AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Carmini

member + join the evolution.
Messages : 47
Inscrit(e) le : 01/11/2017
Points : 559
Avatar : Sophie Turner
âge du perso : 26 ans
Emploi : mère au foyer
MessageSujet: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 10:19

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Je ne sais pas pourquoi j’étais devant cette porte avec Alexandre dans mes bras … Enfin si, je le sais … Mais maintenant que je suis là, j’hésite. J’ai peur. Peur de quoi ? Du rejet. Je fixe longuement le bois de la porte et je soupire. Il y a quelques heures de ça, j’avais pris la décision de d’amené Alexandre a son père … J’ai peur de lui faire du mal. Dès que j’ai peur, que je suis en colère, je sens mes pouvoirs ce déclenché et je ne veux pas que mon fils soit en danger … Je suis un trop gros danger pour lui, trop dangereuse pour qu’il reste avec le monstre que je suis. Ce petit ange, la seule chose que j’ai pu faire de bien sur cette terre … Mon cœur ce serre quand j’imagine ma vie sans lui, sans ses rires, ses petits yeux. Ma main toc doucement à la porte et je serre Alexandre dans mes bras alors qu’il gazouille avec sa tétine dans la bouche. Je tremble, mes yeux s’embrume de larmes quand la porte s’ouvre. Je murmure doucement un « Salut … » alors qu’Alexandre fixe Acacio.

J’ai honte de moi, j’ai mal au ventre de me retrouver face à face avec lui, moi qui l’aime toujours autant … Je soupire, tentant de me rassurer, de me reprendre … Je dois être forte. Pour Alexandre. « On peut parler … ? Je … J’ai quelque chose à te dire. » Je remarque qu’Alexandre ne dit plus rien, plus un mot et ne cesse de fixer son père. Quand Alexandre est venu au monde, pendant un moment, j’ai oublié tout. Acacio, son père, ma famille. Il ne me rester que ce petit bout aux yeux bleus. J’ai pleuré de joie alors que le médecin me la mit dans les bras. J’étais heureuse, enfin ça a duré qu’un temps … J’aimais toujours autant mon fils mais j’étais seule, totalement seule avec cette peur constante d’être un danger pour mon fils. J’ai eu alors l’idée de laisser Alexandre à son père … Peut-être qu’avec lui, il serait en sécurité, avec tout ce qu’il a besoin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t163p10-camille-elena-carm
Acacio Mordho

member + join the evolution.
Messages : 315
Inscrit(e) le : 30/10/2017
Points : 4224
Avatar : Dylan o'brien
âge du perso : 27 longues années écoulées.
Emploi : Etudiante en management, héritier de la boite de son père.
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 10:47

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Journée de plus…Antigone est partie au travail et moi, je relis les cours que j’ai manqué. Ma vie, elle tourne à l’envers, comme un manège en dysfonctionnement. Merveilleux. Plus le temps passe et plus j’ai l’impression que je vais finir la tête dans le mur, ou encore, dans un asile de fou. Ça ne m’étonnerait pas. Couché dans le canapé du salon de la villa, je lis les notes d’un ami qui m’a prêté celles-ci, recopiant celles-ci sur l’ordinateur, histoire dans une avoir une trace. Je me dois d’exceller, étant l’héritier de la boite de mon paternel. Alessio, il n’a pas voulu reprendre les rênes, de ce fait, c’est à moi de jouer. Je suis assez doué, c’est une certitude, mais je ne suis pas non plus un génie dans l’âme. D’ailleurs, en ce moment, mes notes sont merdiques. Peut-être parce que je bois énormément ou encore, parce que je sors, que je succombe à la luxure d’un corps ou d’un autre. Tendant la main vers ma tasse de café, j’en bois quelques gorgées lorsque quelqu’un toc à la porte. Curieux, je fronce les sourcils. Je n’attends personne. Uriel est au boulot, Antigone aussi et mes amis sont en train de vaguer à leurs occupations. Poussant un long soupire, je me redresse, déposant mon portable sur la table de nuit. Le chien de ma meilleure amie et colocataire me suit jusqu’à la porte d’entrée. Heureusement pour ce clebs, j’aime la compagnie des animaux…Puis, le chien est assez gentil en soit, enfin, la chienne vu que c’est une demoiselle. Ni une, ni deux, j’ouvre la porte et là…je reste complètement immobile. Camille…Sauf que ce n’est pas elle que je regarde, non, c’est l’enfant qu’elle porte dans ses bras. Un brun aux yeux bleus, comme sur cette photo qu’elle m’avait envoyée. Alexandre.

« Salut… » Je ne réponds pas, levant lentement les yeux vers elle, toujours une main sur la porte. Mon regard croise le bleu des siens et je sens ma gorge se serrer. Cette fille, elle m’a brisé, elle m’a fait sombrer. Je l’aimais plus que tout au monde, mon univers, il ne tournait qu’autour d’elle. D’ailleurs, ma meilleure amie n’a jamais aimé Camille, étant jalouse d’elle…chose que je sais à présent suite à notre discussion quelques jours auparavant. « On peut parler … ? Je … J’ai quelque chose à te dire. » Ah ben c’est la meilleure ! « Tiens, maintenant tu veux parler ? » Ma voix, elle est claquante, elle est froide. Néanmoins, étant donné que mon fils était avec elle, je ne pouvais aisément pas la laisser dehors. J’ouvre un peu plus la porte et m’écarte, observant de nouveau l’enfant dans les bras de sa mère. Moment tant redouté qu’est cette rencontre, ces retrouvailles. Je ne sais pas trop ce dont j’ai envie..Gueule dessus, l’envoyer chier, la dégager de chez moi. Putain, je sais que je l’aime toujours, mais mon cœur brisé se souvient encore de la morsure de cette violente douleur. Refermant la porte derrière elle, je lui indique le salon. Depuis notre rupture j’ai déménagé, vendu l’appartement, trop de souvenirs. « Tu veux quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t125-lux-tenebris-acacio
Camille Carmini

member + join the evolution.
Messages : 47
Inscrit(e) le : 01/11/2017
Points : 559
Avatar : Sophie Turner
âge du perso : 26 ans
Emploi : mère au foyer
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 11:05

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Je me doutais que je serais mal reçu. Heureusement que sa folle furieuse qui lui sert de meilleure amie n’est pas là … De toute façon, il vaut mieux qu’elle ne soit pas là, vu la haine que j’éprouve, elle serait déjà a terre avec les veines de bouché. Je le fixe un moment alors qu’il fixe notre fils … Il me laisse entrer non sans me répondre d’une voix froide. « Tiens, maintenant tu veux parler ? » Je serre Alexandre contre moi et entre. J’avance dans le salon en tentant de reprendre le contrôle de moi-même. « Tu veux quoi ? » Je soupire et me tourne vers lui « Ce sera rapide puisque je gène. » La rage monte en moi. Il me hait pour une chose que j’ai été obligé de faire. Je craque alors que les larmes coulent alors seules sur mes joues. « Mon gène s’est activé. Je suis un énorme danger pour notre fils. » J’appuis bien sur le nôtre. « J’aimerais qu’il reste avec toi ou tes parents. Ton père sait déjà que tu es papa puisque … C’est à cause de lui que je suis partie. Crois-moi ou pas, je m’en fiche à présent, je n’ai plus rien à perdre ni à gagner puisque je vois que l’autre a rapidement pris ma place. »

J’ai toujours était jalouse de la place qu’Antigone a dans la vie d’Acacio. Et je ne vais pas me privé à présent pour être froide et méchante … « Quoi que tu penses de moi, ça m’est égale. Je pense à la santé d’Alexandre avant tout … Et tu es le seul en qui j’ai confiance. J » suis trop dangereuse pour qu’il reste avec moi … » Je n’y vais pas par quatre chemins, je n’ai pas envie de rester plus longtemps ici … J’ai trop mal, je souffre trop de cette proximité que j’ai avec lui. Et ça me déchire d’abandonner mon fils ainsi … J’ai peur pour lui mais surtout, peur qu’il m’oublis, qu’il ne sache plus qui est sa mère … Je regarde Alexandre qui ne bouge pas et je souris doucement. « Il est comme son père … Adorable. Attachant … Il est ce que j’ai de plus précieux au monde … Et je l’aime de tout mon cœur. » Je regarde Acacio. « Tu veux le prendre dans tes bras ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t163p10-camille-elena-carm
Acacio Mordho

member + join the evolution.
Messages : 315
Inscrit(e) le : 30/10/2017
Points : 4224
Avatar : Dylan o'brien
âge du perso : 27 longues années écoulées.
Emploi : Etudiante en management, héritier de la boite de son père.
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 11:30

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Je l’observe entrer, évitant son regard, évitant de poser mes yeux sur elle. Je ne veux pas me souvenir, je ne veux pas ressentir de nouveau cette souffrance dont elle est la seule responsable. Elle aura beau inventer toutes les excuses du monde, je refuse de la croire, je refuse de retomber dans le piège. Elle va de nouveau retrouver l’Acacio méchant et agressif de ce couloir où notre amour à germer. « Ce sera rapide puisque je gène. » « Effectivement, toi tu gênes, lui non ! » Dis-je en montrant le bébé d’un signe de la tête. Je n’ai rien contre mon fils…mon fils…Putain, me dire ça me fou une trouille bleue. Comment pourrais-je assumer un enfant ? Comment pourrais-je accepter d’être père alors que je bois comme un trou, que je couche à gauche et à droite ? Comment pourrais-je être père à vingt-sept ans ? « Mon gène s’est activé. Je suis un énorme danger pour notre fils. J’aimerais qu’il reste avec toi ou tes parents. Ton père sait déjà que tu es papa puisque … C’est à cause de lui que je suis partie. Crois-moi ou pas, je m’en fiche à présent, je n’ai plus rien à perdre ni à gagner puisque je vois que l’autre a rapidement pris ma place. » Croisant les bras, je m’appuie contre le mur. Ses larmes, elles ne me font absolument rien…Ouai, moi aussi j’ai pleuré et putain, j’en ai même hurlé tellement la souffrance était pénible à gérer. Mais elle, où était-elle lorsque je crevais sur place ? Lorsque je perdais le contrôle au point de tuer un mec dans une ruelle ? Où était-elle lorsque mon cœur se déchirait, lorsque mes yeux gonflaient à cause de la peine éprouver ? Où était-elle lorsque l’homme qu’elle aimait était en train de sombrer ?

« Quoi que tu penses de moi, ça m’est égale. Je pense à la santé d’Alexandre avant tout … Et tu es le seul en qui j’ai confiance. J » suis trop dangereuse pour qu’il reste avec moi … » Le seul en qui elle a confiance ? « La bonne blague ! » Ouai, parce que je ne la crois pas…enfin, certes, je peux concevoir qu’elle soit dangereuse, mais pour le reste, c’est pas mon problème. « Ne mêle pas mon père à ça ! TU es partie et en plus tu étais enceinte ! Tu te ramènes comme une fleur pour me demander de garder Alexandre ? Tu me lâches que tes gènes se sont activés ? T’as cru que c’était Noël Camille ? T’as cru que j’étais ton petit chien, qu’en sifflant, j’allais rappliquer ? Putain, arrêtes de pleurer, ça fonctionne pas avec moi…et c’est quoi cette idée du « on m’a remplacé » ? Tu serais pas partie, quelqu’un d’autre n’aurait pas pris place dans mon lit…d’ailleurs, pour te dire la vérité, je change chaque nuit ! » Je la regarde froidement, menaçant. Ouai, je n’ai pas peur d’elle, néanmoins, par respect pour l’enfant qu’on a ensemble, je ne lève pas la voix. « Il est comme son père … Adorable. Attachant … Il est ce que j’ai de plus précieux au monde … Et je l’aime de tout mon cœur. Tu veux le prendre dans tes bras ? » Poussant un long soupire, je suis tiraillé entre l’envie de lui dire non, et l’envie de le prendre dans mes bras. Si elle est vraiment dangereuse, puis-je risquer de lui laisser Alexandre ? Mais moi…moi je le suis également, je ne suis pas stable…au pire, ouai, je le confierais à ma mère, elle saura quoi faire.

« Ouai… » Dis-je simplement, approchant de l’enfant. Une fois dans mes bras, je remarque que ce gosse est franchement léger, presqu’une poupée, enfin, plus grande quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t125-lux-tenebris-acacio
Camille Carmini

member + join the evolution.
Messages : 47
Inscrit(e) le : 01/11/2017
Points : 559
Avatar : Sophie Turner
âge du perso : 26 ans
Emploi : mère au foyer
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 11:50

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Je le fixe alors que je tremble de rage. « Ne mêle pas mon père à ça ! TU es partie et en plus tu étais enceinte ! Tu te ramènes comme une fleur pour me demander de garder Alexandre ? Tu me lâches que tes gènes se sont activés ? T’as cru que c’était Noël Camille ? T’as cru que j’étais ton petit chien, qu’en sifflant, j’allais rappliquer ? Putain, arrêtes de pleurer, ça fonctionne pas avec moi…et c’est quoi cette idée du « on m’a remplacé » ? Tu serais pas partie, quelqu’un d’autre n’aurait pas pris place dans mon lit…d’ailleurs, pour te dire la vérité, je change chaque nuit ! » Je pose doucement le petit dans ses bras avec son hochet et je recule. Je dois me maîtriser, je ne dois pas faire de mal à mon fils ou … a ce débile qui me hurle dessus. Il pense que ça a été facile de partir, de jouer la pétasse de service !? « Tu crois que je mens, très bien. Tu ne te demandes pas pourquoi j’ai préféré garder un enfant d’un mec que j’ai prétendu n’avoir pas aimer, avoir joué avec lui ? Réfléchis à ça. Mais c'est pas grave, c'est tellement plus facile de jouer la méchante que de te faire voir la vérité, j'adore ça. Et fait ce que tu veux de ton cul Acacio, j’en ai plus rien à foutre. De toi ou même de moi. Tu féliciteras ton père … Il a fait pire que le mien. Et si tu ne me crois pas, tiens. » J’ai étais plus méchante que je l’aurais voulu mais ses dernières paroles m’ont brisé le peu d’espoir qui rester en moi. Je lui balance un relevé de compte, le mien, avec la somme de 20.000 dollars que son père m’avait versé pour partir. « Que ta pétasse de meilleure amie ne touche pas à Alexandre, elle ne l’embrasse pas, ne le prend pas dans ses bras ou je me ferais une joie d’utiliser mes pouvoirs sur sa petite tronche. »

J’étais une tout autre Camille … Froide, sans envie de vivre. La seule chose qui me tenait encore à cette terre était le petit être qu’Acacio tenait dans ses bras. « En fait, c’est une erreur. Une énorme erreur. De toute façon, je n’aurais jamais dû reprendre contact avec toi. J’aurais dû partir quand ton père me la demander mais faut croire que j’étais trop stupide ou trop amoureuse. Nous deux ça n’auraient jamais pu marcher. Ta pétasse ne m’aimait pas, tes parents ne m’aimaient pas et je me demande si … Tu m’as réellement aimer toi aussi. » Je me rapproche de lui. « Je vais garder Alexandre avec moi, tu entendras plus parler de nous … Et évite d’en parler à ta famille … On existe plus … Ce qui ne seras pas très difficile pour toi je pense. » Oui, j’ai étais à nouveau méchante … Mais c’était pour me convaincre moi que je ne l’aime plus, que je dois disparaître … Mais tout ce que je réussi c’est … Me faire encore plus de mal. Je ne pleure pas ou du moins, j’essaie … Au fond de moi, j’aurais aimé que tout ce passe autrement. Que mon fils puisse vivre avec son père et sa mère, qu’Acacio me croit et comprenne pourquoi j’ai fui … Mais je ne suis pas dans le monde des bisounours …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t163p10-camille-elena-carm
Acacio Mordho

member + join the evolution.
Messages : 315
Inscrit(e) le : 30/10/2017
Points : 4224
Avatar : Dylan o'brien
âge du perso : 27 longues années écoulées.
Emploi : Etudiante en management, héritier de la boite de son père.
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 12:05

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Nous sommes tous les deux en colère et pourtant, ma vision des choses est sombre, est violente. Elle a fait de moi l’homme que je suis, une ombre sans âme, sans plus de respect pour quiconque. Ouai, j’enchaîne les conquêtes, je me plonge dans la luxure pour oublier son regard bleu, pour oublier son odeur…Je veux tout oublier. Putain, j’aimerais tellement oublier. Mais c’est impossible. Elle a choppé quelque chose que personne n’avait capturé avant, mon cœur. Là est la bien triste vérité, amoureux, je le serais toujours. « Tu crois que je mens, très bien. Tu ne te demandes pas pourquoi j’ai préféré garder un enfant d’un mec que j’ai prétendu n’avoir pas aimer, avoir joué avec lui ? Réfléchis à ça. Mais c'est pas grave, c'est tellement plus facile de jouer la méchante que de te faire voir la vérité, j'adore ça. Et fait ce que tu veux de ton cul Acacio, j’en ai plus rien à foutre. De toi ou même de moi. Tu féliciteras ton père … Il a fait pire que le mien. Et si tu ne me crois pas, tiens. » J’allais répliquer lorsqu’elle me balance un relevé. L’attrapant d’une main, tenant notre fils dans mon autre bras, j’observe celui-ci. Et là, je me crispe…Putain, j’en ai marre. Marre que mon père soit un enfoiré de première, qu’il s’immisce dans ma vie. Néanmoins, je ricane froidement. « T’as donc choisi l’argent à ta famille… » Ouai, en me jetant la vérité en pleine gueule elle ne faisait pas qu’arranger son cas…elle a préféré l’argent à moi, à notre vie, notre amour, notre famille. « Je vaux donc 20.000 dollars à tes yeux… » Cette fois-ci, ma voix tremble légèrement et pas à cause de la rage non, mais de la peine. Je suis monnayable…

« Que ta pétasse de meilleure amie ne touche pas à Alexandre, elle ne l’embrasse pas, ne le prend pas dans ses bras ou je me ferais une joie d’utiliser mes pouvoirs sur sa petite tronche. » Antigone et Camille ne se sont jamais entendue, ce n’est pas nouveau, mais je ne laisserais ni l’une, ni l’autre s’attaquer mutuellement… « D’où tu me donnes des ordres Carmini ! T’as rien à m’interdire, t’as perdu ce droit en prenant ce pognon et en te barrant ! Putain, en réalité, t’es qu’une fille superficielle ! » Je lui relance son papier à la gueule. Mon père, il va m’entendre, il va m’oublier…mais ça, je m’abstiens de le lui dire. « En fait, c’est une erreur. Une énorme erreur. De toute façon, je n’aurais jamais dû reprendre contact avec toi. J’aurais dû partir quand ton père me la demander mais faut croire que j’étais trop stupide ou trop amoureuse. Nous deux ça n’auraient jamais pu marcher. Ta pétasse ne m’aimait pas, tes parents ne m’aimaient pas et je me demande si … Tu m’as réellement aimer toi aussi. Je vais garder Alexandre avec moi, tu entendras plus parler de nous … Et évite d’en parler à ta famille … On existe plus … Ce qui ne seras pas très difficile pour toi je pense. » Et là, c’est la guerre…Je recule, l’empêchant de reprendre son fils, notre fils. Mes yeux changent de couleurs, devenant d’un noir profond, signe que mon pouvoir risque de la percuter de plein fouet si elle approchait davantage. « T’approche pas, c’est un conseil ! Tu veux me l’enlever alors que c’est mon fils ? Ma grande, joue pas à ça ! Et ne me lâche surtout pas que je ne t’ai pas aimé ! » Non mais, pour qui se prend-t-elle ?

« Putain t’es quand même gonflée ma grande ! Tu te barres pour de l’argent, tu m’abandonnes pour du pognon et tu oses m’en mettre plein la gueule ? Mais à ta place, je baisserais les yeux et je la fermerais ! Je t’aimais comme un fou Camille et ouai, comme un con, je t’aime toujours, mais t’es qu’une putain de meuf superficielle qui m’a échangé contre une somme d’argent ! Tu m’as privé de mon enfant, tu m’as privé de son évolution et là, tu veux le reprendre alors que tu viens de me dire que t’étais dangereuse ? Oh non, non, non, non, ça fonctionne pas comme ça ! Et crois-moi, te la joues pas ainsi, sinon j’engages des avocats et je te retire la garde ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t125-lux-tenebris-acacio
Camille Carmini

member + join the evolution.
Messages : 47
Inscrit(e) le : 01/11/2017
Points : 559
Avatar : Sophie Turner
âge du perso : 26 ans
Emploi : mère au foyer
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 12:31

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Oui j’avais choisi l’argent … Mais pas pour cette raison. J’avais accepté car il savait tout de ma famille et m’avait menacé de tout dire à Acacio. Je n’en avais rien à faire de cet argent, de toute façon, il ne m’avait servi que pour mon fils …  « D’où tu me donnes des ordres Carmini ! T’as rien à m’interdire, t’as perdu ce droit en prenant ce pognon et en te barrant ! Putain, en réalité, t’es qu’une fille superficielle ! » Je prends l’insulte en pleine face, sans bronché … Mais quand je viens pour reprendre Alexandre, son regard se change et je recule aussitôt alors qu’il me cri à nouveau dessus  « T’approche pas, c’est un conseil ! Tu veux me l’enlever alors que c’est mon fils ? Ma grande, joue pas à ça ! Et ne me lâche surtout pas que je ne t’ai pas aimé ! » Je n’avais pas peur pour moi mais pour le petit … « Acacio calme-toi … Tu as Alexandre dans les bras et je te jure que si tu … » Je ne peux même pas finir ma phrase qu’il enchaine  « Putain t’es quand même gonflée ma grande ! Tu te barres pour de l’argent, tu m’abandonnes pour du pognon et tu oses m’en mettre plein la gueule ? Mais à ta place, je baisserais les yeux et je la fermerais ! Je t’aimais comme un fou Camille et ouai, comme un con, je t’aime toujours, mais t’es qu’une putain de meuf superficielle qui m’a échangé contre une somme d’argent ! Tu m’as privé de mon enfant, tu m’as privé de son évolution et là, tu veux le reprendre alors que tu viens de me dire que t’étais dangereuse ? Oh non, non, non, non, ça ne fonctionne pas comme ça ! Et crois-moi, te la joues pas ainsi, sinon j’engage des avocats et je te retire la garde ! »

Je fixe le sol, alors que mes mains tremblent. « Arrête … tu ne sais absolument rien … J’ai passé presque 1 mois à l’hôpital. Je ne voulais plus vivre. Je ne mangeais rien, j’ai failli perdre Alexandre. Alors ne dis plus jamais que je t’ai abandonné pour du fric. Ton bâtard de père … Il m’a menacé. Mais ça t’en a rien à foutre. C’est vrai, c’est ton petit papa chéri. Moi j’ai eu les couilles de fuir ma famille qui m’étouffer. Toi non, tu restes le bon petit toutou à son papa. Tu veux jouer à la vérité fait mal, d’accord. Ouais je suis partie mais les 20.000 dollars sont sur SON compte à lui. Je n’y ai pas touché, j’en veux pas de toute manière. Mais ton père avait un énorme dossier sur moi et ma famille. Maintenant que je suis plus ta copine, j’ai plus a caché … Il m’a menacé de te dévoiler que ma famille, du moins mon père est un mafieux. Alors oui, je suis partie car j’avais peur que tu me déteste et je venais d’apprendre que j’étais enceinte. Mais qu’importe, t’en a rien à foutre de la vérité. Tu préfères la partie où je suis la grande méchante. Ouais je suis la fille d’un grand mafieux de Vérone. Voilà, content !? » Sauf que je n’avais pas prévu que mon pouvoir s’active … Et c’est le pauvre chien qui en prend plein la tronche. Je suis terrifié, je recule et sors de cet appartement rapidement pour éviter à ce pauvre clébard une mort certaine. Je suis assise à terre, dos au mur … Et je fonds en larme. Je pensais que dire tout ça m’aiderait à me sentir mieux … Mais ce n’est pas le cas, je souffre encore plus … J’ai perdu l’homme dont j’étais amoureuse car j’avais peur de ma famille. Je devrais utiliser mes pouvoirs sur moi, ça rendrait service à tout le monde …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t163p10-camille-elena-carm
Acacio Mordho

member + join the evolution.
Messages : 315
Inscrit(e) le : 30/10/2017
Points : 4224
Avatar : Dylan o'brien
âge du perso : 27 longues années écoulées.
Emploi : Etudiante en management, héritier de la boite de son père.
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyJeu 2 Nov - 13:39

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Elle ne comprend pas…Non, elle ne comprend pas qu’elle a fait clairement le mauvais choix, que rien n’est excusable. Elle ne comprend pas que je suis six pieds sous terre, que ma peine me dévore, que je fais du grand n’importe quoi depuis qu’elle m’a abandonné. Ses yeux, son sourire, son corps blotti contre le mien au matin, tout ça j’en rêve encore. Comme un soupçon de souvenirs, comme un arrière-gout amère. Putain, elle pige pas que mon cœur est en perpétuelle souffrance, que j’ai envie de gerber tellement je manque d’air. Je suis un condamné qui marche vers sa potence et tout ça, à cause d’elle et de ses choix merdiques ! « Acacio calme-toi … Tu as Alexandre dans les bras et je te jure que si tu … » Non je ne me calme pas, non je ne veux pas me calmer. Je ne vois pas ce que je suis en train de faire, de ce que je suis en train de dégager. J’ai beau crier, mon fils n’entend rien, privé de son ouïe que je viens momentanément de lui ôter. Rien de grave, rien de douloureux et justement, je pense qu’inconsciemment je l’ai fait exprès pour qu’il évite de pleurer, de s’apeurer devant cette dispute. Ouai, sûrement, par instinct. Etre père ça s’apprend, mais l’instinct paternel, lui, il est inné. Alexandre, il ne pleure pas, il observe, calme, les paupières pratiquement fermées sous la fatigue. Si seulement je pouvais comme lui être insouciant, inconscient des dangers qui m’entourent. Alors ouai, je continue, les yeux complètement noirs. Je ne tremble pas, du moins, je ne pense pas trembler. J’ai tellement la rage contre elle, mais mon cœur me dicte de ne pas la brutaliser, de ne pas lui faire du mal. L’amour peut aider dans certain cas.

« Arrête … tu ne sais absolument rien … J’ai passé presque 1 mois à l’hôpital. Je ne voulais plus vivre. Je ne mangeais rien, j’ai failli perdre Alexandre. Alors ne dis plus jamais que je t’ai abandonné pour du fric. Ton bâtard de père … Il m’a menacé. Mais ça t’en a rien à foutre. C’est vrai, c’est ton petit papa chéri. Moi j’ai eu les couilles de fuir ma famille qui m’étouffer. Toi non, tu restes le bon petit toutou à son papa. Tu veux jouer à la vérité fait mal, d’accord. Ouais je suis partie mais les 20.000 dollars sont sur SON compte à lui. Je n’y ai pas touché, j’en veux pas de toute manière. Mais ton père avait un énorme dossier sur moi et ma famille. Maintenant que je suis plus ta copine, j’ai plus a caché … Il m’a menacé de te dévoiler que ma famille, du moins mon père est un mafieux. Alors oui, je suis partie car j’avais peur que tu me déteste et je venais d’apprendre que j’étais enceinte. Mais qu’importe, t’en a rien à foutre de la vérité. Tu préfères la partie où je suis la grande méchante. Ouais je suis la fille d’un grand mafieux de Vérone. Voilà, content !? » Non mais…c’est quoi cette facilité à se faire passer pour la victime ? Elle veut quoi, une médaille ? Elle veut quoi, que je lui saute dessus en lui pardonnant ce qu’elle a osé faire ? Puis, sérieux, c’est quoi cette histoire de mafia à deux balles ? Comme si j’en avais quelque chose à foutre de sa famille, ou encore de mon père ! Si il y a bien une chose que je ne suis pas, c’est un fils a papa, je pensais qu’elle me connaissait mieux que ça quand même…

Là, elle déclenche son pouvoir et le chien hurler à la mort me faisant sursauter. Instinctivement, je ne vise plus mon fils mais le chien, lui enlevant le sens du toucher et donc, de ressentir quoi que ce soit physiquement. Cette fois-ci Alexandre se met à pleurer et je remarque que l’autre conne c’est barré. « Ah ben super ! » Rageant, je me retrouve avec un gosse pleurant dans les bras, un chien qui s’est calmé suite à son départ allant se cacher dans une pièce et moi qui ne sait plus quoi faire. Poussant un soupire, je retourne dehors et la voit contre un mur, pleurant. Poussant un soupire, je retourne dans la villa et vais déposer Alexandre sur mon lit, entouré de coussin pour qu’il ne puisse pas se retourner ou quoi que ce soit. Attendant qu’il s’endorme, je retourne dehors pour me poser près de Camille. Gardant un long moment le silence, je fini par prendre la parole. « Tu te fais passer pour une victime dans cette histoire alors que t’es fautive…t’es une putain de fautive Camille. T’avais pas assez confiance en moi pour me dire la vérité, pour me parler et à la place, tu t’es barré. Alors, essaye pas de me faire passer pour le méchant dans cette histoire…la méchante, c’est toi. Moi, la seule faute que j’ai faite, c’est d’être tombé amoureux de toi…mais tu as raison, tu es dangereuse. Alexandre restera ici, que tu le souhaites ou non. Viens le voire quand tu veux, mais tant que tu ne te contrôles pas, tu ne le récupèreras pas… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t125-lux-tenebris-acacio
Camille Carmini

member + join the evolution.
Messages : 47
Inscrit(e) le : 01/11/2017
Points : 559
Avatar : Sophie Turner
âge du perso : 26 ans
Emploi : mère au foyer
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyMer 8 Nov - 10:22

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Je ne me fais pas passé pour une victime, juste pour une fille qui regrette ses choix. Je sais que je ne peux rien excuser à mon comportement, ni à ce que j’ai fait. Je ne mérite même pas de vivre. Ouais, c’est ça la solution. Je sais qu’Alexandre sera bien avec son père et même sa grand-mère. Même si elle ne m’apprécie guère, je sais qu’elle aimera ce petit gars comme il le faut. Je reste là, assise par terre, écoutant alors Acacio qui me dit que je me fais passer pour une victime alors que je suis juste fautive. Je n’ai pas eu confiance en lui pour lui avouer tout moi-même au lieu de partir. C’est vrai … Mais comment aurais-je pu deviner qu’il ne se serait pas enfuit en découvrant que je suis la fille d’un chef mafieux ? Je ne bouge pas, respirant à peine alors qu’il confirme que je suis dangereuse et qu’il gardera Alexandre avec mon accord ou pas. Il affirme que je peux venir le voir quand je veux mais que tant que je ne me contrôle pas … Je ne le récupérerais pas. Je mords ma lèvre pour me retenir de pleurer à nouveau et me redresse doucement et plante mon regard azur dans le sien.

« Très bien. Je … Je veux juste que tu ne t’amuse pas devant lui. Je n’ai plus à te donner d’ordre, je le sais mais là, c’est important pour lui. Une dernière chose. Non, je ne suis pas une victime. Je le sais très bien, c’est toi la victime dans l’histoire mais je ne suis pas non plus la fautive. Je ne suis pas partie de mon plein grès. Mais qu’importe. Quoi qu’il arrive, quoi que je te dise, tu ne me croiras pas et je te comprends. Sache juste une chose, je t’ai aimé et je t’aime toujours mais ça tu t’en contre fou surement. Alexandre ne dort pas seul et il est allergique aux protéines de lait. Il lui faut du lait de riz. Tu trouveras ça en pharmacie … Oh, dernière chose … Je ne veux pas que ton père l’approche. Tu comprendras surement pourquoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t163p10-camille-elena-carm
Acacio Mordho

member + join the evolution.
Messages : 315
Inscrit(e) le : 30/10/2017
Points : 4224
Avatar : Dylan o'brien
âge du perso : 27 longues années écoulées.
Emploi : Etudiante en management, héritier de la boite de son père.
MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. EmptyVen 10 Nov - 10:14

Forgive me ...
------------------------------------------------
Camille, Alexandre and Acacio

Je ne sais pas trop quoi faire à part la détester, lui en vouloir. Voilà deux ans que je ne fais que ça…Deux ans que je lui en veux terriblement, que j’ai le cœur brisé à cause d’elle. Je ne peux pas pardonner comme ça, d’un claquement de doigts, encore moins lorsque qu’elle m’apprend que nous avons un fils ensemble. Moi, papa, bordel je suis dans la merde. « Très bien. Je … Je veux juste que tu ne t’amuse pas devant lui. Je n’ai plus à te donner d’ordre, je le sais mais là, c’est important pour lui. Une dernière chose. Non, je ne suis pas une victime. Je le sais très bien, c’est toi la victime dans l’histoire mais je ne suis pas non plus la fautive. Je ne suis pas partie de mon plein grès. Mais qu’importe. Quoi qu’il arrive, quoi que je te dise, tu ne me croiras pas et je te comprends. Sache juste une chose, je t’ai aimé et je t’aime toujours mais ça tu t’en contre fou surement. Alexandre ne dort pas seul et il est allergique aux protéines de lait. Il lui faut du lait de riz. Tu trouveras ça en pharmacie … Oh, dernière chose … Je ne veux pas que ton père l’approche. Tu comprendras surement pourquoi. » Poussant un long soupire, je secoue la tête, prenant note de ce qu’elle me dit sans pour autant en tenir compte, sauf ce qui est par rapport à Alexandre. Me redressant, je lui fais face, gardant un air neutre même si à l’intérieur j’ai envie d’hurler autant que j’ai envie de la serrer dans mes bras. Foutus émotions, foutus sentiments contraires qui me perdront. « Mon père n’approchera pas d’Alexandre, mais comme tu dis, j’ai cessé de te croire depuis plusieurs années. Préviens-moi quand tu voudras le voir et je te donnerais une date..en attendant Camille, reste loin de moi. Nous deux, c’est terminé, purement et simplement. Malgré les sentiments que je te porte encore, je ne veux plus jamais revivre ça. » Non, je ne veux plus jamais souffrir autant, je ne veux plus jamais retomber amoureux, me donner à quelqu’un au point d’en crever une fois que c’est terminé. Le temps panse les blessures selon les gens, je ne suis pas sûr que celles qu’elle m’a infligées sont soignables, que du contraire. « Maintenant va t’en, je dois aller acheter tout ce qu’il faut. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t125-lux-tenebris-acacio
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.   N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1254 - forgive me ... / Ft. Acacio.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: boston, massachusetts - the hub of the universe :: roslindale :: les résidences-
Sauter vers: