AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 mutual thirst (asher)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité

Invité
MessageSujet: mutual thirst (asher)   mutual thirst (asher) EmptyJeu 2 Nov - 23:37

mutual thirst
------------------------------------------------
asher & evi

Elle a besoin de se détendre. Ça fait quelques jours déjà qu'elle erre le coeur serré par le stress qui pèse sur ses épaules. Chaque fois qu'elle fait défiler son fil d'actualité, sur facebook comme sur twitter, ça n'est que pour voir des dizaines d'articles sur les mutants pulluler. Manifestations, odes à la haine, associations de protection, procès, emprisonnements, ça n'arrête pas. Et la jeune femme, derrière son masque de normalité, cache de nombreux recherchés. Mission divine qui lui est tombée dessus, elle a la responsabilité de leur sécurité et elle ne peut pas les trahir. Evi avance, pourtant. Elle garde la tête haute même si son dos se voute de problèmes à régler qui s'entassent et s'entassent. Fière lionne qui se veut infaillible alors que si proche du gouffre. Elle joue avec le feu. Danse avec les loups. Elle sait les hunters de plus en plus fourrés à Boston, ça n'est un secret pour personne et l'home héberge plus d'une proie.

Evi soupire.

Sa vie tourne a présent autour de ce refuge dont elle n'a jamais souhaité l'existence mais qui s'est créé par lui-même. Pseudo havre de paix pour mutants recherchés, elle se félicite, quand même, d'apporter un peu d'humanité à ces gamins, ces rejetés qui n'ont nulle part où aller. Grace serait encore dans la rue si elle ne l'avait pas aidé il y a presque déjà un an. Ou morte. Evi préfère ne pas plus y penser et se regarde dans le miroir. Elle n'aime pas sortir seule. C'est toujours étrange au début de s'engouffrer dans un bar sans cavalier ou sans amie au bras, les premières minutes sont pleines d'ennuis, de solitude aussi. Elle les passe généralement à observer la salle avant que finalement quelqu'un ne l'aborde. Souvent des hommes, sans surprise. Sa petite robe noire lui plait, manches longues qui contrastent avec un dos nu dont elle raffole : la journée avait été suffisamment clémente pour qu'elle s'octroie simplement cette robe, ainsi que son perfecto en cuir noir pour sortir. Été indien ou réchauffement climatique, elle tend pour la deuxième option en enfilant ses bottines noires en cuir également puis claque la porte derrière elle.

La nuit est fraîche.

Mais elle frissonne à peine lorsqu'elle se dirige à pied vers ce bar qui n'est pas loin de chez elle, suffisamment pour qu'il soit le premier à lui venir à l'esprit lorsqu'elle décide de prendre un verre, ou deux, en la compagnie d'inconnus. Elle connait le staff de vue, est considérée comme une habituée ou presque : on sait qu'elle vient au moins une à deux fois par mois entre ces murs écouter la musique des années quatre-vingt et remballer des hommes alcoolisés qui pensent pouvoir la charmer. Quelqu'un d'autre occupe ses pensées mais elle est trop fière pour l'admettre, elle ne court pas après les hommes Evi. C'est même généralement l'inverse. Lorsqu'elle entre dans le bar, celui-ci est blindé : pas étonnant pour un samedi soir, et l'heure tardive y fait, rush de soirée. Elle soupire et enlève sa veste, attirant quelques regards lorsqu'elle dévoile par la même occasion ses courbes mais elle n'y prête pas attention cherchant déjà des yeux un visage familier.

Bingo.

Il n'est pas difficile à trouver. Par sa taille il dénote et ses larges épaules semblent engloutir la jeune femme rousse à qui il parle, un verre à la main. Un sourire s'étire sur ses lèvres pulpeuses et Evi se dirige lentement vers le bar, d'un pas pourtant assuré, démarche arrogante. Y'a son coeur qui bat, qui s'emballe soudainement quand elle passe l'air de rien près de lui et commande un verre discrètement quelques mètres plus loin le laissant, pour l'instant, avec ce date à qui elle n'accorde aucun regard. Et quand elle est servie, elle prend son gin tonic et va s'assoir en face d'eux, de l'autre côté du bar. D'abord, elle se contente de les observer mais quelque chose chez elle se serre et se tord lorsqu'elle la voit poser sa main sur son bras l'air de flatter Asher. D'humeur joueuse, elle décide de s'amuser un peu : dans un élan impulsif, elle utilise son pouvoir et la rousse au lieu d'apporter son verre à ses lèvres outrageusement maquillées le verse entièrement sur sa propre robe auparavant blanche. Un geste inexpliqué pour la rousse, un jeu pour Evi. Elle la voit s'excuser, ne plus savoir où se mettre et puis se diriger vers les toilettes du bar certainement pour nettoyer sa robe quelques minutes. C'est sa fenêtre d'ouverture et Evi se déplace nonchalamment jusqu'à Asher, prenant la place de la rousse alors qu'il a le dos tourné. "Ton date a l'air d'être maladroite." dit-elle le ton sérieux, mais les yeux pétillant de malice. Elle sait qu'il sait. Quelque chose que seul lui peut comprendre. Un sourire nait fébrilement sur ses lèvres avant de mourir tandis qu'elle prend une gorgée de sa boisson alcoolisée.  
Revenir en haut Aller en bas
 

mutual thirst (asher)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: le hors-jeu. :: les rps :: les rps abandonnés-
Sauter vers: