AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (F, LIBRE) AU CHOIX + no one's ever gonna hurt you, love.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

member + join the evolution.
Messages : 265
Inscrit(e) le : 13/11/2017
Points : 948
Avatar : david prat.
âge du perso : vingt-huit ans.
Emploi : musicien de jazz et de blues dans les bars de boston, il maîtrise aussi bien la trompette que le piano, et ne demande pas son reste à la contrebasse.
MessageSujet: (F, LIBRE) AU CHOIX + no one's ever gonna hurt you, love.   Dim 19 Nov - 2:38

baby coleman
------------------------------------------------
she tells her, oh, love, your life ain't gonna be nothing like my life.
People are powerful beings.
------------------------------------------------
[nom] coleman — pour le scénario, en tout cas.  [prénom] tout le monde l'appelle baby. ce n'est peut-être pas son vrai prénom — ou peut-être que ça l'est. à votre discrétion. [âge] entre vingt-cinq et vingt-sept ans. [date de naissance] au choix. [lieu de naissance] au choix — mais quelque part aux états-unis. [nationalité et origines] je l'imaginais plutôt d'ascendance américaine, ou venant peut-être d'angleterre, d'irlande ou d'écosse. mais dans le fond, vous faites ce que vous voulez. [emploi] danseuse dans un club. rien de très reluisant — mais elle est douée, c'est chose certaine. peut-être même qu'elle aurait pu percer ailleurs, si elle avait eu un peu plus de volonté. [statut civil] au choix. elle est mère d'une petite fille de trois ans et demi. [orientation sexuelle] hétérosexuelle ou bisexuelle. [dépistage] négatif. [groupe] trust a few, fear the rest. [avatar] pour l'avatar du scénario, dasha sidorchuk. mais vous pouvez y aller avec qui vous inspire. (voir précisions) [crédits] cosmic light.

---------------------------------------

protectrice, rêveuse, passionnée, charismatique, sensible, charmante, indépendante — sauf quand il s'agit de sa fille —, assumée, franche, versatile. pour le reste, appropriez-vous le personnage à votre guise.  

[001.] point d'histoire du personnage. [002.] point d'histoire du personnage. [003.] point d'histoire du personnage. [004.] point d'histoire du personnage. [005.] point d'histoire du personnage. [006.] point d'histoire du personnage. [007.] point d'histoire du personnage. [008.] point d'histoire du personnage. [009.] point d'histoire du personnage. [010.] point d'histoire du personnage.
ismael + baby
------------------------------------------------
[the special bond of creation] (lire ma fiche)

Baby et Ismael, ç'a toujours été compliqué. Elle travaillait dans le même club que sa soeur à lui, à l'époque où ils se sont rencontrés. Ils ont très vite cliqué, et n'ont pas mis bien longtemps avant de commencer à se fréquenter. Leur relation a commencé à faire des dents de scie bien rapidement. Trop indépendants, l'un comme l'autre. N'aimant pas s'engager, et préférant profiter du lien de complicité qui les unissait. Pourtant, Baby, elle aimait être proche de lui. Elle aimait son silence respectueux, elle aimait son humour doux et son contact qui la faisait se sentir comme une reine. Ils se sont fréquentés quelque temps — jusqu'à ce que son ex revienne dans le décor. Elle est retournée avec lui, elle a laissé Ismael. Pas par cruauté, pas parce qu'elle ne l'appréciait pas. Mais bien parce que Sean comptait toujours pour elle, plus qu'elle n'aurait pu l'expliquer. Pendant quelques mois, elle n'a plus revu Ismael. Jusqu'à ce que Sean ne la laisse finalement tomber pour de bon. Et qu'elle se réfugie chez le Drake, éplorée et infiniment désireuse de remettre sur pied ce lien qu'ils avaient. Ce lien qui la faisait se sentir spéciale, et aimée.

Il lui a ouvert les bras, sans jamais hésiter. Il appréciait autant qu'elle ce qu'ils avaient, et aurait pu ne jamais s'en lasser. Mais Baby et Ismael, c'est à croire que la vie a décidé de leur mettre des bâtons dans les roues et de tout compliquer. Quand elle a appris qu'il avait une mutation, et que c'était la raison pour laquelle elle se sentait aussi bien à ses côtés, elle s'est éloigné. Elle a pris quelques semaines, et elle est revenue comme si rien ne s'était passé. Fallait juste le temps de s'habituer. Suite à cela, ils se sont fréquentés pendant environ deux ans, avant qu'elle ne découvre qu'elle était enceinte de lui. C'était pourtant pas question de se mettre officiellement ensemble — pas question de s'engager, et encore moins de se marier. Elle a pensé qu'il fuirait, comme n'importe quel homme bien constitué. Mais Ismael n'a pas fui. Il est resté près d'elle, et il s'est mis à bosser comme un fou pour combler le gouffre financier que la grossesse venait de créer dans la vie de Baby. Ça a fonctionné quelque temps. Jusqu'à ce que, durant son sixième mois de grossesse, Baby ne rencontre Henry. Henry, qui l'a tout de suite aimée et chérie comme la huitième merveille du monde. Henry, qui était prêt à lui offrir un engagement qu'Ismael n'aurait jamais pu proposer. Henry, qu'elle aimait, aussi, pour tout avouer. Alors, elle a fait son choix. Et Ismael ne lui en a jamais voulu — elle le sait. Elle a fait ce qui était le mieux pour elle, le mieux pour le bébé. Leur relation ne pouvait pas durer. Et c'est le plus naturellement du monde qu'elle s'est alors terminée.

Rosemary Lily Drake, dite Rose, est née en février 2014. Les premiers temps ont été compliqués pour la petite famille déstructurée. Baby était toujours avec Henry, et si elle n'a jamais empêché Ismael de voir sa fille, la compréhension n'était pas tout à fait la même du côté de son petit ami. Ismael, lui, s'est mis à avoir peur de blesser Rose avec sa mutation — une peur que Baby partageait, bien qu'elle lui ait toujours fait confiance. Alors le père s'est caché derrière son rythme de vie erratique et les quelques contrats qu'on lui a offerts hors de Boston. Il n'a pas beaucoup rendu visite à son ex et à sa princesse, à la plus grande satisfaction d'Henry. Baby ne lui en a jamais voulu. Pour elle, Ismael resterait Ismael. C'est le père de sa fille, et elle n'a jamais considéré un seul instant Henry comme un obstacle dans cette relation. Trop indépendante pour ça. Trop têtue pour laisser qui que ce soit voler la place qui revenait à Ismael de droit. Rose porte son nom, pour l'amour de Dieu.

Et puis, en juin 2015, Henry n'a plus supporté la vie de famille imposée par la présence de Rose. Il est parti — et avec lui est parti l'argent qui permettait à Baby de vivre sans avoir à recommencer à travailler. Elle n'a pas su quoi faire, alors elle a fait la seule chose qui faisait du sens : elle a appelé Ismael. Et il est venu. Il l'a aidée. Il a accepté de commencer à veiller sur sa fille pour la soulager ; il a accepté de faire davantage qu'une visite en fin de semaine. Il s'est mis à garder Rose. Baby a recommencé à travailler. Et malgré la frayeur, ç'a été. Durant cette période, ils se sont remis à se fréquenter. Trouvant refuge dans les bras l'un de l'autre à l'occasion, essayant de rester discrets pour ne pas que leur fille, bien qu'encore jeune, n'y soit vraiment mêlée. C'est d'ailleurs Rose qui les a séparés. Probablement qu'elle ne le saura jamais. Mais un jour, Ismael a dit à Baby que s'ils n'étaient pas capables de se mettre ensemble pour de bon, il ne servait à rien de poursuivre une relation que leur fille ne comprendrait jamais, et qui la ferait souffrir plus qu'eux ne souffriraient jamais. Baby l'a entendu, et elle l'a compris. Alors ils ont arrêtés. Amis, c'est un bon entre-deux. Des amis qui s'attirent. Des amis qui se sont peut-être aimés, à leur manière. Mais ça leur allait.

Elle n'a jamais trop compris pourquoi Ismael n'était soudainement plus effrayé de toucher leur fille — pourquoi le vent avait tourné. Elle s'est assuré que tout se passait bien, et elle lui a fait confiance. Il gérait sa mutation, elle le savait. Et elle a tenté de ne pas s'inquiéter. Les réponses sont cependant venues à la fin de l'année 2016, lorsque le dépistage est devenu affaire nationale. Rose l'a subi, et a écopé d'une pastille bleue. Ismael a alors dû avouer à Baby la vérité : leur fille était mutante, et il le savait. Elle avait développé l'étrange capacité de supprimer les mutations des autres, d'un simple toucher. Un pouvoir qui ne se désactivait jamais, et qui subsistait même lorsqu'elle dormait. Un pouvoir qui permettait à son père de la toucher comme il le désirait, sans qu'il n'ait jamais la crainte de la blesser. C'est d'ailleurs pour cette raison que Baby, après une conversation plutôt musclée, a fini par accepter de ne pas faire vacciner Rose. Qu'elle a fini par accepter l'idée que sa fille aussi faisait partie de cette partie de la population dont elle n'avait jamais trop su quoi penser. Merci papa.

Depuis cet épisode, Baby et Ismael, ça s'est un tout petit peu compliqué. Elle apprend à vivre avec le fait que Rose est une mutante — et, heureusement, la discrétion de son pouvoir joue en sa faveur. Pourtant, dans sa tête, ça met la gamine en danger. Et tout ça, c'est la faute d'Ismael. C'est lui qui possède le gène x. C'est lui le responsable. Et c'est pour lui qu'ils ne la font pas vacciner. Parce que, lui, refuse de se faire ôter ce pouvoir si dangereux que la nature l'a doté. Les disputes entre eux sont régulières, depuis quelque temps. Ça ne les empêche pas de continuer de se côtoyer et de se relayer pour la garde et l'éducation de Rose. Ça ne les empêche pas de sourire lorsqu'ils sont à ses côtés, et de faire comme si tout allait bien. Mais la vérité, c'est que les choses deviennent compliquées. Que Baby voudrait que sa fille soit vaccinée — et qu'Ismael aussi. Elle voudrait éviter que tout danger ne s'approche de sa famille. Et dans son esprit, le principal danger, c'est Ismael. Ça ne change en rien l'affection et la gratitude qu'elle a pour lui — ça ne change en rien que, quelque part, la sensation électrisante et magnifiante qu'il est capable de lui faire ressentir lui manque. Mais il y a trop de choses entre eux, pour le moment. Trop de choses qu'elle ne saurait ignorer. Et si quelqu'un finissait par le retrouver ? Et si quelqu'un finissait par s'en prendre à elle et à Rose, parce que la pastille qu'on lui a attribuée à lui est une franche cible dessinée sur son dos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t303-kozmic-blues-ismael
 

(F, LIBRE) AU CHOIX + no one's ever gonna hurt you, love.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (F/LIBRE) AU CHOIX ≈ drown me in the darkness
» (F/LIBRE) AU CHOIX ≈ unbowed, unbent, unbroken
» (M/LIBRE ) AU CHOIX = starcrossed
» (F/LIBRE) AU CHOIX ≈ blood of our blood.
» eau libre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: gestion du personnage :: come find yourself :: scénarios en construction-
Sauter vers: