AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 You could be my hero (PV Gabriela)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

member + join the evolution.
Messages : 329
Inscrit(e) le : 07/11/2017
Points : 1247
Avatar : Bridget Satterlee
âge du perso : 22 ans
Emploi : Antiquaire
MessageSujet: You could be my hero (PV Gabriela)   Mar 14 Nov - 17:57

Mia avançait avec assurance dans les rues de fenway-kenmore. Elle était venue assister à une vente aux enchères qui s'était déroulée étonnamment bien. Elle avait réussi à obtenir plusieurs objets de valeurs qu'elle avait payé une bouchée de pain. Depuis le lancement de la boutique, tout se passait à merveille et elle n'avait aucun mal à faire fructifier son entreprise. Bien sûr, elle ne devait pas relâcher ses efforts, mais pour l'heure, elle était assez fière d'elle. Et pour se féliciter de son dur labeur, il était temps de se lancer dans une séance shoping.
Durant sa vie étudiante, la jeune mutante avait vécu presque deux ans dans le quartier et connaissait très bien les lieux. Notamment, elle avait établi une cartographie très précise des boutiques qui proposaient les meilleurs articles, que soit en termes de vêtements, de bijoux ou de chaussures. L'avantage c'est qu'ici, il n'y avait pas de grandes chaînes. Si on savait où chercher, il était très facile de trouver des pièces quasiment uniques pour un prix tout à fait correcte. C'était le loin le meilleur endroit de Boston pour refaire sa garde-robe, en tout cas selon les critères de Mia.


Pendant près de deux heures, la demoiselle enchaîna les boutiques. C'était son jour de chance, elle trouva bien plus que ce qu'elle était venue chercher. Ce n'est qu'une fois les bras chargés de sacs qu'elle réalisa qu'il faisait pratiquement nuit. Elle était donc très en retard. En soit, rien de dramatique, sa propre boutique était fermée pour l'après-midi, mais elle avait encore pas mal de rangement à faire dans l'arrière-boutique. Elle commença à presser le pas, la voiture était garée à une bonne vingtaine de minutes de marche, voire plus.
Alors qu'elle avançait aussi vite que ses nouvelles ballerines le lui permettaient, elle entendit un sifflement dans son dos. En soit, se faire aborder de cette manière ne lui était jamais particulièrement plaisant ; mais d'habitude elle se retournait tout de même pour savoir à qui elle avait à faire…sait-on jamais, elle pouvait avoir de bonnes surprises. Mais aujourd'hui elle n'avait pas le temps, elle se contenta de lever les yeux au ciel et de continuer son chemin. On lui héla quelque chose, mais avec le bruit de la ville, elle n'en comprit pas la moitié. C'était certainement sans intérêt de toute façon. Elle accéléra encore le pas.

Arrivée devant sa voiture, elle déposa l'ensemble de ses achats sur le capot et commença à fouiller son sac à la recherche de ses clefs. Comme toujours, elle pesta contre les sacs de filles qui n'avait jamais assez de poches pour pouvoir ranger tout le nécessaire et finit par tomber sur son trousseau à force de tâtonner. Alors qu'elle approchait la clef de la serrure, elle sentit qu'on lui attrapait le poignet. Elle se retourna instinctivement pour se retrouver face à un homme qui la dépassait bien de deux têtes. A vu de nez, il devait à peu près avoir le même âge qu'elle et semblait très contrarié.


"Pourquoi tu m'ignores ?"


Mia en déduit qu'il devait s'agir de la personne qui l'avait sifflé quelques minutes plus tôt. Il acceptait visiblement mal les refus. De son côté, la jeune femme était profondément agacée par un tel comportement. Pour qui se prenait-il celui-là.


"Pourquoi est-ce que j'accorderais de l'attention à un minable dans ton genre ?"


En soit, Mia n'avait pas spécialement d'opinion sur cet homme ni sur ce qu'il pouvait bien valoir. Elle voulait juste être désagréable. Le but fut d'ailleurs atteint. Son prétendant reçu très mal le commentaire de la jeune femme et au lieu de partir en se lamentant comme l'avait espéré Mia ; il devint soudainement beaucoup plus agressif, resserrant sa prise. La petite mutante sentie une légère douleur au niveau de son poignet. Elle cria.


"Lâche-moi ! Tu me fais mal !"


Elle avait presque hurlé et la peur était palpable dans le ton de sa voix. En soit, c'était une réaction très exagérée, mais il s'agissait surtout d'attirer l'attention des gens autour. Dans ce type de situation, Mia faisait généralement appel à la sympathie qu'elle inspirait spontanément et comptait sur les passants pour la sortir d'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t264-mia-johnson#4388
avatar

member + join the evolution.
Messages : 86
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 501
Avatar : Gal Gadot
âge du perso : 32 ans
Emploi : Psychiatre de formation, elle est actuellement sans emploi, trop obnubilée par ses désirs de vengeance pour s'inquiéter de son travail.
MessageSujet: Re: You could be my hero (PV Gabriela)   Lun 27 Nov - 22:22


you could be my hero
Gabriela & Mia

« I would describe a hero as a person who has no fear of life, who can face life squarely. »
Gabriela avait vécu à Boston il y a quelques années. Ca lui semblait tellement loin, aujourd’hui. Elle avait comme l’impression que des siècles avaient passé depuis qu’elle avait quitté la ville. Et en même temps, elle avait l’impression que c’était hier qu’elle vivait, étudiait dans cette ville, partageant sa vie entre son travail et sa famille… Cette même famille qui l’avait, indirectement ramenée ici. Ses souvenirs du meurtre, de quand elle avait quitté la ville, étaient encore flous aujourd’hui. Le traumatisme, son propre esprit cherchant à se protéger du choc, ou en tout cas c’est ce dont elle était persuadée, trop préoccupée par ses envies de vengeance pour réaliser que des choses ne collaient pas, dans son histoire. Elle courrait après des chimères, après la vengeance de la mort d’une fille qui n’avait jamais existé, tout ça parce qu’une folle avait décidé de faire d’elle une arme de choix, tout ça pour éliminer des ennemis qui étaient, eux, passés à autre chose.

Mais tout ça, elle ne le savait pas. Elle l’avait oublié, comme tout un tas de choses. Et dire que pour la première fois depuis des années, tout allait bien dans sa vie… les choses avaient radicalement changé et elle ne réalisait même pas à quel point. Aujourd’hui, c’était dans une petite chambre d’hôtel qu’elle vivait. Sans emploi, seule, avec sa vengeance pour seule compagnie. Elle vivait dans un motel au confort tout ce qu’il y a de plus limité et dont le propriétaire n’avait pas cherché plus loin lorsqu’elle lui avait donné un nom d’emprunt et payé en cash. C’était ça maintenant, sa vie.

Alors, seule, elle errait dans les rues. Cela faisait plusieurs soirs déjà qu’elle s’éclipsait pour une escapade nocturne. Elle savait que Cesare Demaggio était à Boston, mais elle avait besoin de plus d’informations. Informations qu’elle comptait trouver en s’infiltrant dans le commissariat. Voilà pourquoi elle traînait ainsi dans les rues : elle observait. Prenait mentalement des notes sur les différentes gardes, les employés, les allées et venues des agents et autres travailleurs, mettant discrètement en place son plan. Mais elle ne pouvait décemment pas traîner autour du commissariat tous les soirs. Elle savait se faire discrète, mais elle ne voulait pas éveiller les soupçons. De toute façon, elle avait d’autres préparatifs à faire et ce soir, c’était à la rencontre d’un petit geek qu’elle était partie. Elle l’avait payé une petite fortune pour récupérer un programme qui lui permettrait de récupérer sans difficulté les informations dont elle avait besoin dans les bases de données du commissariat. A présent, elle n’avait plus qu’à régler les derniers détails.

La clé USB à l’allure tout ce qu’il y a de plus innocente glissée dans la poche de son manteau, elle avançait donc dans les rues, bien déterminée à rejoindre sa voiture qu’elle avait été contrainte d’abandonner plus loin du point de rendez-vous qu’elle ne l’aurait voulu. Elle avait passé les dernières années au Texas, et elle ne s’était pas encore habituée au climat du Massachussetts. Elle avait l’impression d’être constamment gelée. Et puis une vois la sorti brutalement de ses pensées. Lâche-moi ! Tu me fais mal ! Gabriela releva brusquement la tête, cherchant du regard l’origine de ce cri apeuré. C’est ainsi qu’elle découvrit une jeune femme, se tenant auprès d’une voiture en compagnie d’un homme dont elle ne semblait pas désirer la compagnie. Lui n’avait pas l’air d’avoir quoi que ce soit à faire de son avis.

Hey ! s’exclama-t-elle, accélérant le pas pour se diriger vers le duo. Il y a un problème ? demanda-t-elle d’un ton faussement aimable. Elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas, et elle le savait. Mais Gabriela n’était pas du genre à fermer les yeux face à ce genre de scène. Face à un homme profitant d’une prétendue supériorité physique pour obtenir ce qu’il voulait, peu importe l’avis de la demoiselle en question.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t224-gabriela-what-about-a
avatar

member + join the evolution.
Messages : 329
Inscrit(e) le : 07/11/2017
Points : 1247
Avatar : Bridget Satterlee
âge du perso : 22 ans
Emploi : Antiquaire
MessageSujet: Re: You could be my hero (PV Gabriela)   Mar 28 Nov - 15:40

L'objectif fut atteint et Mia entendit une voix interpeller son prétendant. Elle vit une femme d'une trentaine d'année se diriger vers eux d'un air décidé. Si elle s'exprima sans la moindre animosité envers eux, la jeune fille sentait tout de même qu'elle était de son côté…pourquoi serait-elle intervenue sinon ? En soit, elle aurait surement été plus rassurée de voir arriver un gros costaud, mais avoir quelqu'un qui la défendait, c'était déjà bien. En plus, sa sauveuse ne semblait pas apeurée ou hésitante du tout…au contraire elle paraissait sûre d'elle ou alors caché très bien sa crainte. L'homme qui lui tenait toujours le poignet l'attira vers lui comme s'ils étaient censés se connaitre et passa un bras autour de ses hanches. Avec un sourire mielleux il répondit à la nouvelle arrivée en cherchant à avoir l'air aussi innocent que possible.

"Bien sûr que non…aucun problème !"

Mia leva les yeux au ciel et se dégagea d'un geste vif de l'étreinte qu'on venait de lui imposer. Le jeune homme, voulant paraitre mieux intentionné qu'il ne l'était réellement, avait suffisamment desserré sa prise pour que la demoiselle retrouve sa liberté sans trop de difficultés. Aussi rapidement que possible, elle s'éloigna de lui et se rapprocha de la femme qui était intervenue. Certes, il était toujours entre elle et sa voiture, mais au moins, il ne pourrait plus l'attraper aussi facilement. Puis elle s'adressa à sa nouvelle alliée.

"Si si…il y a un bien un problème. Monsieur refuse d'accepter que je ne sois pas intéressée."

Tout en parlant, elle ne le quittait pas du regard, appréhendant un élan d'agressivité…il avait l'air assez impulsif. En tout cas il l'était suffisamment pour l'avoir suivi jusqu'à sa voiture et avoir tenté de l'intimider. Mia comptait beaucoup sur le fait qu'il n'oserait pas tenter quoi que ce soit maintenant qu'il y avait un témoin…mais rien n'était moins sûr. Il avait déjà tenté la carte de la supériorité physique face à une femme, le faire face à deux ne lui poserai peut-être pas de soucis. La petite mutante restait donc assez tendue. Malheureusement, même si elle avait une assez bonne condition physique, elle se savait incapable de l'emporter face à son agresseur. Elle ne savait pas se battre…ce n'était pas son truc.
Alors que l'air commençait à lui manquer, elle réalisa qu'elle retenait sa respiration depuis qu'elle s'était éloignée de ce type. Elle inspira longuement et tenta de sa calmer…elle se sentait beaucoup trop anxieuse. Pourtant la situation avait l'air d'être en sa faveur, mais son instinct lui hurlait que quelque chose de négatif pouvait arriver à tout moment. De plus, elle savait très bien que s'il fallait fuir, elle serait en difficulté. Déjà, elle n'avait pas les chaussures pour et puis ici il n'y avait pas vraiment d'endroit pour se cacher. C'était oppressant. Elle n'aimait pas ça.
Presque par réflexe, elle se rapprocha encore un peu plus de la femme qui était venue l'aider. Se tournant vers elle, elle lui adressa un sourire.

"Merci d'être venue."

Mia lui était sincèrement reconnaissante…seule, elle n'aurait pas su comment se sortir de cette situation. Enfin…il était encore un peu tôt pour considérer qu'elle était tirée d'affaire, mais elle était déjà en meilleure posture que quelques minutes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t264-mia-johnson#4388
avatar

member + join the evolution.
Messages : 86
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 501
Avatar : Gal Gadot
âge du perso : 32 ans
Emploi : Psychiatre de formation, elle est actuellement sans emploi, trop obnubilée par ses désirs de vengeance pour s'inquiéter de son travail.
MessageSujet: Re: You could be my hero (PV Gabriela)   Lun 11 Déc - 21:58


you could be my hero
Gabriela & Mia

« I would describe a hero as a person who has no fear of life, who can face life squarely. »
Gabriela avait pas mal de choses en tête en ce moment… Bon, la plupart y avaient été implantées contre son gré, des mensonges, des chimères qui l’obsédaient assez pour qu’elle n’y voit pas d’incohérences… Mais quand même. Elle n’avait jamais été du genre à passer son chemin face à une telle situation. Ca l’avait toujours révoltée, cette habitude qu’avaient les gens de continuer leur vie, de porter des œillères et de prétendre que les problèmes des autres ne les concernaient pas. C’était d’ailleurs cette tendance à vouloir porter secours aux gens qui en ont besoin qui l’avait amenée jusque là. Sinon, elle n’aurait pas rejoint cette organisation. Elle n’y serait pas restée lorsqu’Isolde en avait été virée comme une malpropre afin de faire tomber son usurpatrice. Et elle n’aurait donc pas été enlevée à sa famille, à l’homme qu’elle aimait et à ses deux enfants en bas âges. On n’aurait pas été déranger ses souvenirs, en implanter de nouveau dans son esprit dans le seul et unique but de faire d’elle un assassin, à son insu. Gabriela avait déjà tué quelqu’un. Elle avait tué son propre père et si elle n’était pas particulièrement fière de pouvoir ajouter parricide à son curriculum vitae, elle n’avait pas eu le choix. C’en était arrivé à un point où c’était lui, ou elle. Lui, ou son fils. Et le choix avait été facile. Son père n’était pas quelqu’un de bien et il ne restait plus grand monde pour le pleurer.

Alors non, Gabriela ne pouvait pas passer dans la rue sans rien faire. IL fallait qu’elle s’en mêle. Elle était ainsi faite et peu importe le bazar qui régnait dans sa tête, ce n’était pas près de changer.  Bien sûr, à croire celui qui était, à n’en pas douter, un parfait gentleman, il n’y avait pas de problème. C’est en tout cas ce qu’il essaya de lui faire croire, passant un bras autour des hanches de la demoiselle avec ce qui était sûrement censé être son air le plus innocent. Il suffisait de voir le visage de la jeune femme pour comprendre qu’il y avait bien un problème. Gabriela la vit lever les yeux au ciel et se dégager précipitamment de cette étreinte  forcée pour se rapprocher d’elle.

Si si…il y a un bien un problème. Monsieur refuse d'accepter que je ne sois pas intéressée. expliqua-t-elle. Gabriela fit un pas en avant, comme pour se positionner entre l’inconnue et son agresseur. SI elle était assez grande, Gabriela n’avait pas un physique particulièrement imposant, et elle ne doutait pas qu’il lui faudrait un peu plus que de l’assurance pour calmer cette espèce de macho. Pour autant, il était loin de l’impressionner. Pas de problème, hein ? lança Gabriela, dubitative. Les points de vue divergeaient, à l’évidence. Merci d'être venue, la remercia la jeune femme. Gabriela balaya ses remerciements d’un revers de la main, comme pour signifier que ce n’était rien. C’était, après tout, ce que n’importe quel être humain décent était censé faire. Mais l’altruisme était une qualité qui se faisait malheureusement de plus en plus rare.

Et de quoi tu te mêles toi, hein ? Espèce de sal- commença-t-il avec colère, abandonnant les faux semblants pour redevenir l’enfoiré que Gabriela savait qu’il était. Au passage, il l’attrapa par le bras sans le moindre ménagement. La réaction de Gabriela ne se fit pas attendre et elle ne lui laissa même pas le temps de terminer ce qu’il avait à dire. En deux temps, trois mouvements, l’agresseur se retrouva un bras coincé dans le dos, et le visage écrasé contre le capot de la voiture. Je comprends pourquoi vous n’étiez pas intéressée. Un vrai gentleman, fit-elle remarquer à la jeune femme d’un ton dégagé. Se faire maîtriser par une femme, ça doit faire mal à son égo, vous ne croyez-pas ? C’était tout à fait le genre de mec qui avait l’habitude de faire ce qu’il voulait, parce qu’il était assez imposant pour en devenir impressionnant. Mais Gabriela avait été élevée par des chasseurs – même si elle ne s’en souvenait pas – alors il fallait un peu plus qu’une armoire à glace pour lui faire peur. Surtout une armoire à glace avec pas grand-chose dans la tête.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t224-gabriela-what-about-a
avatar

member + join the evolution.
Messages : 329
Inscrit(e) le : 07/11/2017
Points : 1247
Avatar : Bridget Satterlee
âge du perso : 22 ans
Emploi : Antiquaire
MessageSujet: Re: You could be my hero (PV Gabriela)   Jeu 14 Déc - 20:08

L'inconnue ne prêta aucune attention aux remerciements de Mia et s'interposa entre elle et son prince assez peu charmant. Plus la petite mutante étant loin de ce type, mieux elle se portait. Elle apprécia donc ce geste. Don Juan, quant à lui, ne semblait pas apprécier la situation. Continuant à jouer la carte de l'agressivité, il commença à exprimer son mécontentement tout en attrapant le bras de courageuse brune. C'est alors que les choses prirent un tournant inattendu. La jeune mutante n'eut même pas le temps de s'inquiéter pour sa nouvelle connaissance que la situation avait tourné en sa faveur.
La blondinette regardait avec stupeur le tableau qui se dessinait sous ses yeux. En une fraction de seconde, le dragueur du dimanche se retrouva collé au capot de la voiture de Mia, fermement maintenu par l'inconnue. C'était aussi impressionnant qu'étonnant et une seule réaction parue adaptée à la demoiselle.

"Wahou..."

Mia ne manifestait pas souvent de l'admiration pour autrui, mais dans ce cas précis elle n'avait aucune difficulté à changer ses habitudes. Finalement, il semblait qu'elle soit belle et bien tirée d'affaire grâce à cette femme...un sauveur inattendu mais très efficace. Toute la tension qu'elle avait accumulée au cours de ses dernières minutes s'envola...elle ne sentait absolument plus en danger et se surprit à rire en entendant les pics que sa nouvelle amie lancée au jeune homme qui avait eu la mauvaise idée de la harceler.

"Effectivement, un non et une humiliation dans la même journée, ça doit être difficile pour lui...enfin désolée pour le manque de compassion, mais je ne vais pas pleurer tout de suite."

Elle marqua un temps d'arrêt avant de reprendre avec un ton faussement préoccupé.

"Enfin, j'espère qu'il ne va pas salir la voiture, je n'avais pas prévu de la nettoyer tout de suite."

L'intéressé lui jeta un regard noir, mais vu sa situation, Mia ne fut pas bien impressionnée. Elle se contenta de répliquer avec un sourire moqueur, ce qui agaçât d'autant plus le jeune homme. Malgré sa carrure imposante, il avait beau essayer de se dégager, il était incapable de prendre le dessus sur la petite brune qui le retenait fermement. D'ailleurs, une idée germa dans l'esprit de la blondinette. Si cette femme pouvait le faire, il fallait qu'elle commence sérieusement à envisager de se défendre seule. Peut-être que l'inconnue pourrait lui conseiller un sport de combat ou un endroit ou apprendre le self-defense...elle lui parlerait, mais pour l'heure elle venait de réaliser qu'elle ne s'était toujours pas présenter.

"Au fait, moi c'est Mia..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t264-mia-johnson#4388
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You could be my hero (PV Gabriela)   

Revenir en haut Aller en bas
 

You could be my hero (PV Gabriela)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quel héros de cinéma es tu ?
» Jeu de société HEROQUEST de MB
» a mon mari
» M, le super héros au coeur tendre
» Liste des Héros Légendaires
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: boston, massachusetts - the hub of the universe :: fenway-kenmore-
Sauter vers: