AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Blythe

member + join the evolution.
Messages : 336
Inscrit(e) le : 31/10/2017
Points : 1543
Avatar : nanda schwarz/evan peters
âge du perso : 21 ans
Emploi : Préposée de morgue/étudiant(e)/barman
MessageSujet: the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}   the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael} EmptySam 4 Nov - 1:29




mikael // alex.

the risk i took was calculated, but man am i bad at math.


Même si Alex n’était pas quelqu’un de particulièrement sportif, il lui arrivait, parfois, de faire de l’exercice. Bon, pas souvent, mais quand son corps commençait à trop s’enrober de gras, il fallait bien faire quelque chose. En effet, même si ces transformations intempestives consommaient de l’énergie, elles ne faisaient pas maigrir, en tout cas pas vraiment. En tout cas pas assez pour qu’avec toutes les conneries qu’Alex ingurgitait, il garde une ligne correcte. Et les calories ingérées n’étaient pas éliminées d’un corps à l’autre. C’était la raison qui amenait Alex à la salle de sport ce jour là.

 Vêtu d’un simple t-shirt noir et d’un short bleu marine, avec des baskets assez basiques, dans son sac une tenue de rechange au cas où. Evidemment, après un moment de course sur le tapis roulant, Alex regrettait les burgers, les bières, les clopes et les joints. Et tout le reste. Il était en sueur, soufflant comme un bœuf, en train de se jurer de ne plus jamais manger une once de fromage fondu. Bon, bien sûr, c’était des résolutions en l’air. Mais il fallait bien se donner du courage lorsqu’on avait les poumons en feu et des crampes plein les jambes.

 Après avoir souffert sur le tapis de course, il souleva quelques altères. Et puis ce fut le moment où il n’en pouvait plus. Alors, après avoir vaqué et erré dans la salle de sport, observant la faune locale, écoutant les grognements d’efforts des uns et les cris d’encouragement des autres, il se rendit au vestiaire. Une fois débarrassé de ses vêtements, la serviette autour de la taille, il se dirigea vers les douches, muni de son fidèle savon à ne pas faire tomber, de préférence. L’eau brûlante sur son corps meurtri et imbibé de toxines lui arracha un grognement de bien être. Il commença à se savonner tranquillement, et puis ça arriva. Comme d’habitude, sans qu’Alex ne puisse rien contrôler. Il sentit son corps se transformer en elle sous ses doigts. Les hanches s’arrondissaient, les cheveux poussaient, le nez se raccourcissait, la colonne vertébrale raccourcissait. Ça n’était pas douloureux mais c’était toujours une expérience particulière, parfois plus éprouvante que d'autres.

 Et soudain, Alex était une fille. Elle sentit immédiatement le léger changement d’humeur qui accompagnait souvent la transition d’une version à l’autre. Une fois passé le doux entrelacement d’un Alex dans l’autre, elle releva la tête. Elle était encore seule, mais ça n’allait pas durer longtemps. Elle était nue, trempée, pleine de savon. Elle se dépêcha de se rincer, et s’enroula dans la seule serviette qu’elle avait pris. Son énergie l’avait quittée et c’est sur des guibolles tremblotantes, trempée et frissonnante qu’elle sortit des douches pour se diriger vers son sac. Bon. Il fallait soit s’habiller en vitesse et partir, ce qui risquait d’être compliqué, soit passer subrepticement dans le vestiaire des femmes. Ce qui était compliqué aussi. Ughhh… Alex poussa un soupir, presque un grognement de frustration en se massant les tempes tandis que son autre main tenait sa serviette étroitement enroulée autour de son buste. La dernière chose dont elle avait envie, c’était de se retrouver dans un corps de femme au milieu d’hommes nus. Heureusement, pour l’instant elle était seule. Ou plutôt… Le léger bruit d’un objet creux tombant sur le sol l’alerta. Un peu plus loin, au coin de la rangée de casiers, il y avait quelqu’un. Comment ne l’avait elle pas vu auparavant ? Enfin, au moins il ne l’avait pas vue à poil. Enfin, elle l’espérait. Son cerveau s’enclencha à toute vitesse et elle balbutia la première chose qui lui vint à l’esprit. « Euh. Me suis perdue. »

love.disaster


Dernière édition par Alex Blythe le Dim 5 Nov - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t174-im-a-bad-influence-bu
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}   the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael} EmptySam 4 Nov - 11:27



► BOSTON Roslindale
the risk i took was calculated. but man, am i bad at math.
Alex & Mikael


Après mes mésaventures avec mon père, cette année que j'ai passé enfermé sous la torture, je n'étais plus que l'ombre de moi même. Il a fallut que je me reprenne, à l'hôpital, on me traitait comme si j'étais déjà mort, mais ils ne savaient pas qui j'étais. J'ai fini en fauteuil roulant, puis j'ai réappris à marcher avec des béquilles, j'avais eu une fracture du radius, le coude démis, et donc les ligaments détendus, j'avais perdu des dents, j'avais eu les os métacarpiens fracturés aussi, ça avait demandé de la micro-chirurgie, j'avais eu une broche à la jambe aussi et ils m'avaient également pété un petit os dans la cheville, je crois que ça ils ne l'avaient même pas fait exprès... Bref on m'avait confié un médecin pour la rééducation, mais comme j'étais odieux avec lui, il m'a confié à quelqu'un d'autre, et ainsi de suite. J'en ai eu 4 comme ça. J'ai fini par me rééduquer tout seul chez moi, et sur le terrain. Mais je ne devais pas oublier que j'ai quand même eu 40 ans. Je suis vieux pour le métier que je fais, et je ne dois donc pas négliger mon corps et ce qu'il a vécu pour son âge. Il parait qu'il faut se méfier des vieux dans un métier dangereux.

Bref pour tout ce qui est de me maintenir à un bon niveau, j'avais pris un abonnement à la salle de sport. Ouep, genre une salle avec des gens partout qui font les beaux sur des machines, et d'autres gars maigrichons qui viennent juste pour voir les nana faire du squat. C'était la première fois que je venais dans cette salle là, dans la dernière j'avais eu une altercation avec un gamin. Il devait avoir 27 ans et avec sa tonne de muscle il se croyait plus malin que moi ! Sauf que quand t'as une tonne de muscles, tu perds complètement ta souplesse. Grave erreur. Bref je me retrouvais dans cette salle là, je ne savais même pas où était le vestiaire de la testostérone. Je voyais au bout du couloir un gars en sueur sortir, parfait, j'allais le suivre il allait sûrement vers les douches, donc le vestiaire. Je  gardais mes distances, je n'avais aucune envie de me retrouver dans une quelconque discussion stérile. Il entra dans le vestiaire et j'y entrais quelques secondes plus tard, il n'avait pas perdu de temps et avait sauté dans la douche, je restais le plus loin possible. Dans mon ancienne salle de sport, même quand j'étais à 5 mètres de quelqu'un, il venait m'engager la conversation ! Je me demande vraiment ce qu'ils ont les gars des salles de sport à être tellement sociables entre eux ! Laissez moi ruminer dans mon coin par pitié ! Je me regardais dans un miroir au dessus des lavabos, j'avais une salle tête, la nuit avait été longue et je n'avais pas forcément bien dormis. Je me passais un peu d'eau sur le visage pour essayer de le réveiller un peu, avant d'entendre le gars sortir de sa douche pour courir jusqu'à son sac. Il avait du oublier son slip. Je ne tournais même pas la tête vers lui, je ne voulais pas qu'il vienne me parler de la toute nouvelle machine ou de pot de protéine, ou bien même des nana qui font du squat.

Ses pas se rapprochaient et je ne pu cette fois-ci me retenir de tourner la tête vers lui. Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'était de voir une femme! J'avais bien suivi un homme? Je jetais un rapide coups d’œil aux portes des douches, aucunes n'étaient fermées, on n'était que deux dans ce vestiaire ! J'avais suivi un homme en sueur avec les cheveux aux oreilles et surtout bruns, je me retrouve fasse à une blondinette enroulée dans une serviette et qui à l'air toute gênée. En même temps il y a de quoi. Je ne mis pas bien longtemps à comprendre, en même temps, n'importe qui n'aurait pas mis longtemps à comprendre, Elle, ou il je ne sais pas, était mutant. « Euh. Me suis perdue. » Perdu entre le pictogramme petit bonhomme et celui qui a une jupe? Difficile à croire, alors quand elle est perdue, elle prend sa douche pépère? Je n'allais pas y aller par quatre chemins.
"C'est vraiment très dangereux pour toi de te transformer en public, tu ferrais mieux d'inverser la tendance et de ré-enfiler ton service trois pièces si tu veux mon avis. Tu as de la chance de ne pas être tombé sur un hunter."
C'était vraiment incroyable tous ces mutants dans cette ville. A woodway on était pas mal nombreux, mais il y avait surtout beaucoup de hunters, mais ici, à Boston, la population mutante est vraiment surprenante.
Bon, si elle n'était pas capable de réinvestir son corps masculin, il allait falloir trouver une solution pour la sortir de là.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blythe

member + join the evolution.
Messages : 336
Inscrit(e) le : 31/10/2017
Points : 1543
Avatar : nanda schwarz/evan peters
âge du perso : 21 ans
Emploi : Préposée de morgue/étudiant(e)/barman
MessageSujet: Re: the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}   the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael} EmptyDim 5 Nov - 15:26




mikael // alex.

the risk i took was calculated, but man am i bad at math.


Le gars avait l’air surpris et confus. Pas tellement étonnant, vu qu’un grand mec brun était devenue une frêle jeune femme blonde. Alex haussa les sourcils en l’entendant lui dire qu’elle ferait mieux de ne pas se transformer en public. Service trois pièces. Hm. L’expression arracha un rictus à la jeune mutante. En revanche, il avait raison. Si ce gars avait été un hunter, à l’heure actuelle, son cerveau serait déjà en train de goutter doucement par la grille d’évacuation des eaux, débordant de son crâne ouvert comme un œuf à la coque. Là dessus, elle était gagnante. Par contre, elle commença à se poser des questions. Qui était ce type ? Il avait une drôle d’allure, fatiguée comme s’il n’avait pas dormi pendant des jours. Et cette expression, Alex la reconnaissait facilement, pour l’avoir vue tant de fois sur les deux visages qui étaient les siens. Elle haussa les épaules et souffla par le nez bruyamment, comme pour démontrer à quel point ce que l’homme venait de dire était stupide. « Non mais sérieux, tu penses vraiment que j’ai fait exprès ? » Elle leva les yeux au ciel, son comportement rappelant étrangement celui d’une adolescente exaspérée par ses parents. « En vrai mec, tu crois pas que si j’avais pu me retransformer je l’aurai fait ? »

 Elle reporta son attention immédiate sur le sac dans lequel se trouvait sa tenue de rechange. Une femme dans les vestiaires des hommes, bon, si elle était habillée, c’était toujours moins grave. Et moins dangereux. « Tourne toi, j’vais pas rester à poil ici, c’est dégueulasse » intima-t-elle à l’homme avant de s’engager dans l’exercice périlleux qui consistait à enfiler ses sous-vêtements sans avoir à ouvrir sa serviette. Le shorty fut mis sans problème particulier, mais pour ce qui était d’un soutien gorge, c’était une autre affaire. Alors elle prit la décision d’enfiler directement un t-shirt. Au pire, elle n’avait pas de gros seins, et ça n’était pas la première fois qu’elle rendait sa liberté primitive à sa poitrine. Elle enfila donc un t-shirt noir par dessus sa serviette, et ses cheveux le trempèrent immédiatement. Dieu merci, elle n’avait pas choisi une couleur claire qui aurait été rendue transparente par l’eau. Elle baissa sa serviette puis l’échangea contre un jean droit tout simple, qui montait assez haut. Elle fit une torsade avec ses cheveux, un chignon, puis les attacha dans cette position plus ou moins bordélique avec un élastique trouvé au fond de son sac.

 Elle fronça les sourcils et se tourna vers l’homme. « C’est bon. » Puis s’assit sur un banc, enfila des chaussettes, et s’interrompit, pensive. « Et puis d’abord t’es qui ? Je t’ai même pas entendu rentrer. » Elle posa son pied sur le sol, et donc dans une flaque qui imprégna sa chaussette. Cela ne fit qu’ajouter à son irritation déjà bien présente. Elle poussa un grognement de frustration avant d’enlever sa chaussette et de la laisser tomber mollement au sol. Elle attrapa sur le banc une de celles qu’elle avait porté en faisant du sport et l’enfila sur son pied, les sourcils froncés, les gestes un peu brusques. Elle lança au mec qui était toujours là à la fixer « Bon, t’as quoi à me regarder comme ça ? T’es pas un hunter alors c’est bon maintenant là. À moins que tu veuilles appeler les flics t’es pas obligé de continuer à me dévisager comme ça. » Elle commença à fourrer ses affaires dans son sac de sport, sortant d’abord les baskets à la bonne taille pour cette forme là. Non mais vraiment, il se prenait pour qui ce type. Evidemment qu'Alex n'aurait pas fait usage de son pouvoir dans un lieu public volontairement, il était con ou quoi? Et puis il n'avait pas à lui donner des conseils ou quoi que ce soit. Chacun se débrouillait comme il pouvait. Alex haussa les épaules, déjà prête à se désintéresser de l'inconnu et à rentrer chez elle.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t174-im-a-bad-influence-bu
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}   the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael} EmptyDim 5 Nov - 17:13



► BOSTON Roslindale
the risk i took was calculated. but man, am i bad at math.
Alex & Mikael


Forcément, elle n'avait pas bien pris mon entrée en scène. Je pensais qu'elle serait capable, en ce concentrant un minimum, de retrouver sa forme mâle. Mais je m'étais trompé. Apparemment, elle ne contrôlait pas la moindre chose. Et elle s'appliqua à me le faire remarquer sur un ton que beaucoup de personnes aurait considérer comme agressif. Mais ça ne m'atteignait pas vraiment, j'avais l'habitude qu'on me gueule dessus, qu'on m'insulte, qu'on tente de me frapper dans le dos... Eh oui c'est ça d'être un entraineur, je suis pas la gentille prof d'art plastique, non moi je suis le gros prof d'eps bien bourrin. Me faire insulter sur mes méthodes sois disant douteuses, c'est devenu monnaie courante pour moi.

Elle alla chercher ses affaires dans son sac, et me demanda de me retourner. Si elle savait, ce n'est pas comme si son corps pouvait réveiller quoi que se soit en moi. Mais bon, si ça pouvait la rassurer. ça me faisait bien comprendre que son apparence n'était pas la seule chose qui changeait en elle lorsqu'elle se transformait. Là je me trouvais devant une vrai femme, soucieuse d'elle, et un peu arrogante, alors que j'aurais pu me retrouver devant un homme moins soigneux et plus chercheur de bagarre? Bref, je ne la connais pas, et je ne le connais pas non plus, mais c'était bien deux personnes différentes, avec le même problème. Quoi qu'il en soit, après qu'elle m’ait demandé de me retourner, je me suis mis devant la porte du vestiaire pour la bloquer avec mon pied. Pas question que quelqu'un rentre. Puis j'entendis un « C’est bon. » Signe que j'avais enfin droit de me retourner. Ce que je fis, avant de m’adosser à la porte pour continuer de bloquer le passage. « Et puis d’abord t’es qui ? Je t’ai même pas entendu rentrer.  T’as quoi à me regarder comme ça ? T’es pas un hunter alors c’est bon maintenant là. À moins que tu veuilles appeler les flics t’es pas obligé de continuer à me dévisager comme ça. » Cette phrase me tira un peu de mon silence qui persistait jusqu'à maintenant. "Tu ne m'as pas entendu rentré parce que tu étais sous l'eau et que tu ne tendais pas assez l'oreille. Il faut que tu sois plus sur tes gardes, tu es sortie sans même savoir si quelqu'un était là. Et pour ce qui est de qui je suis, tu peux m'appeler Roy, et tu peux également te détendre, je vais pas te tuer, ni te violer, ni te dénoncer, alors respire." Elle était très nerveuse et ça n'était pas dur de la comprendre. Mais moi je ne l'étais pas, qu'elle soit un homme ou une femme cela n'y changerai rien. Ce qui serait bête, c'est qu'elle se transforme à nouveau dans les couloirs.
"Dis moi, ça t'arrive souvent? Je veux dire, ça peut arriver deux fois très rapprochées? Je veux bien te couvrir, mais si tu te retransforme au beau milieu de la rue, je t'avoue que j'aurais du mal. Bon, c'était peut-être le moment d'arrêter de passer pour un glandu qui pète plus haut que son cul. Je pense pouvoir quelque chose pour elle. Pour lui. Enfin pour eux quoi je sais pas! Mais oui, si je pouvais l'aider, il fallait que je lui propose. "Ecoute, je te connais pas du tout, mais t'as besoin d'aide avec ton don, faut pas être devin pour le voir. Et je pense pouvoir t'aider. J'ai aidé de nombreux jeunes comme toi par la passé. Je peux continuer. Si tu le souhaite bien sûr." J'étais très sincère, je n'avais pas eu d'élèves depuis longtemps, ça me ferrait le plus grand bien d'entraîner à nouveau des petites têtes blondes. Et de son côté, ils ont tout à y gagner.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blythe

member + join the evolution.
Messages : 336
Inscrit(e) le : 31/10/2017
Points : 1543
Avatar : nanda schwarz/evan peters
âge du perso : 21 ans
Emploi : Préposée de morgue/étudiant(e)/barman
MessageSujet: Re: the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}   the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael} EmptyJeu 9 Nov - 15:52




mikael // alex.

the risk i took was calculated, but man am i bad at math.


Il commence à expliquer qu’il faut qu’Alex sois sur ses gardes, qu’elle tende plus l’oreille, et blablabla. La jeune femme lève les yeux au ciel et pousse un soupir exagéré. Il manquait plus qu’elle tombe sur un survivaliste en goguette, parti pour lui faire du prosélytisme. Elle ne cache pas son ennui lorsqu’il lui intime de se détendre après l’avoir rassuré sur ses intentions. Elle hausse les épaules avec agacement. « Okay, Roy. De un, tu me dis pas ce que je fais ou non. Et de deux, c’est exactement ce que dirait quelqu’un qui a pour intention de me tuer, violer, etc. Sauf qu’on est dans un lieu public et qu’il y a des gens tout autour donc y’a peu de chance que tu le fasses si t’es un minimum malin. Au pire, si on me choppe, j'aurai un minimum d'emmerdes. Mais si on te retrouve avec mon cadavre à tes pieds, y'a des chances que tu finisses ta vie en prison. »

Ce type l’agace déjà. Elle aimerait bien savoir ce qu’il veut et pourquoi il ne se mêle pas de ce qui le regarde. Elle s’assied sur le banc et enfile ses baskets sans plus prêter d’attention à l’homme qui se trouve non loin. Il l’interroge sur la fréquence des transformations et l’assure à nouveau de ses bonnes intentions. Elle se redresse et le fixe un instant. « Ça te regarde pas, et je t’ai pas demandé de me couvrir, okay ? Je suis une grande fille. » Clairement, elle n’a aucune envie de se lier d’amitié avec ce soi-disant bon samaritain. À moins qu’il n’ait une pilule miracle qui lui permette de contrôler sa mutation, ce qu’il a à dire ne l’intéresse pas. Et simplement contrôler, pas supprimer. La raison qu’Alex a pour ne pas s’être fait vacciner, c’est tout bonnement qu’à présent, vivre sans Ira lui paraît impossible, insoutenable. Il fait partie d’elle depuis ses quinze ans et le faire disparaître serait comme l’amputer d’un membre, la lobotomiser, détruire une partie d’elle. Il en est hors de question.

Il explique qu’il peut aider. Tiens donc. Evidemment. Alex lève de nouveau les yeux au ciel, mais il faut dire que la proposition n’est pas sans intérêt. « Non, en effet, tu me connais pas » crache-t-elle d’abord, toujours sur la défensive. Néanmoins, elle réfléchit et se radoucit un peu, l'espace d'un instant. Y'a quelque chose de louche malgré tout. « Et puis d’abord comment tu veux m’aider ? Et combien ça va me coûter ? Et pourquoi je devrais te faire confiance ? » En général, les gens bien-pensant comme lui ne font jamais rien gratuitement. Alex les connaît et s’est volontairement éloigné de cette population là. Au moins, les voyous et les désespérés sont tout de suite honnêtes quant à leurs intentions. Alex aimerait ne pas avoir à faire preuve de politesse. Néanmoins, la proposition pourrait valoir le coup et rendre cette double vie un peu plus facile à gérer. Elle fait une moue douteuse et se décide quand même à préciser.

« Si t’essaie de me refiler le vaccin, c’est non. J’ai aucune intention de me séparer de la moitié de moi pour faire plaisir aux rageux. Par contre si t’as une formule magique qui me permet de gérer ça correctement, ça pourrait être cool. Alors je t’écoute. » Elle commence à remettre ses affaires dans son sac et finir de lacer ses chaussures, tout en jetant de temps en temps un regard au gars. Il est sacrément balèze. Il vaudrait sûrement mieux ne pas s’en faire un ennemi, même si y’a peu de chances qu’ils se revoient si Alex refuse la proposition. Et puis d’abord, pourquoi proposerait-il son aide ? Il doit forcément avoir quelque chose à y gagner. Personne ne propose d’aider comme ça, sans raison, sans avoir quelque chose derrière la tête. C’est louche. Peut être que sous son autre forme, la jeune femme ne se serait pas posé de questions, mais là, manque de pot, Roy est tombé sur la moins naïve des deux versions. Alex fronce les sourcils, attendant des explications plus que nécessaire, prête à faire preuve de tout son scepticisme si nécessaire. Elle aimerait surtout sortir de là. Ça sent la sueur, c’est humide et la vapeur d’eau lui fait coller les cheveux au front, et les frisotte encore plus qu’ils ne le sont déjà. Ugh, finalement ça serait peut être pas plus mal qu’elle apprenne à maîtriser sa mutation. Ça lui éviterai au moins les situations comme celle-là.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t174-im-a-bad-influence-bu
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}   the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

the risk i took was calculated. but man, am i bad at math. {Mikael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: le hors-jeu. :: les rps :: les rps abandonnés-
Sauter vers: