AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 who's the real king of pain? (ft. Jonah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

member + join the evolution.
Messages : 302
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 1416
Avatar : tarjei sandvik moe
âge du perso : seize ans, pas encore majeur, en plein dans l'âge bête.
Emploi : lycéen dont les soucis sont plutôt de savoir comment trouver de l'alcool.
MessageSujet: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Jeu 9 Nov - 1:09

who's the real king of pain?
jonah & liam
Avoir de mauvaises fréquentations, c’était presque naturel pour le blond. Il était médiocre à l’école, le genre à sécher ou à bavarder au lieu de suivre le cours, le genre à faire le strict minimum parce qu’il n’avait pas envie de faire d’effort. Il préférait traîner dehors ou rester chez lui, devant son Pc. Netflix, steam, origins, tant de support bien plus fun que les cours. En plus, avec la sortie du dernier assassin’s creed qu’il avait cracké (il n’avait pas les moyens de s’acheter des jeux lui, son père c’était pas rothschild… son père était mort), il avait encore moins envie d’aller en cours. Par contre, ça ne le gênait pas de quitter son écran d’ordi pour aller fréquenter ses potes. Il avait des amis transmutants, du genre bagarreur, racailles, des déchets de la société, plus âgés qui lui. En soi, c’était bizarre que ce genre de mecs fréquentent un gamin… Mais le gamin en question était aussi efficace que la machine de soin de l’infirmière Joëlle… enfin lui, il ressuscitait pas les gens qui avaient zéro pv. Une fois qu’on est mort, on est mort. Point. Mais il pouvait sauver des vies ou réparer les vilains bobos. Il y avait quand même plus badass comme pouvoir, mais, à part les gens suicidaires, ils étaient rares ceux à se plaindre du pouvoir du blond. Dans Wow, il serait le prêtre… le rôle ingrat de healer ou support dans les jeux, il n’aimait pas ça… C’était toujours le healer qui se faisait flame… il était bien placé pour le savoir, en tant que gamer.

Quoi qu’il en soit, il avait lâché son nouveau jeu pour rejoindre des potes. Ses fameuses mauvaises fréquentations. Mais au moins, il partageait leur point de vue sur bien des choses. Genre sur l’aspect dominateur des transmutants, sur le fait que les humains devaient céder leur place et s’écraser. Ce n’était pas parce qu’il avait une bouille de gentil garçon qu’il en était un. Au contraire. Liam avait plus du sale gosse que du parfait petit ange. Il allait faire nuit mais il s’en fichait, il lui suffisait de faire le mur pour se casser… de toute façon, sa mère était sans doute trop occupée avec sa culpabilité et sa sœur… bah elle faisait sa vie quoi. Il était posé dans une ruelle avec les mecs qu’il connaissait. Une bière en main, c’était l’avantage de connaitre des mecs majeurs. Il était sûr la plupart ne savait même pas s’il avait quinze ou dix-huit ans… ils s’en fichaient pas mal. Et puis, c’était loin d’être sa première bière. Les gamins de son âge n’avaient pas le droit de boire, mais ils le faisaient presque tous… tant qu’ils ne se faisaient pas prendre, tout allait bien. Quoi qu’il en soit, une bagarre éclata entre un mec qu’il ne connaissait pas trop, il l’avait déjà vu vite fait dealer avec certains des mecs de la bande et un bouffon d’une bande rivale… ou juste une bande ennemie… Ces conneries de gangs, même à leur petite échelle, c’était plutôt banal. Et évidemment, après la bagarre et vue la taille de la ruelle… il avait suffi que le dealer soit à moins d’un mètre de lui pour que son don se manifeste… et merde. Tandis que l’autre était soigné, Liam était sonné.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t231-liam-you-say-i-m-as-c
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Dim 12 Nov - 3:01

who's the real king of pain?
jonah & liam

Te tirant du sommeil, d'une sieste qui avait probablement un peu trop duré, ton téléphone avait sonné à plusieurs reprises, te forçant à lutter contre la luminosité pour réussir à déchiffrer le message alors que tu lâchais un long soupir, c'était probablement un des nombreux désavantages au fait d'être dealer tu étais supposé être constamment à la disposition de n'importe quel client et ce peu importe ce que tu étais en train de faire, tu devais être prêt à tout instant à devoir arrêter toute activité pour partir au bout de la ville donner sa dose à un junkie qui finirait par mourir dans le caniveau ou à des groupes d'ado en manque de sensations fortes qui deviendraient bien vite accro, beaucoup disaient qu'en faisant ça tu avais du sang sur les mains, que les overdose étaient de ta faute, mais tu ne l'avais jamais vécu comme tel, toi tu livrais simplement, le choix leur appartenait, ne tirez pas sur le messager comme on dit, c'était simplement une manière plus simple pour toi de réussir à payer le loyer puisque tu semblais être incapable de garder un travail classique plus de quelques mois, et que la prostitution ne te tentait plus vraiment dans l'immédiat.
Enfilant une veste trop large qui ne t'appartenait probablement pas et rabattant la capuche sur le visage tu te glissas hors de l'appartement en essayant de faire le moins de bruit possible, ce n'était pas parce que tes activités n'étaient pas vraiment un secret que toute la colocation avait besoin de savoir où et à quelle heure tu t'en allais.

Rapidement tu rejoins le mec qui t'avais appelé, reconnaissant la bande comme étant des clients réguliers, tu les aimais bien ceux là, des gosses peut-être un peu paumés, qu'on aurait très vite tendance à classer dans la catégorie déchets de la société mais avec qui tu partageais beaucoup d'avis finalement, du moins en ce qui concernait la supériorité des transmutants, tu n'étais pas non plus le genre de personne à vouloir que les humains s'écrasent totalement, tu voulais simplement qu'ils arrêtent de vous considérer comme des bêtes curieuses, à part, de vous classer, vous étiqueter comme du bétail ou vous chasser, comme tu le disais, la dernière fois que des événements pareils avaient eu lieu les choses ne s'étaient pas vraiment bien terminées, à croire qu'ils n'apprenaient rien de leur propre histoire....En tous les cas tu étais simplement en train de faire ton deal, discutant posément avec les gars lorsqu'un autre débarqua, dont tu sentis le poing contre ta mâchoire avant même de voir le visage, sonné tu n'entendais qu'à moitié ce qu'il se disait, une histoire de bandes, de gang, comme quoi tu n'étais pas supposé vendre à l'un si tu vendais à l'autre, toi à vrai dire tu t'en foutais royalement, ce que tu ne pus t'empêcher de lui dire et qui mis le feu au poudre, la bagarre ne dura toutefois pas très longtemps un mec seul n'ayant que peu de chance contre plusieurs.
Tu le regardas s'enfuir, la queue entre les jambes, voulant essuyer le sang qui quelques instants plus tôt coulait encore de ta bouche, quand tu remarquas que tu n'avais plus rien, et que même les phalanges de tes mains étaient lisses comme si rien ne s'était passé.
Fronçant les sourcils tu laissas ton regards vagabonder autour de toi jusqu'à accrocher celui d'un gars, un petit blond, discret, probablement plus jeune que les autres et qui avait l'air complètement sonné, ce que tu comprenais, avant d'avoir la maîtrise quasi totale de ton don tu avais toi aussi eu ton nombre de dérapage et de malaises qui avait suivi, presque aucun transmutant ne naissait maître de son don, l'état dans lequel il était vous y étiez presque tous passé.

« Viens là toi»

Posant une main sur son épaule, tu l'aidas à se relever, le forçant à te suivre un peu plus loin dans la rue.

«  Ca va ? C'est toi qui a fait ça ? Et me répond pas « faire quoi ? » comme un con, mon don c'est la télékinésie, ça se saurait si ça pouvait me soigner »

C'était peut être un peu brutal comme entrée en matière, direct, mais tu ne t'étais jamais réellement encombré avec des choses abstraites comme la subtilité
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 302
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 1416
Avatar : tarjei sandvik moe
âge du perso : seize ans, pas encore majeur, en plein dans l'âge bête.
Emploi : lycéen dont les soucis sont plutôt de savoir comment trouver de l'alcool.
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Dim 12 Nov - 20:16

who's the real king of pain?
jonah & liam
Évidemment, traîner avec des racailles ce n’était pas sans conséquence. Les bagarres de rue, se faire embarquer dans les conneries diverses et variées, c'était normal. Le blond avait choisi ses fréquentations, il n’avait pas envie de côtoyer des gens qui ne lui ressemblaient pas un minimum. Et il se sentait bien plus à l'aise avec les transmutants qu’avec les humains. Il venait d’une famille de mutants et avait toujours travaillé normal d’être ami avec des gens comme lui. Au lycée c'était plus compliqué, personne ne clamait haut et fort ses capacités. Il avait su que sa copine était une transmutante avant de sortir avec elle, sans quoi, il ne serait sûrement pas sorti avec elle. Il ne se voyait pas finir marié ou en couple avec quelqu'un qui n’avait pas de pouvoir… un gène dormant peut-être, mais pas quelqu'un cent pour cent humain. Enfin, l’amour, ce n’était pas quelque chose de contrôlable… Et puis ce n’était pas le moment de penser à ça, les gamins s’étaient lancé dans une bagarre… Liam ne pouvait pas participer, d’une part parce qu'il ne faisait pas le poids et d’autre part parce que se fatiguer avant de devoir utiliser son don, c'était pas une bonne idée. Celui-ci s'épuisait déjà assez comme ça. Surtout à distance… ça se déclenchait sans son consentement et ça lui foutait les batteries à plat. Ce don c’était vraiment pas un cadeau pour lui. Pour les autres, ceux qu’il soignait, ouais, ça devait vraiment sembler pratique. Enfin bref, le mec qu’il avait soigné avait compris et l’attira un peu plus loin.

Roh, il n’avait pas intérêt de le faire chier pour ça. En plus le blond était trop sonné pour se prendre la tête. Et puis, il avait pas intérêt non plus d’être un anti-transmutant parce que la plupart des jeunes ici avaient des capacités. Ow, apparemment, lui aussi. La télékinésie. Bah putain, c’était bien plus cool que son pouvoir. Bien plus badass surtout. Dommage qu’il ne puisse pas s’en servire en public, il pouvait démembrer ses adversaires par la pensée quoi ! « Ouais c’est moi. Mais c’est quoi le problème ? T’es maso et ça te fait chier que mon don se soit manifesté en mode yolo ? » Il plissa les yeux, un peu suspicieux. Il avait de quoi se poser la question vue la réaction de l’autre. Il pouvait laisser couler sans avoir besoin de lui demander si c’était lui qui avait fait ça… Enfin, au moins, il savait que ce type avait un don mille fois plus cool que le sien. En même temps, n’étant pas altruiste, c’était pas de difficile de faire plus cool… « Ceci dit, avec ton pouvoir tu pourrais forcer la chaire à se ressouder… non ? » Demanda-t-il à la fois amusé et dégoûté. Il avait vu assez de films gores, joué à assez de jeux d’horreur pour envisager ce genre de théories. Il avait bien les trucs de ce genre… il fallait qu’il crack le dernier evil within d’ailleurs, mais c’était une autre histoire. Il attendait donc de savoir ce qui n’allait pas avec l’autre garçon… Plutôt mignon d’ailleurs… Mais c’était pas une fille alors… enfin bref.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t231-liam-you-say-i-m-as-c
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Jeu 16 Nov - 20:10

who's the real king of pain?
jonah & liam


Sans surprise ton entrée en matière un peu trop brutale et ton manque de subtilité habituel avaient déstabilisé le gars en face, ce qui serait surprenant serait plutôt qu'un jour une personne comprenne directement ta manière de faire mais ce jour n'était pas aujourd'hui à priori et tu l'écoutais te demander quel était le problème, te demander si tu étais un type maso que son don avait emmerdé, manquant de t'étouffer en entendant cette supposition, tu réagis immédiatement par la négative, presque outré

« Hein ? Non ! »

Non définitivement, tu n'étais pas vraiment porté sur le côté maso de la chose, et même si à force de t'attirer des ennuis de toutes les manières possibles et imaginables depuis des années, ta perception de la douleur avait énormément diminuée tu ne restais tout de même pas un fan des blessures diverses et variées, bien au contraire, tu détestais souffrir, un don comme le sien était une bénédiction pour toi, tu ne l'engueulais en aucun cas mais ce n'était pas là non plus que tu voulais en venir.
Soupirant légèrement, tu reportas ton attention sur le blond, faisant un effort inimaginable pour te forcer à formuler les choses de manière un peu plus socialement correctes même si tu ne pouvais pas non plus promettre de miracles, tu étais mutant, pas sorcier ou magicien après tout.

« Je suis juste curieux et inquiet pour toi crétin, tu vas bien ? »

D'accord, pour le « crétin » tu aurais pu t'abstenir, mais tout de même tu étais face à un gamin qui pensait que tu lui en voulais parce que tu aimais souffrir, tu pouvais bien te permettre ce léger dérapage de langage, pour le reste en revanche tu étais sincère, c'était bien la curiosité, mêlée à l'inquiétude qui avaient guidées tes gestes, la télékinésie étant un don qui te fatiguait énormément aussi, tu savais ce que c'était de perdre le contrôle, s'affaiblir et tu aurais bien aimé que quelqu'un t'éloigne des zones à risque au lieu de te laisser à moitié mort sur le sol à l'époque où tu ne contrôlais rien et où certaines personnes probablement tout sauf bien attentionnées utilisaient tes dérapages pour leur usage personnel, tu te demandais d'ailleurs s'il en était de même pour lui, s'il était en quelque sorte l'arme secrète des crétins qu'il fréquentait, après tout il était plus jeune qu'eux...Tu préférais toutefois ne pas trop y penser, tout en espérant qu'ils voyaient autre chose en lui qu'une simple machine de soin, qu'ils partageaient au moins quelque chose, des goûts, des idées, des pensées. Ce fut sa voix qui te ramena à la réalité et arrêta le cours de tes pensées

« Ceci dit, avec ton pouvoir tu pourrais forcer la chaire à se ressouder… non ? »


Haussant les sourcils, tu pris le temps d'y réfléchir quelques secondes, c'était quelque chose que tu n'avais absolument jamais envisagé mais dans l'idée si tu forçais la peau à se rapprocher sur une blessure ouverte, tu pourrais au moins limiter les dégâts, ça ne te paraissait pas si tordu que ça comme théorie et tu la notais dans un coin de ton esprit.

« Euh...peut-être, mais visiblement c'est pas à côté de toi que je pourrais expérimenter ça, je verrais chez moi »

Ou pas, tu imaginais d'ici la tête de Wyatt et Arthur s'ils te trouvaient en train d'essayer de te soigner par la seule force de ta pensée


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 302
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 1416
Avatar : tarjei sandvik moe
âge du perso : seize ans, pas encore majeur, en plein dans l'âge bête.
Emploi : lycéen dont les soucis sont plutôt de savoir comment trouver de l'alcool.
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Ven 17 Nov - 1:55

who's the real king of pain?
jonah & liam
Bon, l’autre n’était pas maso… tant mieux parce que Liam devait représenter tout ce que les masochistes détestaient. Le plaisir était vite détruit par son pouvoir. Après, il pouvait quand même être utile pour les plaisirs encore plus hardcores : il pouvait leur éviter la mort… état qui n’était pas des plus réjouissants. Enfin quand on est mort on ne s’en rend pas compte en théorie. Mais passons, le dealer continua. Crétin… c’était pas très sympa comme appellation. Le blond eut une moue boudeuse parce qu'il était assez susceptible… mais en même temps, c’était vrai, qu’il était parfois un crétin. Liam devait au moins reconnaître ça. L’autre lui demanda s’il allait bien. Hum, mise à part part qu’il était assez sonné et fatigué ça allait. Ce n’était pas comme s’il avait soigné un truc hyper grave… mais ça laissait quand même une trace dans son esprit et son état. Il n’avait qu’à manger un bon burger bien calorique et faire une bonne grosse sieste pour récupérer son mana. Ouais il voyait un peu son pouvoir comme de la magie dans les jeux vidéo… Il avait sa barre de pv et sa barre de mana… et avec l’expérience il avait cru comprendre que si son mana ou son énergie était vide, c’était les pv qui se faisaient bouffer par son don… en gros, il pouvait sûrement crever s’il forçait sur l’utilisation de son pouvoir… heureusement qu'il n’était pas hyper altruiste comme mec. “ça va, c’est juste fatigant quand mon pouvoir se déclenche comme ça en mode yolo sans que je le veuille.” il haussa les épaules, un peu blasé par son pouvoir.

Non en effet, il ne pourrait pas forcer le colmatage d’une plaie en présence du blond. Enfin, après, son don ne se déclenchait pas à tous les coups non plus. C’était assez aléatoire et il ne savait pas trop comment apprendre à le contrôler. Lorsque c’était par le toucher, c’est facile, il lui suffisait de poser ses mains sur la plaie et de laisser son pouvoir s’exprimer… mais à distance, c’était au petit bonheur la chance, comme on disait. Il ne savait pas comment le retenir ou au contraire, comment le forcer à se manifester lorsqu’il ne le faisait pas de lui-même. “Ça va, mon don à une toute petite portée, heureusement d’ailleurs. Je voudrais pas soigner tout le quartier sans faire exprès. Il avait lâché ça avec une mine dégoûtée, l’air de dire que non, ce n’était pas parce qu'il avait un pouvoir de soin qu’il avait l’âme d’une mère Térésa. Au pire si tu veux te taillader pour tester, suffit que tu recules d’un pas et tu pourras te faire du mal comme tu veux.” Termina-t-il plutôt amusé et un provocateur. Enfin, s’il pouvait éviter de faire ça, là, devant ses yeux, ça l’arrangerait… il avait l’habitude du sang et des trucs dégueulasses à la télévision et dans les jeux vidéo mais en vrai, il ne savait pas l’effet que ça aurait sur lui. Mais bon, après, il avait déjà soigné des trucs assez moches pour Ange, mais il se retrouvait devant le fait accompli, il n’avait pas été témoin des blessures en train de se faire. Ça pouvait être totalement différent.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t231-liam-you-say-i-m-as-c
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Dim 19 Nov - 6:36

who's the real king of pain?
jonah & liam


Beaucoup pensaient que tu étais égoïste par nature, que tu ne te souciais que de toi, que de ta personne et jamais des autres, présupposé basé sur le fait que tu ne prenais pas en compte leur sensibilité, leurs histoires personnelles avant de parler, en réalité tu étais tout de même plus complexe que ça, plus contrasté, s'il était vrai que tu te fichais complètement de vexer, de blesser par ton attitude, tu n'étais pourtant pas ce monstre de narcissisme, d'égocentrisme qu'on dépeignait, et ta réaction, lorsque tu avais senti, plus que vu, ce jeune mutant utiliser son pouvoir sur toi par accident en était une énième preuve, non tu ne l'épargnais pas quand tu t'adressais à lui, tu le brusquais autant que n'importe qui, mais en le voyant sonné, ta première réaction avait été de l'éloigner du lieu de la bagarre, de l'éloigner du danger, d'assurer sa sécurité, lui demandant comment il se sentait.

“ça va, c’est juste fatigant quand mon pouvoir se déclenche comme ça en mode yolo sans que je le veuille.”

Un sourire compréhensif se dessina sur tes lèvres, tu savais ce que c'était les dons qui se déclenchent sans y être invités, tu savais ce que c'était d'être épuisé juste après, tu te souvenais encore des débuts, des fois où tu ne contrôlais vraiment rien, ne comprenais rien et où tu finissais juste par t'évanouir au bout d'un moment si personne n'intervenait pour t'arrêter, le pire étant que ça arrivait encore, régulièrement, trop à ton goût, tu pouvais certes te promener sans te mettre à faire bouger inconsciemment tout ce qui croisait ton chemin, mais la moindre émotion négative, les drogues, l'alcool et parfois même certains médicaments suffisaient à te faire déraper, au moins lui avait un certain avantage, son don était discret, un type blessé miraculeusement soigné trouverait probablement ça étrange mais ne chercherait pas beaucoup plus loin, une personne retrouvant un appartement ravagé en revanche...Tu ne comptais déjà plus le nombre de fois où tu t'étais fait passer pour une rockstar, un jeune punk défoncé dont la soirée avait étrangement vrillée, souriant encore plus à ces souvenirs tu reportas ton attention sur le petit blond

« Crois moi je comprends, t'en fais pas ça s'arrange avec le temps»

Un petit rire t'échappa lorsque tu l'entendis dire que c'était une bonne chose que son don ait une toute petite portée, qu'il ne « voudrait pas soigner tout le quartier sans faire exprès »

« Tu m'étonnes, tu risquerais de soigner des humains »

Cette remarque s'était échappée nonchalamment à mi-chemin entre l'ironie et le sérieux le plus total, alors que tu allumais une cigarette tranquillement, la glissant entre tes lèvres, une nouvelle fois c'était tout toi, si tu avais quelque chose à dire, tu le disais sans te soucier de ton interlocuteur, et de ses opinions, en tous les cas au vu de ses fréquentations ce gamin devait très probablement  partager leur avis, ton avis en ce qui concernait les rapports entre humains et transmutants.

Grimaçant en l'entendant te dire que tu pouvais toujours te reculer si tu tenais à ce point à expérimenter sur toi-même et te taillader, tu secouas simplement la tête d'un air dégoûté

« Je passe mon tour, pas maso, tu te souviens ?  Tu veux aller manger quelque part ? »

Puis te rappelant d'un léger détail plutôt utile à la communication entre individus, tu repris rapidement

« Je m'appelle Jonah, au fait »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 302
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 1416
Avatar : tarjei sandvik moe
âge du perso : seize ans, pas encore majeur, en plein dans l'âge bête.
Emploi : lycéen dont les soucis sont plutôt de savoir comment trouver de l'alcool.
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Dim 19 Nov - 20:49

who's the real king of pain?
jonah & liam
Il savait bien que ça s’arrangerait avec le temps. Il savait aussi qu’il apprendrait à contrôler son pouvoir. Ce n’était pas négociable. De son point de vue, pour un transmutant, apprendre à contrôler son pouvoir, c’était comme apprendre l’alphabet, c’était important pour pouvoir faire de grandes choses. Personne ne peut faire de grandes choses sans connaître l’alphabet hein ? En tout cas, même si Liam n’était pas très intello et très cultivé, il avait conscience que l’illettrisme était un problème. Il ne se considérait pas comme illettré même s’il écrivait des SMS qui pouvaient décoller la rétine des grammars nazis. C’était pour aller plus vite quoi. Quoi qu’il en soit, le blond afficha un sourire en coin en étendant la réponse de l’autre au sujet des humains. Il y avait moyen qu’ils s’entendent bien s’il considérait les humains de la même façon que le plus jeune les considérait : les humains, pour Liam, étaient des inférieurs qui devaient reconnaître la puissance des transmutants. Par conséquent, il voulait bien en savoir plus sur ce que l’autre pensait vraiment. Ce garçon l’intriguait. Quoi qu’il en soit, évidemment, il refusait l’option masochiste que lui proposait le gamin. C’était un truc de gothique de se scarifier en plus, genre parce que c’était so dark le sang. Liam n’aimait pas ce genre de comportement parce que c’était lui en faisait les frais lorsqu’il se retrouvait malencontreusement trop près des gens qui se scarifiaient. Putain de gothiques quoi ! Qu’ils restent chez eux enfermés dans le noir dans leur chambre au lieu de faire chier.

Il hocha donc la tête lorsque l’inconnu lui proposa d’aller manger quelque part. Il avait vraiment la dalle et besoin de faire le plein de calories à cause de son pouvoir… au moins, il ne serait jamais obèse malgré son alimentation… pas le temps de cumuler les graisses, toute l’énergie qu’il tirait de la bouffe était dépensée en soins à la con. L’autre se présenta. Jonah. Le blond pris le temps de ranger les informations dans son cerveau, un peu sous la forme « Jonah = dealer + télékinésie + intrigant ». Pour le moment, c’était un peu tout ce qu’il savait… en plus du fait qu’il n’était pas maso et qu’il fume. Mais ça, c’était secondaire pour le moment. « Liam. Et ouais je veux bien manger quelqu’un part, genre un burger king. » Dit-il intéressé. Les burgers, c’était un peu une passion pour le plus jeune. Ça et les chips au fromage… ou les doritos… avec des sauces épicées. Il était plus salé que sucré le blond. Enfin passons. Il commença à marcher, il y avait un burger king pas loin. « Tu crois pas qu’on est des dieux parmi les humains, nous ? » Demanda-t-il curieux, avec une certaine innocence. Sortir ça comme ça, pas beaucoup s’y risqueraient dans le climat actuel. Mais Liam n’avait pas l’intention de se cacher… Il était toujours le premier à ouvrir sa grande gueule pour défendre la cause des transmutants… quitte à ce que ça se termine en bagarre. Il avait déjà eu des hématomes et des plaies pour ça… il ne pouvait pas s’auto guérir mais préférait encore la douleur des coups à la lâcheté.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t231-liam-you-say-i-m-as-c
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Dim 26 Nov - 21:58

who's the real king of pain?
jonah & liam


Ecrasant ta cigarette au sol, tu souris en entendant le blond se présenter et dire qu'il voulait bien aller manger quelque part, proposant un Burger King, le moins qu'on puisse dire était qu'il n'avait pas des goûts de luxe ce qui t'arrangeait, malgré ton métier tu ne roulais toujours pas sur l'or et surtout la fin du mois ainsi que le moment fatidique de payer le loyer arrivait, tu doutais de pouvoir te permettre une nouvelle fois de demander un délai.
En tous les cas tu souris au plus jeune, lui emboîtant le pas en direction du fast food dans un silence seulement brisé par le bruit de vos respirations respectives, du moins jusqu'à ce que sa voix retentisse dans la ruelle.

« Tu crois pas qu’on est des dieux parmi les humains, nous ? »

Haussant légèrement un sourcil, ne prenant même pas la peine de dissimuler ton étonnement face à une telle question, tu pris toutefois le temps de regarder rapidement autour de vous si aucune oreille indiscrète ne trainait avant de répondre, tu n'avais jamais eu de problème à assumer tes opinions, tout le monde commençait à les connaître à vrai dire tant tu prenais plaisir à crier sous tous les toits ce que tu pensais des humains, tout en utilisant ton don à tort et à travers aux yeux de tous alors même que tu savais cette pratique illégale, ce qui t'inquiétait plutôt était d'assurer la sécurité du plus jeune, tu n'avais pas envie qu'il se retrouve une nouvelle fois à te soigner sans avoir pu au moins prendre le temps de se reposer.
Une fois sûr que les alentours étaient déserts tu finis par répondre à son interrogation, du bout des lèvres.

« Si... »


Du moins toi tu n'aurais pas utilisé l'appellation de « dieux » pour vous désigner, tu n'en étais pas à imaginer un monde où vous auriez l'ascendant sur eux, les réduisant en esclavage, leur réservant les postes les plus ingrats de la société, tu n'étais pas particulièrement enchanté à l'idée d'imaginer un monde comme celui de Brave New World, quand bien même tu te retrouverais du côté des gagnants de l'Histoire, au sommet de la hiérarchie, en tout cas tu n'en étais pas encore là, toi tu imaginais simplement un monde où les mutants et les humains vivraient dans une égalité parfaite, et pas seulement feinte, où en réalité cela n'importerait pas vraiment, où l'évolution pourrait poursuivre son cours naturellement sans tenter d'être contrôlée ou contrecarrée.

« On est leur avenir, du moins on est supposés l'être, la prochaine étape de l'évolution, le seul problème c'est qu'ils ont peur de nous, qu'ils ne nous comprennent pas et qu'ils cherchent à nous contrôler autant qu'ils le peuvent »

Et c'était là tout le problème, là la source de ton inquiétude, leurs méthodes étaient insidieuses, habilement justifiées auprès de l'opinion publique mais tu voyais clair à travers ça, l'Histoire t'en avais appris assez pour savoir ce qu'il advenait des populations qu'on commençait à ficher, contre qui on commençait à faire des lois, à qui on assignait une police spécifique...
Ils pouvaient bien te répéter autant qu'ils voulaient qu'ils cherchaient simplement à vous protéger, ils pouvaient bien te répéter autant qu'ils voulaient qu'ils faisaient ça pour votre bien tu n'en croyais pas un mot, tu voyais bien ce qui se préparait juste sous votre nez et ça te rendait fou de voir tout le monde continuer à vivre comme si de rien n'était, parfois tu te sentais complètement seul, seul à chercher une solution, vouloir arrêter la machine qui se mettait lentement en route, te demandant comment les autres pouvaient rester de marbre, rester aussi aveugles, alors que pourtant, toi, qui n'avait rien de spécial voyait tout, ce gamin était peut-être exactement la personne qu'il te fallait pour te prouver que tu ne te trompais pas, que vous étiez au moins deux éveillés.

« Et tu sais ce qui vient après le contrôle pas vrai ? »


Malgré toi tu sentis un frisson te traverser tout le corps, tu connaissais la stratégie, lui aussi probablement, contrôler, effrayer, exterminer, c'était ça l'ultime étape, l'extermination, l'annihilation complète d'une population devant des milliers d'yeux trop endoctrinés pour esquisser le moindre mouvement, après des milliers de « plus jamais ça » qui restaient muets, aveuglés, incapables de voir l'Histoire qui se perpétuait.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 302
Inscrit(e) le : 05/11/2017
Points : 1416
Avatar : tarjei sandvik moe
âge du perso : seize ans, pas encore majeur, en plein dans l'âge bête.
Emploi : lycéen dont les soucis sont plutôt de savoir comment trouver de l'alcool.
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Mar 28 Nov - 19:55

who's the real king of pain?
jonah & liam


Liam avait souvent des propos choquants. Il se fichait pas mal des problèmes qu’il pouvait s’attirer. De toute façon, il était un sale gosse, un merdeux qui avait tendance à chercher la merde. Ce n’était pas nouveau et ça serait comme ça jusqu’à ce quelqu’un ou quelque chose arrive à le calmer. M’enfin,c’était pas dit que ce soit possible. Il se voyait bien devenir un super vilain de comics… sauf que de son point de vue, ce n’était pas de la vilenie mais une cause juste. Tout dépendait des points de vue quoi. Les connards de hunter se prenaient pour des héros… alors qu’ils étaient des super vilains du point de vue du blond… des super cons, surtout. Il fut ravi que l’autre approuve en tout cas. Enfin quelqu’un qui n’essayait pas de le raisonner en mode “c’est pas bien de dire des choses méchantes”. Pfff. C’était digne de sa soeur ce genre de remarque… Il l’adorait hein, mais bon, c’était sa soeur. Donc forcément, il lui arrivait de disputer avec elle. Il ne se souvenait plus beaucoup de son grand frère décédé… il était trop jeune lorsque celui-ci était mort. Il se demandait s’il aurait pensé le même genre de chose que lui ou s’il aurait été du côté bisounours de sa sœur. Il écouta les propos du dénommé Jonah, assez attentif. Ce genre de sujet suscitait toujours son intérêt. Il serait facile de l’enrôler dans une organisation terroriste anti gouvernement. Il pouvait être assez extrémiste dans sa façon de penser.

Ils étaient le futur. C’était un fait. Mais comme le brun le disait, les humains n’aimaient pas ça et voulaient contrôler les transmutants. Liam détestait cette idée. Il n’avait pas envie d’être la pute des humains. De les soigner et tout… Ça le gênait pas de soigner les mutants… même si c'était épuisant, ce pouvoir. Sa sœur qui était doutée d’empathie voulait toujours qu’il aide les gens qui souffraient… il pouvait la comprendre et en même temps, elle pouvait aussitôt comprendre que c’était crevant pour lui. Enfin, c’était une autre histoire. Il fronça les sourcils lorsque l’autre garçon parla de ce qu’il venait après le contrôle. Il n’était pas stupide et même si, comme ça, il n’avait pas la réponse, un peu de réflexion lui permit de trouver une réponse pas trop conne et flippante. “Le génocide ?” Demanda-t-il un peu dégouté. “De toute façon, on ne se laissera pas décimer sans riposter.” Il était un peu colérique en disant ça. Le burger King était en train de se dessiner devant eux. Liam avait envie de passer ses nerfs sur un gros burger au bœuf. “Faudrait s’organiser et frapper en premier.” Dit-il finalement. De toute façon, si on pouvait l’entendre, on ne pouvait pas savoir de quoi il parlait. Sorti de son contexte, ça pouvait être plein d’autres sujets… jeux vidéo par exemple. In game, le blond avait toujours une tactique assez agressive. Le blond était du genre à foncer dans le tas. Parfois, c’était payant, parfois non. Mais il avait le goût du risque.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t231-liam-you-say-i-m-as-c
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   Mer 29 Nov - 22:36

who's the real king of pain?
jonah & liam


Comme prévu il ne fallut au plus jeune que quelques instants pour trouver la réponse à la question que tu venais de lui poser et entendre dans sa bouche le mot qui t'effrayait tant te fit encore plus frissonner, le génocide, c'était le mot correct, tu parlais souvent d'extermination, d'annihilation de toute une population comme si minimiser, utiliser des paraphrases rendaient les choses moins horribles, moins réelles, génocide ça évoquait tellement de choses, des images d'une violence insoutenable qui te revenaient en mémoire, des populations massacrées, l'horreur à l'état pure et tu avais beau te donner cette image de personne insensible, tu avais beau avoir l'air constamment détaché, tu avais peur quand tu y pensais, pas pour toi, évidemment, il y avait bien longtemps que ta propre existence n'avait plus aucune valeur à tes yeux, mais pour eux, pour les autres transmutants, pour ceux que tu considérais comme tes frères, tes sœurs, pour ce gamin à côté de toi, un peu sale gosse peut-être, comme vous l'aviez tous été au même âge, toi le premier, mais qui ne méritait pas qu'on lui arrache sa vie, qu'on l'empêche d'avoir un avenir à cause de ce qu'il était, à cause d'une différence qu'il n'avait pas décidée.
Tu le regardas d'un air grave, hochant très légèrement la tête pour confirmer qu'il avait vu juste, qu'il avait compris, bien plus intelligent, clairvoyant que des milliers d'autres avant lui.

« Je dis pas que c'est ce qui va se passer avec certitude mais quand on observe les faits c'est une probabilité assez élevée, quand tu commences à contrôler une population, que tu fais tout pour les diaboliser, même implicitement, même sous couvert de bonne intention, c'est jamais bon signe »

Et ça tu l'avais compris très vite, très rapidement, pourtant tu n'étais pas plus intelligent qu'un autre, peut-être juste plus critique et plus observateur, avoir dû grandir plus vite, avoir été confronté si jeune à la violence t'avait rapidement permis d'avoir un recul sur le monde qui t'entourait, d'analyser avec plus de facilité, peut-être était-ce la seule chose positive que tes parents t'avaient apporté, toujours était-il que tu n'avais jamais été dupe, les hunters, le vaccin, le dépistage, la SPC....Peu importait les justifications qu'on pouvait bien leur trouver avaient déclenchés ta méfiance, c'était entre autre pour ça que même ici, même arrivé à Boston, même après avoir retrouvé ton frère aîné tu refusais de te stabiliser, tu ne voulais pas aspirer à une vie bien cadrée, tu ne voulais pas avoir un ou une petite amie, envisager d'avoir des enfants, pas même avoir un véritable travail déclaré, tu ne pouvais pas, parce que tu ne voulais rien avoir à abandonner derrière toi, rien avoir à regretter le jour où les choses tourneraient mal, parce qu'elles tourneraient mal tu en étais persuadé, c'était ce que ton instinct te soufflait.

Tu souris, en entendant le plus jeune s'insurger, en entendant la colère dans sa voix et tu espérais bien qu'il ait raison, que vous ne vous laisseriez pas décimer sans riposter, même si pourtant au fond de toi tu en doutais, là aussi l'Histoire montrait que lorsque les choses étaient faites si insidieusement, les populations ne voyaient pas le danger venir et allaient vers leur mort sans même en avoir conscience, innocemment, certains comme lui, comme toi comprendraient, comprenaient déjà mais d'autres ne verraient pas, ne verraient jamais et c'était bien ça qui t'inquiétais, ceux qui suivaient le gouvernement les yeux fermés, pourtant tu ne pus que confirmer

« Non on se laissera pas faire, c'est hors de question »

Parce que malgré cette pensée pessimiste c'était une réalité, vous ne vous laisseriez pas faire sans riposter, et vous protégeriez ceux que l'endoctrinement avait déjà trop atteint pour réaliser.

Poussant la porte du Burger King, tu laissas le plus jeune passer devant toi avant de vous diriger vers la borne la plus proche.

“Faudrait s’organiser et frapper en premier.”

Tu relevas les yeux de ta commande pour le regarder, hésitant un instant avant de réaliser que pour un auditeur extérieur il était de toute façon impossible de savoir de quoi vous parliez.
Il était visiblement de ceux qui défendaient la stratégie de l'attaque comme meilleure défense, toi en général tu étais un peu moins frontal, tu étais plus de ceux qui cherchaient à infiltrer, à rassembler les preuves avant d'attaquer, plus fourbe que brutal.

«  C'est une stratégie qui a ses avantages, y en a beaucoup d'autres mais faudrait déjà commencer par trouver d'autres gens comme nous, c'est impossible qu'on soit seulement deux à comprendre ce qu'il se passe et vouloir agir »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: who's the real king of pain? (ft. Jonah)   

Revenir en haut Aller en bas
 

who's the real king of pain? (ft. Jonah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pain de mie son Jacquet
» Pain & pouding
» Quelle machine à pain choisir ?
» Recyclage de pain dur
» Recettes pour votre machine à pain
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: boston, massachusetts - the hub of the universe :: fenway-kenmore-
Sauter vers: