AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 it will heal (ft. Jonah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: it will heal (ft. Jonah)   Lun 6 Nov - 23:51

it will heal
jonah & wyatt
L’appartement était vide, tout le monde était au boulot ou de sortie. Peu importe, ils n’avaient pas besoin d’être h24 les uns sur les autres. Et heureusement, autant Wyatt était très sociable comme mec, autant il avait besoin d’air de temps en temps. Enfin, au pire, lorsqu’il avait besoin de souffler, il pouvait squatter chez Alex ou se faire payer l’hôtel par un client. La seconde solution avait le mérite d’être payante. Wyatt était loin d’être riche, mais il s’en sortait bien avec l’argent qu’il gagnait grâce à son taff d’escort. Et puis, il avait pas mal mis de côté lorsqu’il travaillait au café à temps plein. Peut-être que s’il arrêtait l’art pour devenir escort de luxe il deviendrait super riche… Mais il préférait un salaire moyen dans un domaine qu’il aimait plutôt d’un bon salaire pour faire quelque chose qu’il n’aimait pas. Ceci dit, il y avait pire comme taff… Et puis, il ne risquait pas d’être en chien avec ça et il avait parfois l’occasion de rencontrer des gens intéressants. Et d’autres fois, il rencontrait des pervers ou des mecs violents. On ne gagnait pas à tous les coups en somme. Le brun avait donc l’appart pour lui et pas de boulot. Enfin, il avait quelques recherches à faire pour le projet scolaire à venir, mais il avait le temps, il avait le droit de se reposer quand même. Il était posé sur le canapé de l’appartement, zappant les chaînes de la télévision, un peu blasé. Beaucoup de daube sur le petit écran.

Finalement, le bruit des clés dans la serrure de la porte de l’appartement lui fit relever la tête. Lequel de ses trois était-ce ? Il haussa un sourcil lorsque Jonah entra… il avait dû se battre voir sa tronche. Ce n’était plus tellement étonnant au fond. Jonah était quelqu’un de sympa et tout, mais tout le monde ne pouvait pas le supporter… Il était du genre brute de décoffrage, soupe au lait et avec la fâcheuse manie de dire les choses sans détour et sans se soucier de ses interlocuteurs, de leur sensibilité et tout. En tout cas, c’était comme que Wyatt le voyait. Même s’il grossissait sans doute les traits de l’autre. « Salut... Je vais chercher la trousse de soin. » Dit-il simplement en s’exécutant, allant récupérer ce dont il avait besoin, passant aussi prendre la poche de glace stocker au congélateur, avant de revenir vers le sale gosse. Il n’était pas hyper doué en tant qu’infirmière mais bon, tant qu’il ne fallait pas lui faire des points de suture ou d’opération trop compliqué, c’était quand même à sa portée. « Qu’est-ce que t’as foutu encore ? » Qu’il demanda un peu provocateur, sous-entendant que c’était forcément de sa faute. Il plaisantait, mais il y avait quand même de grandes chances que ce soit vraiment le cas. Jonah n’était pas du genre à discuter pour désamorcer les bagarres… au contraire. Quoi qu’il en soit, il sortit le coton, les compresses et le désinfectant, observant les bobos de l’autre.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Dim 12 Nov - 2:57

it will heal
jonah & wyatt
C'était devenu étrangement habituel, presque routinier à la longue, chaque fois que tu sortais il fallait que tu te retrouves pris dans des histoires, des embrouilles ou des bagarres, chaque fois que tu sortais c'était comme si les problèmes avaient attendu que tu sois là pour tous sauter sur toi, du moins c'était comme ça que tu voyais les choses et ainsi que tu les justifiais chaque fois que tu rentrais à la colocation en sang ou que tu terminais au commissariat dans des affaires plus douteuses les unes que les autres « c'est pas ma faute, les problèmes me poursuivent, je comprends pas » c'était là ta défense, parfois tu ajoutais même sur le ton de l'humour que finalement c'était peut-être plutôt ça ta mutation avant de recevoir des regards réprobateurs de tous, en réalité tu savais très bien que si le fait que tu les attirais était indéniable, tu les cherchais également de ton côté, tu n'étais pas irréprochable, ne serait-ce que par ton comportement, par ta personnalité, par ton métier que tu refusais obstinément de changer.
Cette fois n'avait donc pas fait exception, il avait suffit d'une rencontre malencontreuse avec un homme de ton passé au beau milieu de la rue, de quelques mots échangés, de vérités que tu n'aurais probablement pas dû dire si tu avais eu ne serait-ce qu'un peu de considération pour la sensibilité , l’ego de ton interlocuteur et le ton était monté, et puisque tu étais toi, puisque tu n'étais absolument pas le genre de personne qui arrondissait les angles, qui essayait la médiation la discussion, les choses avaient rapidement dégénéré, c'était son poing contre ton visage, ton visage contre le trottoir, ses pieds dans tes côtes et lui qui disparaissait avant même que tu n'aies eu le temps de te relever, ni même de comprendre ce qu'il se passait.

Jurant entre tes dents tu avais pris le chemin de l'appartement, ignorant les regards interloqués des passants sur ton passage, quand ils n'étaient pas horrifiés, la douleur, le goût du sang de la bouche, tout était tellement familier que tu n'y réagissais plus toi-même, tu jaugeais toujours l'étendue des dégâts dans les yeux des autres à présent tant tu y étais toi indifférent.

Glissant les clefs dans la serrure, tu entras dans le salon, croisant le regard de Wyatt qui squattait le canapé

« Salut... Je vais chercher la trousse de soin. »

Haussant un sourcil, tu pris place sur le canapé en l'attendant, à croire que même pour lui les choses étaient devenues tellement habituelles qu'il ne se posait même plus de questions, ne paniquait plus, il te saluait et allait simplement chercher de quoi te soigner comme on irait chercher quelque chose à grignoter.
Le voyant revenir tu lui adressas un petit sourire en coin.

« Sinon...Tu sais que t'étais pas obligé de te déplacer ?»


Et comme pour appuyer tes propos tu te concentras quelques secondes pour faire s'envoler tout ce qu'il avait dans les mains et les poser à côté du canapé, tu savais que tu étais épuisant à toujours jouer avec ton don, à toujours l'utiliser pour tout et n'importe quoi, il n'était même pas rare que tu ouvres les portes par la pensée, lorsqu'elles n'étaient pas verrouillées bien entendu, il ne fallait pas non plus te surestimer.

« Qu’est-ce que t’as foutu encore ? »

Tu pris un air faussement outré, comme s'il t'avait réellement vexé

« Pourquoi ce serait forcément moi d'abord ? »


Puis éclatant de rire, de ton rire de sale gosse, tu te repris assez rapidement

« Oui bon d'accord, je suis tombé sur un ancien client par hasard, il a moyennement apprécié que je lui dise ce que j'avais pensé de ses performances à l'époque, 'sont vraiment trop susceptibles les gens de nos jours »

Tu levais les yeux au ciel, blasé, ce n'était quand même pas de ta faute si le mec en question ne savait pas vraiment comment se servir de ce qu'il avait dans son pantalon, c'était difficile mais parfois il valait mieux accepter d'entendre la vérité et puis tu étais sûr qu'il devait bien avoir d'autres qualités....bien cachées, d'accord tu t'enfonçais.

« C'est si moche à voir que ça ? J'ai croisé deux petites vieilles en rentrant j'ai cru qu'elles allaient faire un arrêt cardiaque direct sur le trottoir, paf »


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Dim 12 Nov - 20:26

it will heal
jonah & wyatt
Le balafré lui fit la remarque sur le fait qu’il n’était pas obligé de se déplacer. Wyatt haussa les épaules sans vraiment relever. Hm, vu la taille de l’appartement, ce n’était pas comme s’il était obligé de faire un kilomètre pour aller chercher la trousse de soin. Ils n’habitaient pas dans un putain de château. Et tant mieux. Le brun préférait vivre dans un appartement bof dans un quartier de merde que de vivre dans un quartier luxueux et un appartement de trois cents mètres carrés. Il trouvait que ça n’avait pas d’humanité ce genre de lieu. Au moins leur appartement de pauvre, il était vivant et humain… Peut-être un peu trop parfumé à la testostérone, mais au moins, Wyatt s’y sentait bien. Il ne demandait pas plus que de sentir à l’aise là où il vivait. C’était le minimum. Enfin bref, il observait les plaies du telekinesiste tandis que celui-ci expliquait ce qui s’était passé. L’humain laissa tomber sa tête dans sa main avec un bref « sérieux ? » s’échappant de ses lèvres. Jonah était vraiment irrécupérable. Dans le genre sale gosse, on faisait difficilement mieux… ou pire. Juger les capacités sexuelles des gens c’était assez… déplacé. Et pourtant, Wyatt n’était pas spécialement du genre « politiquement correct ». Mais Jonah le dépassait largement. Il hocha la tête lorsqu’il lui demanda si c’était vraiment moche. Bah c’était clairement pas canon hein. « C’est pas beau, mais je pense pas que t’aies besoin d’aller à l’hosto, c’est pas assez profond. Ça va piquer par contre. »

Il imbiba un coton d’alcool avant de l'appliquer sur les endroits ensanglantés, nettoyant la zone, effaçant le sang pour laisser apparaître les plaies. Il était content de ne pas être à la place de Jonah : sans être une chochotte, il préférait éviter les bobos. Il avait déjà été victime d’un client connard qui lui avait donné des coups au visage et ce n’était pas vraiment un bon souvenir. Il avait finalement signalé le comportement de ce mec et ne l’avait plus jamais revu. Heureusement qu'il travaillait en agence, il était bien mieux protégé que s’il bossait à son propre compte. Du coup, c’était rare de tomber sur ce genre de personne, même si le risque zéro n’existait pas. « Tu sais que ça se fait pas de juger les performances sexuelles des gens ? Perso, j’aimerais pas qu’on me critique sur ça, c’est hyper complexant. C'est le point faible de l'homme avec un petit h » Il rit un peu et hocha la tête en continuant de nettoyer les plaies de l’autre. Bon, en vrai, avec son boulot, il était beaucoup plus à l’écoute des envies de l’autre que des siennes et faisait de son mieux pour être un bon coup, quitte à négliger son propre plaisir. Même s’il couchait avec des hommes qui ne savaient pas se servir de leur attirail, il simulait et faisait en sorte que l’autre apprécie le plan cul… c’était son boulot. S’il voulait encore avoir des clients, il devait donner plus que ce qu’il recevait. Enfin bref, une fois les plaies nettoyées, il appliqua les compressés qu'il faisait tenir avec le sparadrap. « T’as d’autres plaies ailleurs ? » Demanda-t-il doucement, en espérant que ce ne soit pas le cas, mais il connaissait trop bien l’autre pour savoir qu’il collectionnait les coups pris… d’une certaine façon. Il lui tendit aussi la poche de glace pour qu’il l’applique sur les parties douloureuses de son visage.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Jeu 16 Nov - 20:06

it will heal
jonah & wyatt


«  J'espère juste que je reste quand même un minimum sexy »

Ce fut tout ce que tu trouvas à répliquer, très spontanément alors qu'il te confirmait qu'en effet tes blessures n'étaient pas franchement belles à voir, et que les vieilles que tu avais fait paniquer contre ta volonté n'étaient finalement pas des personnes facilement impressionnables comme tu l'avais pensé de prime abord, haussant simplement les épaules lorsqu'il continua en te prévenant que ça allait piquer, tu avais tellement l'habitude de te retrouver dans cette position depuis que tu avais emménagé ici, toi le visage en sang et lui en train de te soigner que tu savais ce qui t'attendait et même pire que tu ne sentais même plus vraiment la brûlure familière de l'alcool, comme si ta peau avait finie par s'y habituer, ou par s'insensibiliser au fil du temps, ce qui avouons le n'était pas franchement glorieux pas plus que rassurant.
Restant stoïque, complètement détaché de ce qu'il te faisait tu commenças à lui raconter ce que tu avais fait pour te retrouver dans une telle situation cette fois, pestant contre la susceptibilité des gens de nos jours, à tes yeux ce que tu avais fait n'était franchement pas dramatique, après tout le mec t'avait posé une question, tu n'étais plus sous contrat, il ne te rapportait plus d'argent, tu n'avais plus de raison valable de lui mentir alors tu avais simplement répondu la plus stricte vérité, tu n'y pouvais rien toi s'il était plus que pitoyable au lit et que tu avais dû passer des heures à simuler en regardant les secondes s'égrainer juste pour pouvoir payer ton loyer. Pourtant la réaction de Wyatt, elle, ne se fit pas attendre.

"Tu sais que ça se fait pas de juger les performances sexuelles des gens ? Perso, j’aimerais pas qu’on me critique sur ça, c’est hyper complexant. C'est le point faible de l'homme avec un petit h "

« Ca ne se fait pas » ou la phrase qui t'exaspérait le plus au monde, tu avais beau avoir tout essayé plus jeune, tenté de comprendre, ça n'avait aucun sens toutes ces interdictions, ces limites que les gens se fixaient, et lorsque tu les interrogeais on bégayait simplement dans ta direction des histoires de respect, d’ego, de fragilité, tu ne voyais pas réellement ce que ça avait à faire avec toi, si les gens avaient un problème avec eux-même, avec leur image, ce n'était certainement pas à toi de le régler.
Te retenant toutefois de dire tout ça à voix haute, de toute façon il avait compris depuis longtemps déjà ta manière de voir le monde, tu te retins également d'ajouter un petit commentaire sur le fait que ses performances sexuelles à lui tu aimerais bien les connaître, te contentant simplement de répondre, avec un calme à tout épreuve un petit  « Bah crois moi y avait pas que son « h » qui était petit... » avant de te taire pour le laisser te soigner, te plongeant dans tes propres pensées.

« T’as d’autres plaies ailleurs ? »

Tu relevas les yeux vers lui, réfléchissant quelques secondes pour te rappeler où tu avais été frappé, ta sensibilité à la douleur étant trop réduite pour le savoir exactement et sans prévenir tu te relevas, retirant ta veste, puis ton t-shirt afin de révéler tes côtes, marquées de nombreux bleus.
Prévenir avant de se déshabiller ? Ca non plus tu n'avais jamais retenu la leçon, ou tu t'en foutais

« Oui »






black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Ven 17 Nov - 1:48

it will heal
jonah & wyatt
Ouais, Jonah était sexy. Il était plutôt tentant comme colloc d’ailleurs. Enfin globalement, leur petite collocation regroupait des beaux garçons. Enfin, Arthur, il le voyait plutôt comme un petit frère donc il ne l’envisageait pas vraiment d’une autre façon. Mais il était mignon comme garçon… dommage qu’il ait un don aussi chiant car du coup, il évitait les rapprochements physiques avec les gens… chose sans doute très frustrante. En tout cas, Wyatt ne se voyait pas faire vœux de chasteté. Le sexe, c’était plutôt sympa comme petite activité. C’était largement mieux que les plaisirs solitaires en tout cas. Donc ouais. avec son caractère et son vécu, il vivrait assez mal d’être privé des plaisirs de la chair. Il était assez triste pour Arthur du coup. Mais bon, il évitait d’en parler avec lui. Enfin bref, pour en revenir à Jonah, il n’approuvait pas vraiment la remarque qu’il avait faite à son ancien client. Ça n’excusait pas pour autant le fait que l’autre l’avait violenté, mais il fallait reconnaître que si son ami avait su garder sa langue dans sa poche, ça ne serait sûrement pas arrivé. Enfin Jonah avait plutôt la langue bien pendue et il ne risquait pas de changer. L’escorte secoua la tête, un peu amusé par la réponse de l’autre au sujet de ce qui était petit chez l’homme qui l’avait tabassé. La taille, c’était important, on ne le répétera jamais assez… ou pas.

Quoi qu'il en soit, Wyatt s’inquiétait donc des blessures de Jonah, espérant qu’il avait fini de le soigner parce qu'il n’était pas assez sadique pour souhaiter le contraire. Il savait ce que ça faisait de se faire tabasser et pouvait donc compatir aux souffrances de son colloc. Ce dernier commença donc à se dévêtir. Heureusement, l’escort n’avait aucun complexe avec la nudité. Heureusement étant donné son job et l’importance du sexe dans sa vie. Il n'était pas de ceux qui trouvaient glamour de faire l’amour en gardant une partie de ses fringues… donc il n’était pas fan des contrats rapides… de certains mecs en manque à l’heure de la pause repas. Oui oui, ça lui était déjà arrivé. Wyatt grimaça en voyant les hématomes sur le corps (somme toute très bien dessiné) du brun. Ça devait faire plutôt mal. Il attrapa un tube de pommade à l’arnica et sans vraiment réfléchir, il en mit sur ses doigts avant de commencer à appliquer doucement la crème sur les cotes de son colloc. “putain je suis con, t’aurais pu le faire tout seul ça… bah profite, d’habitude c'est payant mes massages.” Il pouffa un peu avant de reprendre de la crème pour continuer de soigner l'autre… dans son élan, il avait pris très à cœur son rôle d’infirmière visiblement. Si Arthur débarquait sans prévenir et voyait ça, Wyatt ne lui en voudrait pas d’avoir les idées mal placées l’espace d’une seconde.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Dim 19 Nov - 6:33

it will heal
jonah & wyatt


L'avantage avec Wyatt était qu'il faisait partie de ces rares personnes que ton comportement ne dérangeait pas  ou peu en tout cas, là où la plupart des autres avaient tendance à réagir violemment face à toi, ou à t'éviter par crainte de tes réactions, Wyatt était celui qui agissait comme si tout était normal, comme si tu étais normal, tentant juste de temps à autre de te rappeler que certaines choses n'étaient pas correctes, comme la remarque que tu avais faite à ton ancien client, tout en sachant pertinemment que tu n'écouterais pas, que tu le savais déjà tout ça, il savait que tout en toi était un choix, tu avais choisi d'être la personne que tu étais, tu avais choisi de ne te soumettre à aucune autorité et de transgresser, c'était ce qui révoltait, ce qui effrayait, c'était aussi ce qui finirait très probablement par te faire tuer
Toujours était-il que lorsque tu t'étais relevé, retirant ta veste, puis ton t-shirt, sans prévenir à l'avance que tu allais te déshabiller, il n'avait même pas cillé, attrapant juste un tube de pommade à côté de lui pour commencer à l'appliquer sur tes côtes meurtries, t'arrachant malgré toi un grognement de douleur, si jusque là tu n'avais pas senti grand chose, à cet endroit précis en revanche tu ne pouvais que constater les dégâts subis, te mordant les lèvres pour ne pas te montrer encore plus dans une position de faiblesse que tu refusais d'admettre, tu te concentras plutôt sur la subite réalisation que ton colocataire venait de se faire

“Putain je suis con, t’aurais pu le faire tout seul ça… bah profite, d’habitude c'est payant mes massages.” 

Pouffant de rire en même temps que lui, tu te ravisas bien vite face à la douleur, préférant l'esquisse d'un simple sourire amusé.
En effet tu aurais pu faire ça tout seul, tu aurais probablement même pu tout faire seul si ta vie en dépendait mais rien ne valait une infirmière privée, surtout une infirmière aussi sexy que Wyatt.

« Oui et en théorie la weed c'est payant mais avec moi c'est gratuit donc au final...»


Donc au final vous étiez quittes, et vous formiez surtout un drôle de duo, le genre de duo que les flics seraient probablement ravis d'arrêter, toujours était-il que c'était vrai, lorsqu'il te restait de la marchandise tu la donnais à tes colocataires, la plupart de tes « collègues » même si bien évidemment le monde de la rue étant informel le terme était inapproprié - il n'y avait pas franchement de réunions de dealers autour de la machine à café - l'utilisait pour leur consommation personnelle mais ton don t'empêchait de faire de même, tu avais beau te vanter autant que tu le pouvais d'avoir un contrôle parfait, la réalité était bien plus nuancée, tu avais certes fini par comprendre comment l'utiliser à ta guise, il ne se manifestait certes plus n'importe comment, n'importe quand dans une journée mais il suffisait d'une émotion trop violente, la colère principalement plus que les autres ou que tu altères ta conscience d'une manière ou d'une autre pour que tu te transformes en bombe à retardement que rien ne pourrait arrêter, dans ces moments là et surtout après quand tu constatais les dégâts tout autour de toi, le nombre de lieux, de chambres d'hôtel, appartements que tu avais ravagés, réduit au statut de champ de bataille, tu comprenais pourquoi la pastille de ta carte d'identité était rouge, pourquoi tu représentais un danger et pourquoi tu ne pouvais certainement plus te droguer

Sentant les mains de Wyatt qui continuait leur massage, tu souris, cette fois d'un air un peu plus charmeur

« Je devrais peut-être songer à me blesser plus souvent »


Même si en toute honnêteté, plus souvent risquait d'être compliqué, il y a rarement plus de 365 jours dans une année





black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Mar 28 Nov - 20:05

it will heal
jonah & wyatt
Bon, il avait déjà fait des massages plus agréables, Wyatt. Apparemment, là, son coloc était en train de douiller. Pas étonnant vu comme il s’était fait latter les côtes… Et dire qu’il n’avait même pas le droit de se défendre avec son pouvoir selon les lois… ça, c’était sacrément merdique. Utiliser son pouvoir en public était illégale… mais l’autre n’aurait surement pas été aussi loin si Jonah avait utilisé son don pour se défendre… Certes, il l’avait cherché, mais d’après ce qu’il avait compris, c’était l’homme qui avait frappé le premier. Il essayait sincèrement de comprendre les lois et le gouvernement, mais parfois, il avait du mal. Bien sûr, il essayait de se dire que le pouvoir en place faisait de son mieux pour protéger les transmutants et les humains, mais certains incidents le rendaient perplexe. Par exemple, il ne pouvait même pas obtenir la justice pour son frère car ses parents ne feraient jamais des aveux à la police… et qu’ils ne dénonceraient jamais les James… ces putains de hunters qui avaient tué son frère et maquillé le tout en suicide. Si les fantômes existaient même titre que les transmutants, Jesse serait surement coincé pour toujours dans l’immeuble où ils habitaient… Mais le brun préférait ne pas penser à ça. C’était bien trop déprimant. Il se concentra sur la remarque à propos de la weed, lâchant un petit rire amusé… ce serait comme dire je t’offre la weed donc tu peux m’offrir une pipe… il garda cette idée débile dans la tête… pas sûr que l’autre veuille savoir ça… pas sûr qu’il aurait refusé ce genre de proposition ceci dit…

Il haussa finalement un sourcil en relevant la tête vers Jonah lorsque celui-ci balança une remarque plus que suggestive de ce dernier. S’il voulait tenter le diable, il était sur la bonne voie et Wyatt était loin d’être un saint dans le domaine. Ce n’était pas pour rien qu’il préférait vendre son cul que bosser dans un café soit dit en passant. « Pas la peine d’en arriver là, si tu veux un massage, je suis pas farouche, suffit de demander poliment. » Répondit-il sur un ton entre l’amusement et la provocation. Ce genre de petit jeu était dangereux, mais ce genre de danger était plaisant. En tout cas, sur le moment. Après, si ça finissait en partie de jambe en l’air, il fallait juste ce mettre d’accord sur le fait que c’était juste du sexe. Le brun n’était, de toute façon, pas prêt à s’engager dans une histoire d’amour. Et puis, connaissant Jonah, ça devait être pareil pour lui. Non ? « T’as besoin d’autres soins ? » Demanda-t-il sur le même ton en refermant le tube de pommade avant de s’essuyer les mains. Il avait vraiment l’impression d’être dans un mauvais porno, il lui manquait plus que la tenue d’infirmier et c’était tout bon. Il était sûr que ce genre de truc sur un site porno aurait pas mal de succès, il y avait pas de mecs qui faisaient ça en amateur après tout…
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 103
Inscrit(e) le : 02/11/2017
Points : 991
Avatar : Alex Høgh Andersen
âge du perso : 23 ans
Emploi : Ça change tout le temps, trop souvent, tu enchaînes les petits boulots légaux, comme illégaux que tu ne gardes jamais plus d'un mois
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Mer 29 Nov - 22:39

it will heal
jonah & wyatt


C'était plus fort que toi, tu n'étais pas capable de rester plus de cinq minutes avec les mains d'un mec plutôt mignon sur toi sans balancer une remarque un peu, voire carrément suggestive, c'était probablement aussi pour ça que tu évitais au maximum d'aller te faire soigner à l'hôpital comme toute personne normale, il était rare que les infirmiers et infirmières apprécient de se faire draguer en plein travail alors que ton colocataire lui, d'une part ne s'offusquait pas mais surtout rentrait bien souvent dans ton jeu, c'était même un miracle que rien ne se soit encore passé entre vous, d'un point de vue purement sexuel, évidemment, tu n'étais absolument pas le genre de personne qui cherchait une relation sérieuse, ou qui arrivait même à ressentir quoique ce soit de romantique et tu imaginais bien qu'il devait entre dans le même cas.
Toujours était-il que tu dus faire tous les efforts du monde pour ne pas éclater de rire lorsque tu l'entendis te dire que si tu voulais un massage de sa part, tu n'avais pas besoin d'en arriver à chercher à te blesser encore plus régulièrement, ce qui en tous les cas relevait plus de l'impossible puisqu'il ne se passait pas une journée sans que tu ne reviennes blessé d'une manière ou d'une autre à l'appartement, mais qu'il suffisait que tu demandes poliment...Comme si tu demandais les choses poliment...Comme si tu faisais quoique ce soit poliment en vérité, tu ne te souvenais même plus la dernière fois que tu avais dis merci ou s'il te plait à quelqu'un, et ne parlons même pas de bonjour, tu trouvais les politesses vraiment surfaites.

« Sans déconner, tu m'as déjà vu être poli ? »

Tu cessas toutefois de gesticuler dans tous les sens pour le laisser terminer de te soigner, reportant ton attention sur lui alors qu'il te demandait si tu avais besoin d'autres soins avant de refermer le tube de pommade puis de s'essuyer les mains, si ton premier réflexe aurait été de t'offusquer, râler en lui signalant que tout de même tu ne t'étais pas fait démolir à ce point  par l'autre crétin, vexé qu'on remette tes capacités à te battre et te défendre convenablement en doute, tu t'arrêtas à mi-chemin, la bouche légèrement entrouverte, les yeux écarquillés en le regardant

«  Est-ce que t'as conscience qu'on se croirait en plein milieu d'un mauvais porno...Type années 90 »

C'était ça l'image qui t'avait frappée, et à cet instant tu remerciais le ciel, dieu et à peu près tout ce qui n'existait pas mais auquel les gens s'acharnaient à croire, d'avoir fait en sorte que vos autres colocataires ne rentrent pas à ce moment là, pas que tu ne sois pas à l'aise avec ton corps, pas que tu ne sois pas non plus à l'aise avec la situation mais vous en auriez très probablement entendu parlé pour une petite éternité.

« La prochaine fois habille toi en infirmière et ce sera parfait »

Tu espérais toutefois qu'il ne suive pas ton conseil, ne le prenne pas trop au sérieux, pas vraiment certain que la blouse trop courte soit parfaitement adaptée pour lui même si cette image te donnait envie de rire à nouveau.
Prenant le temps de te relever et de remettre doucement ton t-shirt, essayant de ne pas trop forcer sur tes côtes déjà bien abîmées, tu repris, plus sérieusement

« Non c'est bon, je t'aurais bien demandé autre chose...mais je suis pas en état »

Toujours ce sourire et ce regard séducteur, tu étais insupportable et le pire était que tu aimais en jouer





black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   Lun 4 Déc - 18:16

it will heal
jonah & wyatt


Ouais, évidemment, la politesse c’était pas le point fort de Jonah. le brun le savait. Pourtant, ça mangeait pas de pain un merci ou un s’il te plaît, mais Wyatt ne s’ennuie formalisait pas. Il était habitué et difficile à choquer. Lui, en tant qu’escort, il était obligé d’être irréprochable. Mais bon, il n’était pas si poli lorsqu’il était dans un environnement normal. Mais il l’était toujours plus que Jonah… en même temps, pour l'être moins, il fallait le faire exprès. Un mauvais porno des années quatre vingt dix… cette remarque le fit pouffer de rire. Il n'avait pas l’âge de regarder du porno à cette époque. Il était encore un bambin. Donc il ne savait pas trop comment étaient les pornos des années quatre vingt dix mais si c’était aussi moche que les téléfilms de ladite période, le brun n’était pas spécialement chaud pour en regarder. Et puis, il était pas sur d’en trouver sur son portable… il n’avait jamais essayé de taper “90’ porn” sur google ceci dit. Enfin, de toute façon, il avait déjà ses habitudes pornographiques, pourquoi s’embêter à aller chercher des vieux trucs hein ? Wyatt haussa un sourcil avec sa réflexion sur la tenue d’infirmière. Et puis quoi encore ? Vu sa carrure ce serait pas très beau de toute façon. Sans être du genre bodybuildé, il était loin d’être androgyne. Nope, il ne porterait pas de tenue d’infirmière… surtout qu’il avait directe en tête les tenues des infirmières de Hentai… yurk, c’était sexy pour des jolies filles mais sur lui… quelle horreur.

je pense que ça te couperait l’envie de bander, moi en infirmière.” il pouffa à nouveau. Bah ouais quoi. Ce serait beaucoup trop ridicule pour avoir envie d’autre chose que de se marrer… Quoi qu'il en soit, Wyatt afficha un sourire en coin en entendant Jonah dire qu’il n’était pas dans l’état de faire autre chose. Dommage, mais s’il voulait vraiment faire des choses, Wyatt ne manquait pas d’idée ni d’arguments. Ça ne le gênait pas de franchir une étape de plus avec son coloc. Jonah était à son goût et certaine pas du genre à lui demander un engagement émotionnel après-midi ce genre de chose. Wyatt n'était jamais tombé amoureux et il voulait que ça dure. De toute façon pour le moment, il avait des études et un job incompatible avec le fait de s’engager dans une relation sérieuse. “Moi je suis parfaitement en état, tu sais.” Rétorqua-t-il le ton plein de sous-entendu. Bah quoi, il y avait des solutions pour faire ça sans trop bouger… Enfin Wyatt avait quelques idées en tête quoi. Il avait aussi assez d’expérience pour connaître quelques trucs. Mais passons, c’était aussi très bien de se contenter de jouer à ce petit jeu de flirt. Il commença à ranger ses outils d’infirmière en finissant sa phrase. Libre à Jonah de jouer, d’agir ou juste de laisser tomber. Wyatt ne lui en tiendrait pas rigueur… de toute façon, il ne tenait pas vraiment rigueur de quoi que ce soit… enfin si, il tenait rigueur à ces connards de hunters ou à ces intolérants…
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it will heal (ft. Jonah)   

Revenir en haut Aller en bas
 

it will heal (ft. Jonah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Loving can heal, loving can mend your soul - Milan
» (M/LIBRE) LUKE EVANS ☆ one day this will heal again.
» (M/LIBRE) IAN BOHEN ☆ one day this will heal again.
» {mary grace hawthorne} loving can heal, loving can mend your soul
» nobody breaks my heart. (jonah)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: boston, massachusetts - the hub of the universe :: fenway-kenmore :: les résidences-
Sauter vers: