AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Mar 31 Oct - 13:10

stupidity is a talent for misconception
clara & wyatt
Bosser au café, ce n’était pas quelque chose qui manquait à Wyatt, au contraire. Même s’il y avait très probablement pire qu’être serveur (le travail à l’usine par exemple), il y avait aussi largement mieux. Bizarrement, être escort boy, c’était mieux. Cette affirmation étonnait parfois ses amis. Et d’autres pensaient directement aux clichés genres « t’es payé pour baiser des riches trop bonnes, c’est cool ». Mouais, il n’était pas vraiment un gigolo, il était plus souvent payé pour tenir compagnie à des riches de passage à Boston préférant aller à leur cocktail accompagnées. Ça arrivait qu’il soit payé pour des extras, mais ce n’était pas si fréquent qu’on pouvait le penser. Sans doute parce qu’il était un homme et que proportionnellement, il y avait moins d’obsédés pour faire appel à lui… ou parce que les homos préféraient s’afficher avec une fille à leur bras en société… il y avait plein de raisons possibles. Enfin, globalement, Wyatt préférait être payé pour passer du temps avec des filles et des femmes de la « haute société » ou des hommes parfois, quitte à coucher avec, que d’être en bas de l’échelle à servir des cafés à des connasses qui le prenaient de haut ou des cons qui se permettaient des gestes déplacés envers ses collègues femmes… le tout pour un salaire de misère. Même si son agence touchait sa part, il se faisait quand même plus qu’en étant serveur et le tout pour moins d’heure. Ceci dit, il revenait souvent au café où il avait passé trois ans de sa vie, c’était ce qui lui avait permis de survivre, ne pas finir SDF, alors cet endroit avait quand même sa place dans son cœur.

Arrivé au Green T. Coffee à dix heures passées, il salua un ex-collègue et pote qui prenait sa pause clope à l’extérieur pendant que l’affluence de client était calme. Il en profita pour s’en griller une avec ce dernier et discuter de tout et de rien, surtout de rien. Ceci fait, il entra dans le café et se dirigea vers Claire qui était au comptoir. La brune était arrivée au café après son départ donc il la connaissait bien que les autres employés du café, mais il était assez sociable pour se taper la discute avec elle. Il avait appris par un collègue qu’elle était mutante. Celui-là même avec qui il avait parlé à l’instant. L’autre idiot n’osait pas vraiment en parler, comme si c’était un sujet tabou. C’était con, il fallait en parler, poser des questions même si elles semblaient connes et dans l’idéal, il fallait que les transmutants expliquent les choses calmement… la décimation venait souvent de l’ignorance. Moins il y aurait de flou autour des transmutants, moins il y avait de cons pour les craindre. Enfin bref, Wyatt n’avait pas hésité à lui parler de ça… au calme, quand il n’y avait pas trop de potentiels connards autour. « Salut, ça va ? Demanda-t-il à la brune avant de faire son choix. J’aurais besoin d’un triple espresso et d’un donut nature, steuplé. » Il reprenait les cours à onze heures trente… jusqu’à dix-sept heures sans vraie pause. Ça allait être long… d’où le triple espresso. Le brun tourna la tête en direction de deux mecs en train de discuter trop fort et de se marrer comme des cons… il n’était pas rabat-joie, mais ceux-là avaient une discussion assez beauf pour le moment et c’était assez soûlant. Il leva les yeux au ciel en sortant son porte monnaie de son sac de cours.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 198
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 1615
Avatar : Lindsey Morgan
âge du perso : 25 ans
Emploi : serveuse au green t coffee
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Mer 1 Nov - 0:31


stupidity is a talent for misconception

Clara Saddler & Wyatt Quinn



B oston… Voilà quelques temps déjà que Clara avait laissé Woodway derrière elle pour poser ses valises dans cette grande ville. Woodway, c’était le cliché typique, le Texas dans toute sa splendeur. La tolérance ? Inconnue au bataillon. Une chose était certaine, c’est que cette ville n’allait pas lui manquer. Aucun risque. Quant à la mission confiée par sa mère en 2041, elle ne se faisait pas de souci là-dessus. Ses parents finiraient par la rejoindre dans le Massachussets. Sa sœur cadette y était née, après tout, et elle ne pensait pas avoir perturbé l’existence de ses parents au point de modifier ce tournant de leur vie. Les jours passaient, les rapprochant du terme de la grossesse d’Isolde. Etaient-ils déjà arrivés ? Clara l’ignorait. Elle était bien trop jeune à cette époque pour en garder un quelconque souvenir.

Depuis son arrivée, Clara avait décidé de suivre les conseils de Mikael. Elle devait vivre sa vie. Trouver un travail, se faire son nid dans un logement qui serait le sien et surtout, des amis. Elle ne pouvait pas passer deux ans à jouer les sauvages, tapie dans l’ombre à ne faire qu’attendre la naissance de son infernal petit frère. Tout d’abord parce qu’elle finirait par éveiller les soupçons, mais surtout parce que ce n’était pas une vie. Clara était sociable. Elle aimait les gens et ce même si leur intolérance avait tendance à lui donner des boutons. La solitude ? Elle la supportait plutôt bien, à condition qu’elle ne dure pas trop longtemps. Et deux ans de solitude, ça serait long pour n’importe qui. Elle s’était donc dégoté un petit boulot de serveuse dans un café sympa, à deux pas de son appartement. Ce n’était certes pas le job de ses rêves, elle qui avait travaillé d’arrache pied pour mener à bien des études de médecine vétérinaire sans pouvoir les terminer, mais ça payait les factures et ça lui permettait de voir du monde. Elle aurait pu trouver pire.

Assignée au service du matin pour cette semaine, elle était arrivée tôt le matin. Le froid commençait à se faire ressentir au dehors et elle avait été ravie de retrouver la chaleur du petit café. Après le rush du début de matinée et des travailleurs en quête d’un bon café et d’un petit déjeuner gourmand, les choses s’étaient finalement calmées. Entre deux clients, Clara en profitait pour remettre en vitrine quelques pâtisseries fraichement préparées pendant que son collègue profitait du calme pour fumer une cigarette devant la boutique. C’est ce moment que choisi une tête connue pour entrer dans le café et se diriger vers elle.

Salut, ça va ? demanda Wyatt en se présentant au comptoir. J’aurais besoin d’un triple espresso et d’un donut nature, steuplé.. Wyatt, c’était un ancien serveur du café. Celui qu’elle avait remplacé, plus ou moins. C’était aussi un mec sociable, tolérant, avec qui il n’était pas difficile de discuter même si sa curiosité la mettait parfois mal à l’aise. Clara n’avait jamais été très à l’aise avec le mensonge mais sa situation la contraignait à cacher des choses aux gens qui l’entouraient. Afin d’éviter de s’empêtrer dans ses histoires, elle s’efforçait de rester la plus proche possible de la vérité, mais elle aimait bien Wyatt et lui mentir ne lui plaisait qu’à moitié. Salut ! lança-t-elle en retour avant de se mettre à préparer sa commande, faisant couler un café bien chaud et emballant un donut parmi les derniers mis en vitrine. Ca va bien et toi ? Elle jeta un bref coup d’œil à la pendule. T’es pas en cours ? question bête. Visiblement, il n’y était pas. Ou alors il lui avait caché son talent pour le dédoublement.

Tout en lui servant sa commande, Clara s’efforçait de ne pas écouter la conversation  des deux mecs installés à une table. Cependant, ils parlaient et riaient tellement fort qu’il était difficile de les ignorer. Ne m’en parle même pas, dit-elle, exaspérée, en voyant Wyatt lever les yeux au ciel après leur avoir jeté un coup d’œil. Leur discussion de beauf et leurs rires sonores ne pouvait échapper à personne. C’était le genre de personnes avec qui Clara avait peu de patience. Mais le client est Roi, à ce qu’il paraît, alors elle les laissait dans leur délire, ignorait leurs réflexions et leurs regards insistants et pas le moins du monde discrets. Elle ? Non, elle est trop canon pour être une dégénérée, lança l’un d’eux sans la moindre gêne. Clara leva les yeux au ciel. Zen Clara. Ils sont charmants, n’est-ce pas ? glissa-t-elle à Wyatt en lui  donnant son café et son donut.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t85-clara-honey-i-rose-up-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Mer 1 Nov - 22:46

stupidity is a talent for misconception
clara & wyatt
« Ça va. » Il avait répondu simplement mais assez enthousiaste à la question de Claire. En vrai il était un peu crevé, cette journée de cours était la pire de la semaine et il avait eu un contrat la veille donc il s’était couché plus tard que prévu. Mais il allait survivre… et puis, il relativisait en se disant qu'il avait au moins dormi quatre heures, ce qui n’était pas le cas lorsqu'il faisait des crises d’insomnies. Il n’avait pas envie de se droguer aux médicaments, mais il se disait souvent qu'il devrait investir dans un sachet de weed, pour les soirs où il sentait les nuits blanches arrivées… l’herbe avait l’avantage de le détendre et de l’emporter au pays des merveilles. Il n’était pas un consommateur régulier, mais savait l’effet bénéfique que la plante avait sur son cerveau. Il hocha la tête lorsque la brune lui demanda s'il n’était pas en cours. « L’administration est assez sympa pour nous mettre une pause entre dix heures et onze heures, ensuite c’est non stop jusqu'à dix-sept heures… enfin on a une pause café clope quand même… je mettrai de la red bull dans mon café. » Il rit un peu mais ouais, ça allait être long. Une partie HiDA et une partie pratique, sur les logiciels d’animation, il aimait ça mais trouvait que c’était trop condensé. Bon en même temps, s’il en faisait son métier, il devait s’habituer. Heureusement, Wyatt se considérait comme quelqu’un d’adaptable.

Il paya son dû pour la commande et remercia Claire lorsqu’elle le servit. Il n’allait pas pouvoir profiter d’un moment de calme vu le comportement des deux trous du cul… Ce genre de mec lui donnait des envies d’extinction masculine… mais ce serait con, il serait “extincté” avec eux. C’était à cause des connards de ce genre qu’on pensait que les mecs étaient tous des cons finis. Wyatt n’était pas un saint évidemment, mais heureusement il était très loin d’avoir ce genre de comportement de beauf ! Il fronça les sourcils en entendant qu'ils parlaient très probablement de Claire en affirmant qu’elle était trop canon pour une “dégénérée”... bordel il détestait tellement ce mot. Son frère avait souvent été insulté de ça… entre autres. “Monstre”, “danger public”, “erreur de la nature”... autant de surnoms que son adorable cadet avait l’habitude d’entendre. Chose qui rendait Wyatt fou de rage. En effet, qu’ils étaient charmants… Les souvenirs de son petit frère ne l’aidaient pas à se calmer. Il se tourna vers les mecs en question. « Et vous, vous avez l’air assez con pour être dégénéré… vous avez été fini à la pisse peut-être ? » Lâcha-t-il assez fortement pour qu’ils l’entendent. Et évidemment, ça ne leur avait pas plu à ces deux connards. « De quoi tu te mêles bouffon ? T’en es un aussi, de monstre ? » Bordel de merde…ce mot... il inspira fortement. Il ne pouvait pas se battre ici mais il avait vraiment envie de leur faire fermer leur gueule. « Vous avez qu’à aller prendre votre café dans un établissement de pro-humains aussi débiles que vous. »
black pumpkin



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 198
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 1615
Avatar : Lindsey Morgan
âge du perso : 25 ans
Emploi : serveuse au green t coffee
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Sam 4 Nov - 1:16


stupidity is a talent for misconception

Clara Saddler & Wyatt Quinn



L Les personnes comme Wyatt redonnaient un peu d’espoir à Clara. Un peu de foi en l’humanité. Ca lui rappelait que peu importe le nombre d’enfoirés bourrés de préjugés, il y avait toujours des gens tolérants, prêts à accepter la différence des autres et à se comporter avec les mutants comme avec n’importe quel autre être humain. Malheureusement, elle savait aussi qu’à l’avenir, les choses n’iraient pas vraiment en s’arrangeant. A son époque, il y avait toujours des chasseurs. Les mutants étaient toujours perçus comme une menace malgré une flopée de loi censée les protéger et faire d’eux des citoyens tout ce qu’il y a de plus normaux. La puce, à présent inutile, qui lui avait été glissée sous la peau il y a quelques années de ça en était la preuve. Ils étaient pucés, marqués, comme du bétail. Les mutants continuaient d’être les premiers suspectés en cas de problème, et punis plus que de raison lorsqu’ils faisaient un pas de travers. Si les mentalités avaient évolué sur certains sujets, la situation des mutants n’irait guère en s’arrangeant. Ca la révoltait, bien que ses problèmes familiaux l’avaient toujours empêchée  de s’intéresser vraiment à la question. Dans le fond, Clara restait la fille de sa mère et elle prenait la cause des mutants à cœur… Même si elle, elle n’avait pas été jusqu’à créer un groupe de rebelles pour lutter pour les droits des mutants.

Les réflexions de ces deux abrutis n’étaient pas une nouveauté pour elle. Les insultes non plus. Dégénérée, monstre, bête de foire, et autres erreurs de la nature, elle les avait toutes entendues déjà. Ca lui passait au dessus. Ce n’était pas le cas de Wyatt apparemment qui, au lieu de s’intéresser au café et au donut qu’elle venait de lui servir, se retourna vers les deux crétins pour leur faire savoir sa façon de penser.

Et vous, vous avez l’air assez con pour être dégénéré… vous avez été fini à la pisse peut-être ? Un sourire en coin naquit sur les lèvres de Clara à ses paroles mais elle demeura silencieuse, croisant les bras sur sa poitrine, un air presque curieux sur le visage. De quoi tu te mêles bouffon ? T’en es un aussi, de monstre ? Clara leva les yeux au ciel. Parce que pour accepter de cotoyer des monstres, on ne pouvait qu’être un monstre. N’est-ce pas ? Vous avez qu’à aller prendre votre café dans un établissement de pro-humains aussi débiles que vous, lança Wyatt sans répondre à leur question. Quand bien même il aurait été un transmutant, ça n’aurait clairement pas été leurs affaires. Et si toi, tu allais prendre ton café dans un bar de dégénérés ? Comme ça tu nous laisserais en tête à tête avec la demoiselle. proposa l’un des deux crétins.

Clara haussa les sourcils, hésita une demi-seconde, et contourna le comptoir. Vous êtes sûrs de vouloir rester en tête à tête avec une dégénérée, vraiment ? demanda-t-elle d’un ton léger, une lueur inquiétante dans le regard. Un sourire en coin sadique se dessina sur ses lèvres alors qu’elle s’approchait lentement d’eux. Elle les toisa d’un air songeur. Dès l’instant où elle avait annoncé être une mutante, leurs visages avaient changé… Mais elle comptait bien s’amuser une seconde avant de les mettre à la porte. Peut être que je suis capable de contrôler ton esprit. De faire de toi ma marionette. Ca serait amusant, n’est-ce pas Wyatt ? Elle marqua une petite pause et en quelques pas, vint se poster près d’eux, une main posée à plat sur la surface lisse de la table, elle se pencha légèrement en avant. Non. Ca c’est pas dans mes cordes. Dommage. Mais par contre, je pourrais faire bouillir ton sang. Degré par degré. Ca doit être désagréable, hein ? Quoi que, qu'est-ce que j'en sais ? J'ai jamais essayé sur moi, je suis pas masochiste...

Lentement, à mesure qu’elle parlait, elle avait approché la main de son visage. … Je n’aurais qu’à te toucher et… La réaction du crétin fut immédiate. Il fit un véritable bond sur sa chaise et s’étala par terre, les quatre fers en l’air. Clara éclata de rire et tourna les talons, visiblement satisfaite de ses bêtises. Bon sang, c’est vraiment trop facile, lança-t-elle en revenant d’un pas léger vers son comptoir, échangeant un regard amusé avec Wyatt, qui n’avait pas dû manquer un moment de sa petite plaisanterie. Derrière elle, elle pouvait entendre l'autre idiot se relever en bougonnant. Espèce de garce... ragea-t-il avec colère. Monsieur n'aimait pas être tourné en ridicule, apparemment.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t85-clara-honey-i-rose-up-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Dim 5 Nov - 14:08

stupidity is a talent for misconception
clara & wyatt
Bordel, l’envie de mettre son poing dans la gueule des connards le démangeait vraiment. C’était sûrement naïf et bien trop utopiste, mais, les gens, à défaut de s’aimer les uns, les autres, ne pouvaient pas simplement prendre sur eux et garder leur haine secrète ? Nan, bien sûr, la haine s’exprimait plus facilement que l’amour. Mais bon, vu ce que ses propres parents avaient été capables de faire à leur cadet, ce n’était pas étonnant que certains s’en donnent à cœur-joie. Butter des mutants random, quand on était capable de tuer ses propres enfants, ça devait être facile. Et encore, les parents de Wyatt n’étaient pas des hunters. Ils avaient laissé d'autres se salir les mains pour tuer un gosse sans défense. Que serait la vie dans un monde sans haine ? Est-ce qu’on pouvait pas essayer, juste une fois ? Comme ça, ce serait l’occasion de voir toutes les bonnes choses à côté desquelles on passait. Lui aussi, était en colère et plein de haine à l’égard de ses parents. Ça devait être sympa de ne plus ressentir ça. Enfin, pour le moment, il ne pouvait rien faire contre ça. Un jour peut-être il serait en paix avec ça, mais pardonner un crime, ce n’était pas chose aisée. Quoi qu’il en soit, Claire réagit à la remarque de l’autre. Lui ? Il s’en fichait qu’on le prenne pour un transmutant, mais il n’aimait pas la façon dont le connard parlait de la jeune femme. Il la prenait pour quoi ? Un vulgaire bout de viande ?

Le brun observa donc le scénario qui se jouait sous ses yeux. Il hocha la tête, amusé et avec une certaine approbation lorsqu’elle affirma qu’elle pourrait faire de lui sa marionnette. Il jouait simplement le jeu, sachant qu’elle n’était pas capable de ça. Aussi, en soi l’idée qu’un mutant manipule l’esprit de quelqu’un, gratuitement ne lui plaisait pas. Mais quand on cherche un mutant, c’était normal d’avoir des représailles. Après tout, la connerie n’était pas le monopole des humains. Tout le monde avait le droit d’être con… et beaucoup ne se faisaient pas prier pour utiliser ce droit. Quoi qu’il en soit, elle avait bien fait flipper le mec qui l’avait agressé. Wyatt ne put s’empêcher de rire lorsqu’il tomba de sa chaise. C’était totalement mérité. Dans une société pareille, c’était légitime. Ce n’était pas lui qui allait critiquer ça. Le blond avait siroté son café en observant la scène et reposa sa tasse lorsque l’autre se releva en insultant Claire. « Gardes ces vilains mots pour ta mère ducon. » Lâcha-t-il blasé. Pas qu’il trouvait bien d’insulter sa mère, mais plutôt parce qu’il se disait toujours que les mecs qui sortaient ce genre d’insultes ne devaient pas avoir de mère ou de sœur. Garce, pute, chienne… c’était vraiment le genre de mot qu’il n’aimait pas entendre. Le mec vexait semblait vouloir en découdre et Wyatt l’attendait, mais son ami, visiblement moins con (un tout petit peu moi en tout cas), l’incita à lâcher l’affaire et à partir. Le brun soupira. « Faudrait pouvoir refuser les cons dans les établissements publics… la clope c’est moins nocif et c’est interdit, sérieux. Il secoua la tête. Enfin normalement, ces deux-là ne viendront plus te faire chier, à moins de vouloir tenter la combustion interne. » Il rit un peu en faisant allusion au petit spectacle qu’elle avait offert.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 198
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 1615
Avatar : Lindsey Morgan
âge du perso : 25 ans
Emploi : serveuse au green t coffee
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Mer 8 Nov - 0:17


stupidity is a talent for misconception

Clara Saddler & Wyatt Quinn



C lara avait depuis longtemps compris qu’il existait des gens avec qui il était parfaitement inutile de chercher à discuter. Elle aurait pu jouer les militantes pro-mutant face à ces deux crétins. Se lancer dans un grand discours pour leur prouver par A plus B que les mutants n’étaient pas tous des monstres. Mais ça aurait été une perte de temps. Ils seraient ressortis du café aussi crétins et butés qu’ils ne l’étaient en y entrant, et elle aurait terminé sa journée sur les nerfs. Mais Clara était fière de ce qu’elle était et si elle savait que jouer les donneuses de leçon serait vain, c’aurait été bien mal la connaître que de penser qu’elle resterait plantée là sans réagir. A défaut de leur faire une leçon de tolérance, elle s’était ouvertement fichue de leur poire. Si elle était ravie de son vilain tour, ce n’était pas le cas des deux idiots. Celui qui avait fini les quatre fers ne l’air ne manqua pas de l’insulter. Ca n’allait pas l’empêcher de dormir, ça c’était certain. Qu’il la traite de garce s’il voulait, et de tous les noms d’oiseau qui pourraient passer par sa tête de piaf. Ce genre de mecs, Clara n’y a faisait plus attention. A partir du moment où une femme n’agissait pas comme ils l’attendaient et qu’ils étaient contrariés, elle devenait immédiatement une garce.

Si Clara s’abstint de toute réaction, ce ne fut pas le cas de Wyatt. Gardes ces vilains mots pour ta mère ducon, rétorqua-t-il d’un air blasé. Rho Wyatt, laisse sa pauvre maman tranquille. Elle a déjà pas de change d’avoir un fils con comme une chaise, la pauvre dame, lança-t-elle, feignant le reproche, en se glissant derrière son comptoir, gardant tout de même un œil sur les deux idiots et sur Wyatt, prête à intervenir si les choses venaient à mal tourner. Crétin numéro deux se montra plus raisonnable que Crétin numéro un et incita son ami à partir. De toute façon c’était ça ou elle les mettrait dehors elle-même. Au final, le résultat serait le même.

Faudrait pouvoir refuser les cons dans les établissements publics… la clope c’est moins nocif et c’est interdit, sérieux, se lamenta Wyatt en secouant la tête. Enfin normalement, ces deux-là ne viendront plus te faire chier, à moins de vouloir tenter la combustion interne, constata-t-il en riant légèrement. Clara haussa légèrement les épaules, un air amusé sur le visage. Je me suis dit que ça servirait à rien de discuter avec eux, ils continueront de prendre les mutants pour des monstres, quoi qu’on leur dire. Je suis peut être pas restée longtemps au Texas mais des abrutis du genre, j’en ai croisé pas mal. Alors autant s’amuser un peu. Il n’y avait personne dans le café, et ça avait au moins eu le mérite de lui passer le temps. Elle tournait vite en rond quand il n’y avait pas de clients pour la tenir occupée. Jetant un coup d’œil, elle vit que les deux idiots étaient toujours là, discutant avec animation en leur jetant des coups d’œil furtifs. Tant qu’ils restaient dehors… Qu’ils reviennent. Je me ferai une joie de les mettre dehors, ça m’occupera cinq minutes. La combustion interne c’est p‘t’être pas dans mes cordes mais le bottage de fesses, ça, je gère. Et j’ai pas besoin de super pouvoir. Officiellement, elle était seulement dotée de sens surdéveloppés. Officieusement, ce n’était qu’un des avantages que pouvait lui offrir son don de mimétisme animal. Clara aimait son don, et elle le maîtrisait plutôt bien, mais la petite pastille bleue sur sa carte d’identité, ça attirait moins la méfiance qu’une pastille rouge vif. Cette petite nuance, cependant, elle s'était bien gardée de la confier à Wyatt ou à qui que ce soit d'autre, hormis Mika.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t85-clara-honey-i-rose-up-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Dim 12 Nov - 20:23

stupidity is a talent for misconception
clara & wyatt
Insulter les mères, c’était pas réglo, à ce qu’il paraît. Mais le brun s’en fichait. Ce n’était pas non plus réglo de traiter une inconnue de garce. M’enfin, insulter les gens tout court, ce n’était pas très clean. Mais bon, c’était la vraie vie, pas bisournoursland. Sans être un utopiste, Wyatt trouvait quand même triste l’était dans laquelle se trouvait l’humanité. La haine ce n’était pas nouveau ceci dit. Il n’était pas sûr que plaindre la mère du connard soit une solution, certes, c’était juste de la provocation, mais ce bouffon devait bien tenir ses idées de quelqu’un. Généralement, c’étaient les parents qui transmettaient leur point de vue aux enfants. S’il n’avait pas eu un frère mutant, peut-être que lui-même, il serait devenu aussi con que ses parents. Les idées intolérantes de ces derniers auraient pu l’atteindre. Mais il avait trop aimé son cadet pour approuver. Il n’avait pas fini comme eux. Il les détestait maintenant et selon lui, c’était bien mérité. Il enviait un peu ceux qui grandissaient dans des familles humaines. Enfin humaine dans le sens moral, pas dans le sens génétique. Mais l’humanité ne sera jamais tolérante, il restera toujours des emmerdeurs de première pour tout gâcher. Pas besoin d’être devin pour savoir que si l’Homme était capable d’aimer, il était aussi capable de haïr. Claire, Arthur, Jonah et bien d’autres, seraient toujours vus comme des monstres à tort. Bon peut-être Jonah pouvait être flippant des fois, mais ce n’était pas un psychopathe. Un bagarreur ouais, mais pas un tueur.

Il écoutait donc les paroles de la brune en mangeant son donuts. Arthur venait du Texas et ce qu’il avait appris des Texans grâce à Arthur ne lui vendait pas du rêve. Ses parents étaient des clichés de redneck, White Supremacist et tout. Il fut désolé d’entendre que la jeune femme avait été victime de ce genre d’énergumène. À l’association où il donnait de son temps pour aider les transmutants, il avait l’habitude d’entendre des histoires déprimantes. S’il pouvait redonner l’espoir à certains d’entre eux, c’était déjà ça de gagner. Il ne pouvait pas leur promettre qu’ils ne tomberaient pas sur d’autres connards, mais il pouvait leur prouver que tous les humains n’étaient pas des abrutis intolérants. Il rit finalement lorsqu’elle affirma qu’elle pouvait leur botter le derrière. « Attention, même pour te défendre tu peux pas utiliser ton pouvoir en public… tu ferais mieux de prendre une arme à feu, au moins, la légitime défense c’est recevable pour ça. Il leva les yeux au ciel. Le brun était contre les lois sur les armes et contre les lois de contrôle des pouvoirs car il fallait quand même voir les choses au cas par cas lorsqu’il s’agissait des mutants. Ils ont quand même l’air super vénère, fait attention en sortant. Je veux pas faire le mec parano, mais on sait jamais. » Il soupira. Il y en avait qui se faisaient tuer pour moins que ça, genre pour une partie de Monopoli… True story, il avait vu ça à la TV dans une émission sur les meurtres et tout. Le genre humain était vraiment… capable des choses les plus débiles.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 198
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 1615
Avatar : Lindsey Morgan
âge du perso : 25 ans
Emploi : serveuse au green t coffee
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Jeu 23 Nov - 22:54


stupidity is a talent for misconception

Clara Saddler & Wyatt Quinn



L es parents de Clara lui avaient toujours appris à ne pas faire usage de ses pouvoirs à tort et à travers et ce depuis qu’ils s’étaient développés. C’était la loi, certes, mais c’était aussi ainsi qu’elle avait été élevée et cette notion était ancrée bien profondément dans son esprit. Cette prudence quant à l’usage de ses pouvoirs n’était cependant pas la seule chose qu’elle ait hérité de ses parents. Aussi gentille soit-elle, Clara avait tout de même un sacré caractère et elle n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds par qui que ce soit. Oui, elle était une mutante. Rien ne changerait ça. Quand bien même un chasseur viendrait à la vacciner un jour, cela ne changerait rien au fait qu’elle était née avec ce gène qui la rendait différente. Et elle en était fière et la mentalité de ces deux crétins, et de millions d’autres crétins à travers le monde, l’horripilait. Parfois elle laissait couler… Et parfois, comme aujourd’hui, elle avait envie de s’amuser un peu. Ca, elle en avait encore le droit, non ?

Elle n’avait rien fait de mal, en y regardant bien. Elle n’avait pas utilisé ses pouvoirs. Elle s’était simplement jouée de leur méfiance, de leur peur. C’était pour ça que les mutants étaient autant détestés, dans le fond : la peur. Différents, plus puissants que de simples humains, dangereux pour certains, ils inspiraient la peur, la méfiance. Et la peur finissait pas entraîner la haine, dans les cas les plus extrêmes. Clara ignorait si cet idiot était un chasseur en devenir et ça lui était égal, à vrai dire. Elle n’allait pas simplement se taire et se laisser insulter en silence. Elle avait sa fierté !

Attention, même pour te défendre tu peux pas utiliser ton pouvoir en public… tu ferais mieux de prendre une arme à feu, au moins, la légitime défense c’est recevable pour ça. Wyatt leva les yeux au ciel en prononçant ces mots et Clara en fit autant.  Ce simple fait résumait l’absurdité des lois mises en place pour parer à l’apparition des mutants. Tuer un agresseur à l’aide d’une arme à feu ? Légitime défense. Rembarrer un cinglé en utilisant ses pouvoirs ? Bonjour les ennuis. C’était d’une logique. Oh crois moi, si j’avais utilisé mes pouvoirs tu le saurais et eux aussi, se contenta-t-elle de répondre. Officiellement, elle était dotée de sens surdéveloppés. En réalité, c’était un peu plus compliqué que ça. Mais elle connaissait les règles, les lois. Elle avait grandit avec et même si elles avaient évolué dans le futur, la base restait plus ou moins la même. Mais comme elle le lui avait dit, si vraiment elle avait utilisé ses pouvoirs, il le saurait. Ils ont quand même l’air super vénère, fait attention en sortant. Je veux pas faire le mec parano, mais on sait jamais. Clara haussa les épaules face à cet avertissement. Ils partaient d’un bon sentiments mais elle n’allait pas s’en faire pour deux idiots. J’en ai vu d’autres, t’en fais pas pour moi. Du genre, un frère surpuissant totalement cinglé qui avait tué toute sa famille… Sauf elle, qui ne s’en était sortie qu’en étant renvoyée vingt quatre années en arrière.

Baissant le regard pour continuer à ranger ses pâtisseries, Clara en profita pour tendre l’oreille. Son oreille humaine ne lui permettrait pas d’entendre ce qu’il se passait au dehors mais un chat, lui, y parviendrait sûrement sans mal. Ses yeux baissés vers la vitrine prirent l’aspect de celle du félin alors qu’elle écoutait la conversation au dehors. Si elle n’était pas du genre à se laisser impressionner, elle n’était pas non plus totalement inconsciente. Ainsi, elle pu les entendre se disputer dehors. Crétin numéro un suggérait de revenir à l’intérieur, d’appeler les flics, voire d’attendre qu’elle ou Wyatt ne sortent pour régler leurs comptes. Crétin numéro deux, plus raisonnable, tentait de le faire redescendre sur terre et lui rappelait que techniquement, Clara n’avait rien fait, ce dont crétin numéro un semblait se moquer royalement. Ils en ont après toi aussi. Au pire, je peux sortir par derrière à la fin de mon service mais si j’étais toi, je me méfierais en repartant, dit-elle en relevant la tête vers lui, ses iris ayant repris leur aspect normal. Wyatt se douterait certainement qu'elle n'avait pas découvert tout ça de manière très normale, mais ils n'étaient que tous les deux dans le café et elle doutait qu'il aille dénoncer un usage aussi inoffensif de ses pouvoirs à qui que ce soit. Quoi qu’il arrive, elle tendrait l’oreille et se tiendrait prête à intervenir en cas de grabuge. Hors de question que Wyatt finisse en dommage collatéral de ses bêtises.

© POUPI


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t85-clara-honey-i-rose-up-
avatar

member + join the evolution.
Messages : 551
Inscrit(e) le : 28/10/2017
Points : 3505
Avatar : cole sprouse
âge du perso : vingt et un ans
Emploi : escort boy et étudiant en animation et illustration au MassArt
MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   Mar 28 Nov - 20:15

stupidity is a talent for misconception
clara & wyatt
Les pouvoirs, c’était quand même super-badass… il n’y avait qu’à voir ce dont Jonah était capable pour s’en rendre compte. Bon par contre, c’était assez chiant quand il fallait réparer les meubles avec du scotch ou pire, en racheter pour remplacer les débris des anciens meubles. Mais bon Jonah était plutôt impulsif comme mec donc ce n’était pas entièrement de sa faute… tant qu'il ne blessait personne, le matériel c’était pas trop grave. En tout cas, Wyatt relativisait comme ça. Le brun n’était pas vraiment jaloux des transmutants car clairement, ça n’avait rien d’une partie de plaisir… mais il y avait des pouvoirs qui pouvaient être cool en théorie, genre l'autoguérison ou la téléportation. Sérieusement, ça c’était vraiment classe… Se couper en cuisinant ne serait plus un problème. À la bourre pour un rendez-vous, pas soucis avec la téléportation. Dur de n’être qu’un pauvre petit humain en pensant à ça. Il hocha donc la tête lorsque Claire évoqua son don et le fait qu’il l’aurait vu si elle l’avait utilisé. Rares étaient les pouvoirs hypers discrets sans doute. Il l’avait quand même mise en garde sur les deux connards. Il s’inquiétait pour elle plus que pour lui, sans doute parce qu’elle avait été plus “menaçante” que lui et peut-être un peu parce qu'elle était une fille… avec tout ce féminisme il ne savait plus si c’était bien ou pas de vouloir protéger une fille parce qu'elle était fille. C’était bête et macho, mais il n’était pas parfait et ce n’était pas nouveau.

Quoi qu'il en soit, la brunette, lui fit remarquer qu'ils en avaient aussi après lui. Elle avait un pouvoir de sens surdéveloppé d’après ce qu'il savait du don de la jeune femme. Du coup, ça expliquait qu’elle puisse entendre ce qu’ils disaient, les deux cons. Hum, il n’avait pas spécialement pour lui-même. Il ne savait pas se battre ni rien mais il était plutôt résistant comme mec. Il savait au moins encaisser les coups. Un peu. Ouais évidemment, s’il se faisait tabasser par King Kong il avait zéro chances de survivre. Mais king Kong n’avait aucune raison de le tabasser, hein ? Il doutait qu’un de ces mecs ait des pouvoirs de super force. Ils étaient trop racistes pour être des transmutants… quoi qu'il y avait des homosexuels refoulés et homophobes. “T’inquiète pas, je ferais gaffe. Ils sont pas assez cons pour m’agresser en plein jour et devant du monde. Enfin j’espère pour eux… sinon je veux bien me sacrifier pour qu’ils aillent en prison.” Il rit un peu. Wyatt prenait ça à la légère pour dédramatiser la situation. Et puis, avec des connards pareils, il valait mieux en rire, pas question de les laisser gâcher la vie de tout le monde. “j’ai peut-être pas de super pouvoir mais je suis pas en sucre.” Il adressa un clin d’œil à Claire. Il était peut-être un peu trop sûr de lui mais bon… sans un minimum de confiance en lui, il serait encore chez lui, chez ses intolérants de parents. Donc heureusement qu’il avait un peu de force pour tenir tête au monde.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealmostpeople.forumactif.com/t78-wyatt-ash-a-cigarette-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)   

Revenir en haut Aller en bas
 

stupidity is a talent for misconception (ft. Clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quel talent!] Liane Foly imitatrice
» Le mot PAIX en quarante sept langues: par Clara Halter
» Mon talent caché
» Clara-Marie Marie-Clara Decontinant | Une fille heu... Différente!
» Les Femmes de talent exposent à La Charité 7-9 octobre 2016
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the almost people :: boston, massachusetts - the hub of the universe :: mission hill :: le café-
Sauter vers: