AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 | le dépistage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

pnj + the big boss.
Messages : 53
Inscrit(e) le : 16/10/2017
Points : 441
Avatar : tap.
MessageSujet: | le dépistage.   Sam 28 Oct - 21:36

le dépistage.
Le 17 septembre 2016, le Gouvernement et le Sénat cédaient aux zélés qui continuaient de manifester dans les rues. C'est du moins ce que l'histoire a retenu pour certains. Pour d'autres, le discours du Président sera connu pour être un tournant pour la sécurité nationale : Mark Wood annonçait alors la mise en place d'un dépistage national pour détecter le génome X et "classifier les variables parmi la population, inconnues à ce jour". Les pro-mutants ont entendu les mots du Président comme de la langue de bois, cachée sous du politiquement correct, alors que celui-ci organisait sa réélection, quelques mois plus tard.

Le procédé a cependant vite été mis en place, avant tout à travers les villes majeures du pays. De nombreux états conservateurs, comme l'Utah, l'Iowa et le Kentucky ont refusé l'intervention des forces étatiques, non pas pour protéger leur population transmutante, mais par incessante haine du Gouvernement. Aux journaux télévisés, les témoignages recueillis dans ces états ont surtout été ceux de personnes garantissant que "s'il y avait eu des dégénérés chez eux, ils les auraient brûlés vifs". Pendant les premières périodes de dépistage et recensement, l'événement a été le centre d'intérêt de toutes les télévisions. Le recensement, supposé être privé et discret a longuement été à la vue de tous.
De nombreuses associations luttant pour les droits des transmutants, soutenues par de nombreux sénateurs ont obtenu un traitement plus "humain" il a été dit, de leurs concitoyens.

Le 4 novembre 2016 a alors commencé le plan pour le recensement national de la population américaine, pour y détecter la présence du génome X. Chercheurs, scientifiques, curieux, tous ont eu des buts différents dans le développement dans ce système de classification de la masse citoyenne. En raison de l'immense masse de travail trop vite tombée sur les épaules des officiels, de nombreux problèmes ont été enregistrés à travers les villes et états. Des bâtiments officiels, réservés au recensement, ont été saccagés et attaqués, les bases de données officielles du Gouvernement ont été piratées: pendant de nombreux mois, peu de personnes se sentaient en sécurité en arrivant pour le recensement.

Des démarches strictes et fortes du Gouvernement, entouré du FBI et de l'armée, ont permis de pacifier la plupart des habitants, et aujourd'hui encore, le recensement se poursuit à un rythme plus tranquille.
Chaque citoyen reçoit un courrier officiel de convocation un mois avant qu'il ne doive passer le test de dépistage. Sur celui-ci, il est déclaré que toute personne ne se présentant pas au rendez-vous qui lui est donné en date et heure, sera officiellement considéré comme criminel et pourra être poursuivi en justice.

Dans la charte mise en place avec le recensement, de nombreux éléments doivent être respectés:
+ le sujet doit savoir que pour le recensement, il va se soumettre à une prise de sang, un prélèvement ADN, de nombreux tests physiques adaptés à son âge/poids/sa condition. Pendant les semaines qui suivront son passage, les prélèvements faits sur le sujet seront soumis à de nombreuses analyses, chromosomiques et autres, afin de déterminer la présence du génome X ainsi que ses potentielles variations.
+ le recensement est obligatoire pour tout citoyen américain ou résidant sur le sol américain, d'au moins un an.
+ cette opération a officiellement pour but le recensement et la classification des transmutants parmi la population des Etats-Unis. Elle n'est en rien utilisée pour discriminer les mutants et ne doit pas être utilisée à de telles fins.
+ le résultat des analyses officialisera la présence ou l'absence du génome X chez un sujet. Ce résultat sera ensuite indiqué sur les papiers d'identité du sujet.

Le génome X se manifeste sur les papiers officiels d'un citoyen, par un rond de couleur, dont la classification est la suivante:
- le blanc; illustre l'absence totale du génome X
- le noir; signifie que le génome X est présent, mais dormant
- le bleu; indique la présence du génome X actif mais dans des conditions qui ne sont pas dangereuses pour la société
- le rouge; indique la présence du génome X actif, celui-ci pouvant entrainer un risque pour la population

La différence entre la pastille bleue et la pastille rouge réside sur de nombreux critères:
+ le contrôle que le sujet a de sa mutation
+ l'âge du sujet (s'il est très jeune ou très vieux, cela impliquerait un manque de pratique et/ou de capacités physiques pour contrôler sa mutation)
+ l'aspect du pouvoir: si la mutation est du genre offensive et/ou influe sur autrui de quelque façon que ce soit
+ les dons qui peuvent se retrouver dans cette catégorie sont, par exemple: contrôle mental, télékinésie, pyrokinésie, télépathie, etc.

Aujourd'hui, de nombreuses associations accompagnés d'officiels, réclament l'adaptation de ces analyses afin qu'elles puissent être accomplies en pré-natal également. La problématique soulève de grandes questions houleuses au Sénat et à l'Assemblée, où les conflits ont toujours été brûlants sur la question des transmutants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

| le dépistage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le dépistage de maladies génétiques rares : sujet de mémoire orthophonique
» Nouvelles recommandations pour le dépistage de la trisomie21
» Faire un test de dépistage du VIH :
» Brochure et infos: dépistage des personnes transidentitaires
» Tests de dépistage prénataux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: in the bennining. :: dark past :: annexes-
Sauter vers: