AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fratrie explosive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Fratrie explosive   Fratrie explosive EmptyLun 6 Nov - 17:31



Fratrie explosive


Doug & Mikael



Maintenant que j'étais parfaitement sur pied, avec quelques cicatrices quand même mais bien sur pied, je pouvais recommencer mon activité. C'est pas le tout mais acheter une maison ça m'a fait mettre la main au porte feuille, il fallait que je me trouve d'autres petits contrats. J'avais une belle carte d'identité toute neuve d'à peine quelques mois, sur laquelle figurait une petite pastille blanche, non-mutant. Comme ça, on ne viendrai pas me faire chier. Mikael Hartman était décédé il y a déjà un paquet d'années, il lui était difficile de faire quoi que se soit en étant calciné. Mais Roy Jenkins, lui, il pouvait aller où bon lui semblait, et il pouvait sans problème ramener des fugitifs aux autorités pour toucher la prime. C'est pour ça que Roy m'était très utile. Mais je n'ai toujours pas compris comment Jake avait pu me retrouver ce jour là. Depuis le nombre d'années où il devait me croire mort, un indic à du lui révéler mon identité par je ne sais quel miracle. Mais en tout cas, il avait su. et il m'avait trouvé. Il avait réussi à me faire prisonnier et à me garder une année entière, à me briser les os, à me déchirer la chaire, tout ça pour des informations, et aussi beaucoup pour son plaisir personnel. Parce que torturer un mutant, c'est bien, torturer son fils mutant, bah c'est mieux!

Depuis ce jour, je n'ai qu'une idée en tête, retrouver cet enfoiré et le faire payer. Lui faire payer pour tout ce qu'il a fait, pour tout ce qu'il m'a pris. Il m'a pris mon enfance, il a détruit la vie de ma mère, et il a tenter de me briser pendant presque une année entière. Mais le plus drôle, c'est que ce qui m'a fait tenir pendant toute cette année, c'était lui. Je m'étais juré de lui faire bouffer ses dents une par une, et c'est ça, qui m'a fait tenir.

Aujourd'hui j'avais appris qu'un des gars de sa petite armée avait une mission pour aller tuer un mutant. Je n'allais pas me gêner pour aller lui mettre des bâtons dans le cul. Quoi c'est pas ça l'expression? Il était au motel à Dorchester, et il n'attendait que moi on dirait. Je prenais quelques affaires de ma panoplie, mon grand couteau, mon meilleur ami, une lame de 30cm environ, belle bête. Ma dague, beaucoup plus petite, plus raffinée. Et enfin mon flingue, c'est loin d'être mon petit chouchou, trop facile, mais faut avouer qu'il peut servir de dissuasion, ou d'arme à distance. Bref, j'étais prêt à y aller, même si j'étais loin d'avoir pris tout mon attirail. Arrivé devant sa chambre au motel, je frappais à la porte. Parce que oui, je n'allais pas passer par le hublot des toilettes. Il y avait bien un fenêtre dans la salle de bain mais je n'avais aucune envie de rentrer en m'appuyant sur le lavabo. Je frappais donc à la porte, avec ma veste à la main. "toctoctoc" Il entrouvris la porte, et tenta de la refermer aussitôt qu'il avait vu mon visage, mais trop tard, j'avais lâché ma veste dans l'encadrure de la porte, elle butait dessus et ne pouvais plus se refermer. Je donnais alors un grand coup de pied dans la porte avant de reprendre gentiment ma veste et de refermer ladite porte derrière moi.
"Eh ben alors? Qu'est-ce qu'il y a? T'as pas envie de me voir? Je t'ai pas manqué? Toi en tout cas tu m'as manqué." C'était bien lui, il avait contribué à ma torture toute cette année, mais là c'était différent, je n'étais pas enchaîné. Et il avait très bien compris ce que cela signifiait. Il couru en direction de son lit, c'est sûrement en dessous qu'il cachait ses armes. ni une ni deux je lui tirais une balle dans l'épaule. C'est bien ce que je disais, le flingue c'est pratique pour les distances. Il s'était retrouvé accolé au mur. "Eh ben quoi? c'est tout? c'est bien dommage..." Je le soulevais par le col pour le remettre debout, il gémissait, se tenant l'épaule. J'étais bien déçu, je m'attendais à un minimum de riposte. Mais que voulez vous, les tueurs de nos jours, quand ils n'ont pas de flingues ils ne savent plus quoi faire. Je pris mon couteau, et lui plantais dans l'épaule pour le clouer au mur. J'avais traverser sa main au passage. Il hurlait de plus belle, je lui mis un poing dans la mâchoire. Il tenta un coup de pied bien placé, mais il foira son coup. De toute évidence, ce gars là n'est pas un gars de terrain, il est très fort quand il a des outils, mais il ne sait rien faire sans. Je commençais vraiment à apprécier ce petit début d'après midi, mais au final, je jouais tout seul. Je retirais mon couteau de son épaule, il tomba au sol. Je m'assis sur son lit en lui disant
"Mais vas-y fais quelque chose!" Il attrapa enfin une arme et la pointa sur moi... Il était désespérant. En 2 secondes je l'avais désarmé, et il avait couru jusqu'à la salle de bain. Il avait sauté par la fenêtre. Là il me mettait du piquant ! Là ça allait être drôle !




by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Fratrie explosive   Fratrie explosive EmptyLun 6 Nov - 20:49



❝Fratrie explosive❞
Mikael & Doug
Depuis que je bossais dans cette milice du spc je devais m'adapter à leurs méthodes alors que j'avais les miennes depuis environ dix ans. Ceci dit on ne pouvait pas se mentir ça apportait aussi des avantages. Comme ces menottes pour couper les pouvoirs dont je n'avais absolument jamais entendu parler avant. Nous travaillions avec la police pourtant je ne me considérais clairement pas comme un flic. Je préférais le terme justicier, c'est plus classe ! Comme Zorro ou Batman, et ouais ! Mais ce nouveau boulot ne m'empêchait pas parfois de chasser de mon côté tout seul. Parce qu'il arrive que j'ai des suspicion sur certaines personnes. J'en voyais passer un paquet quand je faisais mon boulot de videur et vous serez étonnés des mutants qui se trouvent beaucoup moins prudent en sortant du strip-club avec pas mal d'alcool dans le sang. Quelques jours auparavant j'avais surpris une conversation qu'un mec avait avec quelqu'un d'autre au téléphone et si ça m'a alerté ça n'était pas suffisant pour être sûr de mon coup. C'était pourquoi durant trois jours j'avais fait des recherches, je m'étais renseigné et j'avais également cherché où il crechait une fois convaincu. Visiblement c'était un mutant qui travaillait avec des chasseurs. Mais la différence avec moi c'était qu'il cherchait à exterminer tous les mutants même les innocents. D'après ce que j'avais compris. Par contre ça venant d'un transmutant je ne comprenais vraiment pas. Con et suicidaire ? Bref dans tous les cas il fallait s'occuper de lui.

J'avais embarqué les menottes, le tazer et bien sûr un couteau et un flingue. Pour certaines ordures de ce genre j'étais parfois presque dans l'espoir de me retrouver dans une situation qui ne me donnait aucun autre choix que de le tuer. Je pouvais devenir rageux parfois oui. Mais certaines pourritures ne méritaient pas mieux. Je sais que les enfermer est un moyen de les punir aussi mais j'ai tendance à vouloir mettre un terme définitif plutôt que de risquer une future évasion et d'autres morts innocents. Alors que je m'avançais du motel dans lequel il logeais j'eu la surprise de le voir tomber comme une pomme juste devant moi. Je le reconnu immédiatement me rappelant parfaitement de son visage. Il avait l'épaule en sang "C'est ce qui arrive quand on oublie qu'on sait pas voler" quelle idée de sauter d'une fenêtre ?Dans tous les cas ça m'évitait d'avoir à me taper les escaliers. Il tenta se lever pour prendre la fuite mais me rentra dedans et perdis l'équilibre. J'haussais un sourcils. Mais il était con ou quoi ? "C'est fou ça j'ai rien besoin de faire tu te débrouilles très bien tout seul" en réalité peut-être que si je restais les bras croisés il finirait par se mettre KO tout seul ? Mais bon ne pouvant pas miser la dessus et me trouvant tout de même en face d'un mutant je pris la précaution de sortir mon arme et de la lui pointer dessus. "Allez on tend les mimines et ça se passera bien !" ou bien on les tend pas et la ça se passera mal, pour lui, et bien pour moi. Un autre homme débarqua en sortant du motel armé d'un couteau et je tournais instinctivement mon arme sur lui. Merde, c'était qui celui la ? "On reste tranquille papy, je m'occupe de lui quand à toi tu devrais ranger ton arme" je repointais mon arme sur l'autre homme sans pour autant arrêter de surveiller le type qui nous avait rejoint.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Fratrie explosive   Fratrie explosive EmptyMar 7 Nov - 11:37



Fratrie explosive


Doug & Mikael



BOOON... Il allait falloir que je saute par la fenêtre moi aussi. Mon genou droit me demande par pitié de ne pas faire ça, il tente de me rappeler qu'on m'a placé une rotule en plastique, mais c'est qu'un genou? Pourquoi j'écouterai un genou? Je sautais pas la fenêtre. Atterrissage fut amortis, je m'étais plutôt pas mal réceptionné. De toute façon on n'étais qu'au premier, ça allait encore comme chute. Je m'attendais à devoir lui courir après mais je le trouvais les mains en l'air devant un flic. Et merde, pas les flics. Mais il avait l'air d'être seul. Un gars tout seul chez les flics, c'est soit qu'il est envoyé pour la circulation, soit qu'il a pas été envoyé, et qu'il s'est envoyé tout seul pour régler un problème personnel. Fait chier, si il connait le type, on va être deux sur le même bout de viande...
"On reste tranquille papy, je m'occupe de lui quand à toi tu devrais ranger ton arme"
Papy? On ne t'as jamais dis qu'il fallait se méfier des vieux dans un métiers dangereux? Fait chier c'est bien ce que je disais, il avait un tazer et les nouvelles menottes joujou du club des justiciers de la police. "Hors de question, j'étais là le premier. Ta maîtresse d'école t'as jamais dit que c'était pas bien de voler les affaires des autres?" Forcément, il m'avait appelé papy, cela voulait dire que j'étais tout à fait en droit de l'appeler "gamin"! Je m'approchais sans pour autant ranger mon couteau, il ne me faisait absolument pas peut malgré son arme. Entre son arme à feu et son tazer, il avait de quoi me neutraliser, même si les flics n'ont pas le droit de s'en servir sur civils, je ne suis pas tout a fait sûr qu'il soit bien là en temps que flics. "Heu... Je... Je préfère aller avec le policier..." J'attrapais le gars par le col, pour le ramener vers moi d'un mouvement sec et lui mettre un énorme coup de boule avec élan. "Toi ta gueule!" Non mais c'est vrai quoi? Depuis quand est-ce que se sont les cibles qui choisissent? Je regardais à nouveau le poulet, "Il va venir avec moi, lui et moi on a des choses à se dire. Alors tu ferrais mieux d'aller te coucher, il est tard pour toi." Je commençais à le tirer vers moi comme pour partir avec lui.


by FRIMELDA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Fratrie explosive   Fratrie explosive EmptyMar 7 Nov - 20:55



❝Fratrie explosive❞
Mikael & Doug
Il manquait plus que ça un p'tit père couteau à la main. Au départ j'avais pointé son arme sur lui au cas où il soit avec l'autre mais visiblement il avait le même objectif que moi. Je ne l'avais jamais vu à la spc alors quoi  Il était chasseur ? Je ne les portais pas forcément dans mon cœur. C'était d'ailleurs en partie pour ça que je n'avais pas pris la même de montrer le moindre respect. J'avais autre chose à faire que de gérer un papy furieux. "Hors de question, j'étais là le premier. Ta maîtresse d'école t'as jamais dit que c'était pas bien de voler les affaires des autres?" Attend quoi ? J'haussais un sourcil. Je ne m'attendais pas à ce qu'il réponde et insiste. Putain sérieusement les gens n'ont peur de rien maintenant. T'as une arme pointée sur eux ils s'en battent les couilles ! Bon je ne comptais pas lui tirer dessus, pour l'instant, mais s'il devenait trop dangereux ça pourrait arriver, même rien qu'une balle dans la jambe. Et lui ne savait pas ce que j'avais en tête alors pourquoi ne se méfiait-il pas ? "Oh mais si ! Sauf que j'ai toujours été le casse-couille qui n'en fait qu'à sa tête" Il s'approcha, son couteau toujours brandi alors que mon arme était toujours pointée sur lui "Heu... Je... Je préfère aller avec le policier..." putain mais y'avait écrit flic sur mon front ou quoi ? Même en civil j'étais grillé ? Bon d'accord les menottes c'était pas forcément un accessoire très vu chez les non flics . Je repointais mon arme sur le type "Ta gueule." et finalement celui ci venait de se faire relever par le vieux pour se prendre un coup de boule. Sa voix avait d'ailleurs raisonnée en même temps que la mienne pour dire la même chose. Pis c'est vrai merde quoi on peut plus s'embrouiller tranquille ?! "Il va venir avec moi, lui et moi on a des choses à se dire. Alors tu ferrais mieux d'aller te coucher, il est tard pour toi." Ah mais oui bien sûr et j'allais le laisser partir sans broncher ! Il me prenait pour qui celui la ? "Wopopopop !" Alors qu'il commençait à le tirer vers lui je le tirais à mon tour énergiquement pour le refoutre au sol histoire qu'il n'en profite pas pour partir "Laisse tomber t'as bien vu que t'étais trop lent pour ce genre de job, je l'ai récupéré, toi tu l'as laissé t'échapper, alors vas huiler tes articulations, faire un peu de sport pour avoir la forme mais en attendant laisse faire les grands gaillards" cette fois ci mon arme n'était pas plantée sur lui mais sur l'autre au sol. D'ailleurs quand je le vis bouger du coin de mes yeux je tirais sans regarder, je savais juste que j'étais pointé sur le bas de son corps, et visiblement vu son cris il avait du la prendre. Je tournais la tête vers lui et le regardais se tenir douloureusement la jambe "Au cas où tu l'aurais pas compris faut pas bouger, t'attend gentiment, tu vois bien que je suis en train de parler" c'est pas vrai j'étais entouré d'inconscients ou quoi ?
©️ Pando


Aucune délicatesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Fratrie explosive   Fratrie explosive EmptyMar 7 Nov - 21:56



Fratrie explosive


Doug & Mikael




"Wopopopop !" Fit-il avant de me reprendre le gars de mon père et de le rassoir par terre. Mais merde je vais devoir le tabasser lui aussi? "Laisse tomber t'as bien vu que t'étais trop lent pour ce genre de job, je l'ai récupéré, toi tu l'as laissé t'échapper, alors vas huiler tes articulations, faire un peu de sport pour avoir la forme mais en attendant laisse faire les grands gaillards" Mais il commence à me chauffer celui-là! C'était quoi son soucis? Pourquoi il voulait autant ce mec? Il pouvait pas le vouloir plus que moi en tout cas! Pis en plus c'est un boulet, donc si je lui arrache un ongle, il va me dire tout ce que je veux, et dans le pire des cas, il en a dix j'ai le temps de m'amuser. ça fait longtemps que j'ai pas arraché un oeuil à la petite cuillère chauffée au briquet. En général quand ils se rendent compte que je ne plaisante pas, ils passent à table avant l'arrivée de la redoutable petite cuillère. Et celui-là n'allait pas faire exception ! Je suis d'accord que les poulets protègent aussi les mutants, mais si celui-là me fait chier, j'avais toujours mon flingue dans le cas échéant. Le larbin essaya de bouger, et il se pris une balle en pleine cuisse. Joli coup je dois avouer. Finalement ce flic était plus couillu qu'il n'en avait l'air. "Au cas où tu l'aurais pas compris faut pas bouger, t'attend gentiment, tu vois bien que je suis en train de parler" Je dois bien reconnaître qu'il m'arracha un rictus.

"Pourquoi ils t’intéresse tant que Aaaaaah j'ai maaaaaaal... Au secouuuur" Il pris de ma part un coup de pied dans la mâchoire "TA GUEULE! Ma voie avait encore raisonné avec celle du flic, décidément. "Je disais dooonc... pourquoi il t'intéresse tant que ça? Moi j'ai besoin d'informations qu'il détient. Me dit pas que tu chercher Rivers toi aussi? Si non je vais vraiment devoir te casser la gueule. J'ai pas du tout envie de te revoir sur ma route." Je sortis mon couteau et le fis tournoyer dans ma main avant de m'accroupir devant ma cible. Je m'adressais quand même encore une fois au poulet "Alors maintenant si tu veux bien laisser les grandes personnes discuter, va faire des coloriages."



by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fratrie explosive   Fratrie explosive Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Fratrie explosive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: le hors-jeu. :: les rps :: les rps abandonnés-
Sauter vers: