de maximum xD
ça va donner de la lecture aux admins Mia Johnson  373349536

En tout cas super choix d'avatar, j'adore !
Bonne chance pour ta dissertation xD t'as l'air bien inspirée !
Et n'hésite pas à mpotter Isole ou Cesare, ils mordent pas
et ils répondent mieux aux question que moi xD
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 22:30

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! Mia Johnson  3950353284

Bridget est tellement cute ! Mia Johnson  2095659106 Mia Johnson  2095659106

Bonne chance pour ta fichette ! Mia Johnson  454863917
Revenir en haut Aller en bas
Gabriela Rivera

member + join the evolution.
Messages : 86
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 501
Avatar : Gal Gadot
âge du perso : 32 ans
Emploi : Psychiatre de formation, elle est actuellement sans emploi, trop obnubilée par ses désirs de vengeance pour s'inquiéter de son travail.
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMar 7 Nov - 23:35

Pour ton pouvoir, je pense que ça correspond à la psychométrie Mia Johnson  2404098621 j'en mettrais pas ma main à couper mais il me semble que c'est ce qui collerait le mieux.
Et puis bien sûr, bienvenue parmi nous et bon courage pour la fichette Mia Johnson  2431458178
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t224-gabriela-what-about-a
Mia Johnson

member + join the evolution.
Messages : 329
Inscrit(e) le : 07/11/2017
Points : 1247
Avatar : Bridget Satterlee
âge du perso : 22 ans
Emploi : Antiquaire
MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  EmptyMer 8 Nov - 23:54

merci tout le monde, vous êtes tous super accueillants Mia Johnson  1151232725
Contente de voir que Bridget fait l'unanimité ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t264-mia-johnson#4388
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mia Johnson    Mia Johnson  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mia Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tyrone Johnson alias "La Cape" [Terminée]
» Adoucissant et anticalcaire
» AARON TAYLOR-JOHNSON
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: gestion du personnage :: the city that never sleeps at night :: fiches validées-
Sauter vers: